Suivre La Chronique

Les villes: nouvelles puissances économiques mondiales

Sujets relatifs :

, ,
Les villes: nouvelles puissances économiques mondiales

A l’horizon 2050, 60% de la population mondiale vivra en ville. Il faudra répondre aux attentes de ces citadins en termes de logements, de services, de mobilité et d'infrastructures. (© 1zoom.me)

L’expansion des zones urbaines dessine une nouvelle cartographie mondiale et contribue à repositionner la ville - plutôt que le pays - comme puissance économique.

En mettant à l’honneur la cartographie de l’urbanité mondiale, la 29e édition du Mipim, le marché international des professionnels de l’immobilier qui se tiendra à Cannes du 13 au 16 mars 2018, proposera d'explorer l'avenir du vivre en ville et la manière dont cette évolution affectera les stratégies de l'industrie immobilière.

Un nouveau monde pour les professionnels de l’immobilier

Selon les Nations Unies, la population mondiale devrait atteindre 8,5 milliards de personnes en 2030 et 9,7 milliards en 2050. A l’horizon 2050, 60% de la population mondiale vivra en ville, avec une espérance de vie en hausse.

Pour les professionnels de l'immobilier, qu’ils soient publics ou privés, les enjeux majeurs seront de faire face à la croissance des citadins et de proposer des logements, des bureaux et des loisirs pour tous, tout en répondant aux nouvelles attentes de ces habitants en termes de services, de mobilité, d'infrastructures ou de durabilité.

Penser local, agir global: un credo plus actuel que jamais

Aujourd’hui, les villes sont devenues des pôles économiques et démographiques au rayonnement mondial, surpassant parfois l’Etat auquel elles appartiennent. Elles détiennent plus des deux tiers du Pib mondial! À titre d’exemple, le Pib de Londres équivaut à celui des Pays-Bas, tandis que celui de New York est comparable à celui du Canada et celui de Pékin au Pib de la Suède…

Cette nouvelle souveraineté des villes est fortement liée à la montée en puissance de la connectivité globale permise par les nouvelles technologies et le développement des transports, et induisant un accroissement des flux financiers et des échanges internationaux. Dans ce contexte, le concept de «glocalisation» est plus actuel que jamais. Les professionnels doivent parfaitement comprendre la dynamique des marchés locaux tout en tenant compte des règles plus larges de l’investissement immobilier international. Car, malgré les connectivités globales, les marchés restent très différents à travers le monde et ces différences doivent être comprises et anticipées.

«La clé d’un développement immobilier réussi se trouve dans le juste équilibre entre stratégies d’investissement international et opportunités locales», résume Ronan Vaspart, directeur du Mipim.

Nous vous recommandons

Recherche équipe pour le réaménagement des extérieurs du Stade Vander Putten

Recherche équipe pour le réaménagement des extérieurs du Stade Vander Putten

La Ville de Bruxelles est à la recherche d’une équipe pluridisciplainaire pour la réalisation d’un masterplan pour le stade Vander Putten et pour une mission complète d’étude visant au[…]

Permis d’urbanisme: les retards s’accumulent

Permis d’urbanisme: les retards s’accumulent

Le projet Hôtel des Monnaies à Saint-Gilles obtient son permis d’urbanisme

Le projet Hôtel des Monnaies à Saint-Gilles obtient son permis d’urbanisme

Nouveau quartier général de DPG Media: une belle carte de visite pour Schüco

Nouveau quartier général de DPG Media: une belle carte de visite pour Schüco

Plus d'articles