Suivre La Chronique

Les Tpe wallonnes de la construction lésées

La Confédération Construction Wallonne (Ccw) se préoccupe du projet de réforme des aides à l'expansion économique en Wallonie, qui se veut davantage incitatif pour les entreprises moyennes, au détriment des très petites entreprises. En effet, ce projet conditionne désormais les niveaux d'aides à des critères que, bien souvent, seules les moyennes entreprises sont susceptibles d'atteindre.

Alors que, dans le système actuel, le montant de l'aide de base diffère entre les très petites entreprises (Tpe) et les petites entreprises (PE), le projet de réforme fusionne ces deux catégories en une seule, celle des petites entreprises (PE). L'aide de base qui s'élevait, respectivement pour les Tpe et les PE, à minimum 13% et 6% en zone de développement (ZD) et à 10% et 4% hors zone de développement, atteindrait à l'avenir 6% (en ZD) et 4% (hors ZD) pour les deux catégories confondues.

Les Tpe seront donc sévèrement touchées par cette réforme, non seulement parce qu'elles bénéficieront difficilement d'une augmentation de l'aide de base, les critères d'octroi (création d'emplois, innovation, exportations) étant davantage favorables aux moyennes entreprises, mais aussi parce que la fusion des deux catégories impliquera une baisse du pourcentage des primes qui leurs sont accordées.

«Cette réforme des primes à l'investissement et la diminution du taux de base ne seront pas sans conséquences pour le secteur de la construction, précise Francis Carnoy, directeur général de la Ccw. En effet, la majorité des entreprises de construction wallonnes qui déposent des demandes de primes sont des Tpe, ne bénéficiant souvent que de ce taux de base.»

De plus, la Ccw rappelle que le système actuel est déjà défavorable aux entreprises de construction car il exclut les entreprises (hors Tpe) pour les investissements en matériel de chantier, ainsi que les véhicules d'une charge utile inférieure à 3,5 tonnes et par conséquent, les camionnettes qui sont les premiers investissements des Tpe de construction.

Dès lors, Jean-Jacques Nonet, président de la Ccw, demande au Gouvernement wallon de veiller à maintenir un taux d'intervention attractif pour les Tpe de la construction afin de conserver le caractère incitatif de l'aide, ainsi qu'un accès aux aides pour le matériel de chantier de ces mêmes très petites entreprises.

Nous vous recommandons

LipuSmart, la nouvelle génération de séparateurs de graisses

LipuSmart, la nouvelle génération de séparateurs de graisses

Christian Dawance est ingénieur en construction, de formation et travaille depuis 28 ans en tant que Product manager chez ACO, une société spécialisée dans le drainage. L’entreprise vient justement de[…]

Deux nouvelles pompes à chaleur réversibles PHNIX pour le chauffage domestique

Deux nouvelles pompes à chaleur réversibles PHNIX pour le chauffage domestique

Chargeuse sur pneus Liebherr L 586 XPower® à éclairage de travail adaptatif

Chargeuse sur pneus Liebherr L 586 XPower® à éclairage de travail adaptatif

Haulotte équipe ses nacelles d’une fonction de mise hors tension automatique

Haulotte équipe ses nacelles d’une fonction de mise hors tension automatique

Plus d'articles