Suivre La Chronique

Matériaux de construction: 6 factures sur 10 payées en retard en 2021

Sujets relatifs :

, ,
Matériaux de construction: 6 factures sur 10 payées en retard en 2021

© EdNurg - stock.adobe.com

Une nouvelle étude de l’assureur-crédit Atradius montre à quel point le secteur de matériaux de construction souffre de la crise qu’il traverse. Ce nombre croissant de retard provoque une réaction en chaîne, les entreprises devant accorder beaucoup plus de temps au recouvrement desdites factures. 

En 2021, 64 % des factures du secteur ont été payées en retard. Ce chiffre était de 41 % en 2020, soit une augmentation de plus de la moitié (56 %).
 
Dimitri Pelckmans, Head of Risk Services BeLux chez Atradius: «Alors que dans d'autres secteurs, la proportion de factures en retard est restée plus ou moins constante, nous avons constaté une très forte augmentation dans le secteur des matériaux de construction. L'impact de la crise dans le secteur de la construction se poursuit manifestement. Le secteur des matériaux de construction a souffert d'un certain nombre de difficultés économiques : les chantiers sont à l'arrêt depuis longtemps, le marché du travail est tendu et les chaînes d'approvisionnement ont également été gravement perturbées.»

Recouvrement

Les entreprises belges de matériaux de construction ont donc eu de nombreux problèmes de retard de paiement l'année dernière. Seuls 19% de la valeur totale des factures ont été payés à temps en 2021, contre 51% l'année dernière. En outre, les annulations ont plus que doublé par rapport à l'année dernière, pour atteindre le chiffre vertigineux de 17% de la valeur totale des factures, contre 8% en 2020. 
 
La forte augmentation du nombre de factures en retard dans le secteur des matériaux de construction a également un impact sur le temps et les ressources que les entreprises doivent consacrer au recouvrement des factures impayées. 52% des entreprises ont déclaré qu'elles devaient consacrer plus de temps et de ressources au recouvrement des factures impayées, soit beaucoup plus que les 15% de l'année dernière. 41 % des entreprises du secteur ont également déclaré qu'elles retardaient les paiements à leurs fournisseurs, contre 28 % il y a un an.

Optimisme prudent

Dans le secteur des matériaux de construction également, malgré le nombre croissant de factures en retard, les entreprises restent positives. 4 entreprises sur 5 s'attendent à voir leur activité croitre dans les mois à venir
 
Mais selon Dimitri Pelckmans, la prudence doit rester de mise: «Le message clé est que les entreprises doivent être attentives à un risque accru d'insolvabilité, en particulier au cours du premier semestre 2022. Avec le nombre croissant de factures impayées et l'augmentation prévue des faillites en 2022, les entreprises belges doivent réfléchir attentivement à la question de savoir si leurs finances sont exposées à des risques majeurs venant de l'extérieur.»
 

Nous vous recommandons

Crise des matériaux: les entreprises de construction contraintes à demander une avance

Crise des matériaux: les entreprises de construction contraintes à demander une avance

La Confédération Construction affirme que 54% des entrepreneurs et des installateurs demandent une avance sur paiement, contre 42% il y a un an. Si les entreprises de construction sont plus nombreuses à demander une avance,[…]

29/06/2022 | Socio-Economie
Moins de contacts et de contrats, le nouveau quotidien des entreprises de construction

Moins de contacts et de contrats, le nouveau quotidien des entreprises de construction

Les entreprises de construction prises à la gorge par la hausse des prix des matériaux

Les entreprises de construction prises à la gorge par la hausse des prix des matériaux

Crise des matériaux: force majeure et baisse des prix de l’énergie, la construction monte au créneau

Crise des matériaux: force majeure et baisse des prix de l’énergie, la construction monte au créneau

Plus d'articles