Suivre La Chronique

Matériaux de construction: bientôt la fin de la hausse des prix?

Sujets relatifs :

, ,
Matériaux de construction: bientôt la fin de la hausse des prix?

© Nomad_Soul - stock.adobe.com

Est-ce la fin de la crise des matériaux? Il est encore bien trop tôt pour l’affirmer, mais un rapport de la Fema-Feproma montre une évolution positive des prix, notamment entraînée par une augmentation des stocks.

L’offre et la demande: voilà comment l’on pourrait résumer la hausse des prix des matériaux que le secteur connaît depuis de nombreux mois. En effet, même si les entreprises de construction belges retrouvent des carnets de commandes à un niveau encore plus élevé qu’avant la crise du coronavirus, cela implique que la demande de matériaux de construction a fortement augmenté. De plus, les problèmes d’approvisionnement liés aux confinements ont entrainé des retards dans le processus de production de certains matériaux de construction et le transport des marchandises est devenu nettement plus coûteux. Les problèmes d'approvisionnement couplés à une forte demande ont donc fait grimper les prix.

Une hausse disparate

Toutefois, les hausses de prix n'ont pas été aussi fortes pour tous les matériaux de construction. Les prix des minerais métalliques et du bois, par exemple, ont fortement augmenté, tandis que les prix du béton et du ciment ont augmenté plus modérément.

Certains matériaux de construction ont connu d'énormes augmentations de prix. Prix à la production dans l'UE, février 2020 = 100  (Source: Eurostat)
Cette différence dans l'augmentation des prix peut s'expliquer par le fait que le marché de l'acier et celui du bois fonctionnent au niveau mondial. Ces marchés sont très compétitifs et transparents, ce qui garantit que les augmentations de prix des matières premières sont rapidement répercutées. En revanche, les marchés du béton et du ciment sont plus localisés car il est plus coûteux de transporter ces produits sur de longues distances. Le caractère plus local rend ces marchés moins concurrentiels.  

Une baisse des prix grâce à l’augmentation des stocks

Avant que les fournisseurs de matériaux de construction ne baissent leurs prix, il faut qu’ils constatent une amélioration de leurs stocks. Une augmentation des stocks accroît la concurrence, ce qui exerce une pression à la baisse sur les prix. Dès lors, l’amélioration de la chaîne d'approvisionnement que la Fema-Feproma attend dans le courant de l'année 2022 devrait faciliter la reconstitution de stocks.
 
Mais, là encore, tous les matériaux ne sont pas logés à la même enseigne. Les matériaux négociés sur le marché mondial sont à la fois dépendants des stocks des fabricants, mais également des intentions de ces derniers à augmenter ou diminuer les prix.
 

Relation entre les niveaux de stock et les intentions d'ajustement des prix des fabricants de bois et de liège. (Source: Union Européenne)
A l’heure actuelle, les dernières données montrent que les stocks de ces fabricants augmentent quelque peu (la ligne grise augmente) et, dans le même temps, de moins en moins de fabricants indiquent qu'ils vont augmenter leurs prix (la ligne orange va vers le haut, ce qui signale une baisse de prix). Une tendance similaire est observée par la Fema-Feproma chez les fabricants de métaux de base.
 
Pour les matériaux de construction, où le marché est plus local, le tableau est différent. L'analyse de corrélation montre qu'en moyenne, des niveaux de stock plus élevés n'entraînent une réduction de la pression sur les prix qu'après 6 à 9 mois.
 

Relation entre les niveaux de stock et les intentions d'ajustement des prix des fabricants de ciment, de béton et de briques. (Source: Union Européenne)

La hausse du gaz aussi responsable

Indépendamment de l'analyse de corrélation ci-dessus, la forte augmentation récente du prix du gaz a eu un impact significatif sur les prix de certains matériaux de construction. Le processus de production des métaux de base et du ciment, du béton et des briques, par exemple, nécessite beaucoup d'énergie et les entreprises de ces secteurs utilisent beaucoup de gaz dans leur production. Cela implique que pour ces matériaux de construction, les prix subiront à nouveau une certaine pression à la hausse. Toutefois, pour 2022, la Fema-Feproma prévoit une légère baisse du prix du gaz, ce qui atténuera à nouveau la pression sur les prix.
 

Nous vous recommandons

Crise des matériaux: les entreprises de construction contraintes à demander une avance

Crise des matériaux: les entreprises de construction contraintes à demander une avance

La Confédération Construction affirme que 54% des entrepreneurs et des installateurs demandent une avance sur paiement, contre 42% il y a un an. Si les entreprises de construction sont plus nombreuses à demander une avance,[…]

29/06/2022 | Socio-Economie
Moins de contacts et de contrats, le nouveau quotidien des entreprises de construction

Moins de contacts et de contrats, le nouveau quotidien des entreprises de construction

Les entreprises de construction prises à la gorge par la hausse des prix des matériaux

Les entreprises de construction prises à la gorge par la hausse des prix des matériaux

Crise des matériaux: force majeure et baisse des prix de l’énergie, la construction monte au créneau

Crise des matériaux: force majeure et baisse des prix de l’énergie, la construction monte au créneau

Plus d'articles