Suivre La Chronique

Les villes et communes plus «digestes»

Sujets relatifs :

, ,
Les villes et communes plus «digestes»

A Paris, l’association Vergers Urbains mène une dizaine d’expériences de réappropriation comestible de l’espace public dans les quartiers.

© Vergers Urbains

Le ministre Di Antonio (Environnement et de l’Aménagement du Territoire) a invité toutes les communes wallonnes à prendre part à un projet urbanistique innovant, à savoir le verdissement des places publiques en favorisant l’agriculture urbaine.

Le fait est que les espaces publics wallons sont actuellement trop peu végétalisés, plus particulièrement en espèces locales. Parallèlement, il est acquis que la présence du végétal dans les espaces urbanisés contribue à l’épanouissement des habitants et, partant, au renforcement de la cohésion sociale.

Partant de ces constats, Carlo Di Antonio a donc souhaité organiser la reconquête des places publiques par des espèces comestibles en développant une agriculture urbaine qui favorise la plantation d’arbres fruitiers et plantes comestibles, d’espèces mellifères qui attirent les insectes pollinisateurs et d’espèces indigènes qui nécessitent peu d’entretien.

Une tendance globale

Les vergers et potagers urbains fleurissent partout en Europe, voire dans le monde. Pour être sélectionnées, les communes wallonnes devront notamment présenter des projets qui utiliseront prioritairement des espèces comestibles adaptées à notre climat. En outre, les projets sélectionnés devront démontrer l’engagement des communes en termes d’accès à la nature pour tous et de convivialité; de renforcement du maillage vert de la commune et de soutien à la biodiversité; de plus-value pour le cadre de vie par rapport à la situation existante; d’entretien, de gestion de la récolte et du partage de la production.

Accompagnement financier

Ces projets ayant des implications évidentes sur le budget communal, un subventionnement plafonné à 20.000 euros est prévu. La Région aidera aussi gratuitement les  communes sélectionnées dans la mise en œuvre et le suivi du développement de leurs projets.

Les communes intéressées doivent introduire leur dossier de candidature au plus tard le vendredi 15 septembre 2017. Les entités  retenues seront informées au dernier trimestre 2017.

Nous vous recommandons

Les entreprises de construction wallonnes se sentent abandonnées

Les entreprises de construction wallonnes se sentent abandonnées

La prime de 5000 euros prévue par le gouvernement wallon pour indemniser les commerçants qui ont été obligés de fermer leur porte, a déjà été élargie à de nouveaux[…]

09/04/2020 | Socio-EconomieWallonie
La construction wallonne performe, malgré quelques zones d’ombre

La construction wallonne performe, malgré quelques zones d’ombre

Immobilier: 26% des acheteurs en Wallonie avaient moins de 30 ans en 2019

Immobilier: 26% des acheteurs en Wallonie avaient moins de 30 ans en 2019

Walterre suit les terres à la trace

Walterre suit les terres à la trace

Plus d'articles