Suivre La Chronique

Liebherr, léger ralentissement

Sujets relatifs :

Liebherr, léger ralentissement

null

Alors que l'économie mondiale affichait une croissance modérée (+3,4%), le groupe Liebherr a réalisé un chiffre d'affaires de 8,8 milliards d'euros en 2014, en recul de 1,6%. Dans les pays développés, la croissance a atteint 1,8% par rapport à l'année précédente tandis que les pays émergents ont légèrement ralenti, passant d'une hausse de 5% en 2013 à +4,6% l'an passé.

Par catégories de produits, Liebherr a réalisé un chiffre d'affaires de 5.294 millions d'euros dans le secteur des engins de construction et dans le secteur minier, ce qui reflète une baisse de 6% des résultats sur un an. Par contre, les grues maritimes, l'aéronautique et le ferroviaire, les machines-outils et les systèmes d'automatisation, les appareils électroménagers ainsi que les composants et hôtels ont progressé de 5,8% à 3.529 millions d'euros.

Par région, les résultats du groupe en Europe de l'Ouest ont progressé de manière réjouissante en 2014. En Allemagne, le plus grand marché du groupe, le chiffre d'affaires est supérieur à celui de l'exercice précédent. En Amérique, les activités ont également évolué de manière positive, en particulier aux Etats-Unis.

A l'inverse, le chiffre d'affaires est en recul en Extrême-Orient et en Australie. La Russie, principal marché de Liebherr en Europe de l'Est, a enregistré une très faible dynamique, ce qui a nettement influencé le chiffre d'affaires total de la région. Les résultats ont diminué sur le continent africain. Au Proche et au Moyen-Orient, le chiffre d'affaires a été légèrement supérieur à celui de l'exercice précédent. Le tout a généré un résultat annuel de 316 millions d'euros, ce qui correspond à un recul de 48 millions d'euros par rapport à 2013. Le personnel du groupe n'en a pas moins progressé pour autant pour atteindre 40.839 collaborateurs à l'échelle mondiale, soit une hausse de 3,6% ou 1.415 personnes sur un an.

Investissements et R&D

Liebherr dispose d'un niveau d'investissement constamment élevé. Ceci vaut également pour l'année passée puisque le groupe a investi 816 millions d'euros dans l'aménagement et la modernisation de son réseau de production mondial et dans le

renforcement de l'organisation de la distribution et des services. Ces investissements ont été contrebalancés par des amortissements d'un montant de 427 millions d'euros. Les grands projets d'investissement portent notamment sur l'extension du site de production des moteurs diesel et à gaz à Bulle en Suisse et sur la construction d'une unité pour les composants des techniques de commande et d'entraînement à Biberach en Allemagne. Par ailleurs, la première phase de construction d'un nouveau centre logistique pour l'approvisionnement mondial en pièces détachées des engins de terrassement de Liebherr à Kirchdorf en Allemagne s'est achevée au début de l'année 2015. A Adélaïde, en Australie, la société de distribution et de services spécialisée dans les engins de construction et du secteur minier a également achevé ses travaux d'extension.

“La R&D a bénéficié d'une enveloppe de 446 millions d'euros, essentiellement consacrée au développement des produits. '

Quant à la R&D, elle a bénéficié d'une enveloppe de 446 millions d'euros, essentiellement consacrée au développement des produits. Les thèmes-clés concernent ici l'augmentation du rendement énergétique et l'électrification d'engins ainsi que l'accroissement de la sécurité au travail lors de l'utilisation des engins. La recherche sur l'automatisation des processus dans les engins et les composants s'est également poursuivie.

Et 2015'

Une croissance économique mondiale de 3,5% est prévue pour l'exercice en cours. La dynamique serait donc légèrement supérieure à celle de 2014. La croissance de l'économie mondiale pourrait néanmoins pâtir des conditions politiques et économiques en Russie et dans la zone euro, ainsi que du ralentissement de l'économie chinoise. Une hausse de 2,4% est prévue dans les pays développés tandis que les pays émergents devraient connaître une croissance économique de 4,3%. D'après l'Organisation mondiale du Commerce (Omc), le volume des échanges va augmenter de 3,3%. De même, la production mondiale devrait également connaître une dynamique supérieure à celle de 2014.

Dans ce contexte, le groupe Liebherr pose un regard optimiste sur l'année en cours et table sur une augmentation de son chiffre d'affaires total. Il prévoit ainsi, pour toutes les divisions, une évolution positive ou au moins un chiffre d'affaires de l'ordre de celui de l'année précédente. Les divisions terrassement, grues à tour, machines-outils et systèmes d'automatisation, ainsi que les autres produits et services devraient se montrer particulièrement dynamiques.

Nous vous recommandons

La demande de crédits hypothécaires a flambé au 3e trimestre 2018

La demande de crédits hypothécaires a flambé au 3e trimestre 2018

Au troisième trimestre 2018, environ 62.500 contrats de crédit hypothécaire ont été conclus pour un montant total d’un peu plus de 8,5 milliards d’euros (hors refinancements), soit une hausse de 13%[…]

14/11/2018 | Socio-Economie
Le Groupe Velux rachète Jet-Group à Egeria

Le Groupe Velux rachète Jet-Group à Egeria

 Le Groupe Velux rachète Jet-Group à Egeria

Le Groupe Velux rachète Jet-Group à Egeria

Ronveaux rejoint Wanty: naissance d’un groupe wallon d’envergure internationale

Ronveaux rejoint Wanty: naissance d’un groupe wallon d’envergure internationale

Plus d'articles