Suivre La Chronique

Levages en tandem

Sujets relatifs :

, ,
Levages en tandem

La pale devait rester parfaitement en position horizontale afin de ne pas glisser des élingues.

Enercon a chargé Aertssen de retirer les pales de 72 tonnes et 58 mètres de long d’une éolienne Enercon E-126 à une hauteur d’environ 136 mètres pour procéder à leur maintenance. Un travail de routine à première vue, mais qui représentait en réalité un solide défi relevé grâce à l’expertise de l’équipe en charge de la mission et à deux grues sur chenilles Demag CC 3800.

Les grues devaient tourner parallèlement l’une par rapport à l’autre pour ôter les pales du rotor.

Avant toute chose, il a fallu choisir la grue adéquate. Deux options étaient possibles: soit une grande grue capable d’assurer le levage, soit deux grues plus compactes fonctionnant en tandem. En fin de compte, le choix s’est porté sur deux grues Demag CC 3800, car elles étaient plus rentables, suffisamment puissantes et présentaient les caractéristiques de fiabilité et de précision requises pour ce type de travail. Il a également fallu s’assurer que les capacités portantes au sol du site des éoliennes à Estinnes seraient suffisantes pour les deux grues, car ces capacités avaient été initialement calculées pour une seule grue lors de l’installation de l’éolienne. Une fois le feu vert donné, rien ne s'opposait à l'utilisation des deux CC 3800.

Les pales enserrées par les élingues comme des lassos.

Mise en place

Pas moins de 52 camions ont été nécessaires pour acheminer les  deux grues du site d’Aertssen à Stabroek au chantier d’Estinnes, soit environ 130 km. Une fois sur place, une équipe d’Aertssen composée de cinq personnes a installé les grues en une semaine. L’équipe a commencé par installer la première grue, à une petite distance de l’éolienne, sur la route d’accès correspondante, avant de mettre en place la seconde grue, plus près de l’éolienne. Pour la configuration, l’équipe a opté pour la variante de flèche principale avec un agencement LSL de 141 m et LF4 de 12 m avec un décalage de 20°. Le mât Superlift avait une longueur de 36 m et la grue était équipée d’un contrepoids de 165 tonnes et d’un contrepoids Superlift de 50 tonnes.

Au lasso

Ces étapes terminées, les deux grues et l’équipe d’Aertssen étaient prêtes pour le levage techniquement complexe: les pales de 72 tonnes devaient non seulement être chargées à 136 m de haut et ramenées au sol en toute sécurité, mais elles devaient également rester parfaitement équilibrées tout au long de la descente. Pour ce faire, l’opérateur de la CC 3800, qui se trouvait plus près du mât de l’éolienne, a d’abord guidé une élingue, suspendue à un palonnier avec reeving en quatre parties, autour de la pointe de la pale du rotor. L’opérateur de l’autre grue a ensuite répété la même procédure. Alors qu’ils manipulaient les élingues à la manière d’un lasso, les deux grutiers ont suivi les instructions des employés d’Enercon, également présents sur place. «La raison en est que même si nous avions installé des caméras sur les palonniers, nos grutiers opéraient à distance et n’étaient donc pas en mesure de déterminer si les élingues étaient à la bonne hauteur. C'était un peu comme attraper un petit animal», explique Peter Bertels, project manager chez Aertssen.

A l’horizontal

Lorsque les pales du rotor ont été «stabilisées» par les deux élingues, les grues les ont balancées vers les points de gréement prévus. Une étape des plus délicates car les grues devaient tourner parallèlement l’une par rapport à l’autre pour ôter les pales du rotor. A ce moment, la charge brute de la première grue atteignait 46 tonnes pour une pale, celle de la deuxième grue 36 tonnes. Les pales devaient en outre rester parfaitement en position horizontale afin de ne pas glisser des élingues. C’est pourquoi des niveaux à bulle numériques dotés de fonctions de transmission sans fil avaient été installés sur les pales pour que les opérateurs puissent vérifier à tout moment qu’elles restaient bien à niveau.

Un choix judicieux

Une opération que les employés d’Enercon ont scrutée de près étant donné qu’elle conditionnait le succès de la mission. En finale, ils ont été très impressionnés par la précision dont ont fait preuve les deux grutiers avec leurs CC 3800. Seules deux brèves corrections ont été nécessaires au cours des trois levages, qui totalisaient une distance d’environ 400 m.
Quant à la fin des opérations, elle n’a posé qu’un défi mineur: la grue n°1 a pu terminer chaque levage depuis sa position d'origine tandis que la grue n°2 a dû reculer en pleine charge afin de placer chaque pale sur le support mis en place à cet effet.
Bref, l’ensemble du dispositif a permis d’effectuer tous les levages sans problème. Si la météo n’avait pas été capricieuse, le tout aurait été achevé dans le timing prévu de 4 semaines, mais le vent a soufflé trop fort pendant deux semaines pour pouvoir travailler en toute sécurité de sorte que la mission a duré 6 semaines. Il n’empêche, Peter Bertels ne cache pas sa satisfaction: «nous n'avions évidemment pas le pouvoir de changer la météo, mais le choix des deux grues Demag CC 3800 s’est avéré judicieux. Leur précision et leurs commandes réactives nous ont permis de maîtriser la situation à tout moment. Ces engins et le support de l’équipe d’Enercon tout au long du projet ont permis de finaliser le tout avec succès. Une semaine plus tard, après l’achèvement de l’entretien des pales, ces dernières ont regagné leur placer à 136 mètres de haut.

Une pale ramenée au sol pour entretien: 72 tonnes et 58 mètres.
 

Nous vous recommandons

LipuSmart, la nouvelle génération de séparateurs de graisses

LipuSmart, la nouvelle génération de séparateurs de graisses

Christian Dawance est ingénieur en construction, de formation et travaille depuis 28 ans en tant que Product manager chez ACO, une société spécialisée dans le drainage. L’entreprise vient justement de[…]

Deux nouvelles pompes à chaleur réversibles PHNIX pour le chauffage domestique

Deux nouvelles pompes à chaleur réversibles PHNIX pour le chauffage domestique

Chargeuse sur pneus Liebherr L 586 XPower® à éclairage de travail adaptatif

Chargeuse sur pneus Liebherr L 586 XPower® à éclairage de travail adaptatif

Haulotte équipe ses nacelles d’une fonction de mise hors tension automatique

Haulotte équipe ses nacelles d’une fonction de mise hors tension automatique

Plus d'articles