Suivre La Chronique

Matériaux de construction: la Chine prépare son changement de cap

Sujets relatifs :

Matériaux de construction: la Chine prépare son changement de cap

La «Longue Marche» du marché chinois des matériaux de construction à la croisée des chemins.

L’Association allemande de l’Industrie du Génie mécanique (Vdma) prévoit de sérieux changements dans l’industrie chinoise des matériaux de construction après 2020.

Les acteurs étrangers qui sont présents sur ce marché doivent se préparer à une pression accrue sur les producteurs étrangers due à la mise en place d’une politique industrielle plus réglementée qui favorisera davantage les compagnies chinoises. Du coup, ces derniers pourraient trouver une parade dans la spécialisation, notamment vers les technologies environnementales et dans les produits de niche.

On serre les boulons

Le fait est que le marché chinois actuel des matériaux de construction est en forte surcapacité. L’an dernier, le taux des capacités d’utilisation des cimenteries chinoises était de 60% et en déclin. Une situation que ne tolèrent plus les autorités chinoises qui développent une série de programmes tendant vers plus d’efficacité. L’Etat impose par exemple des arrêts de production qui durent des mois et les producteurs ne sont autorisés à lancer une nouvelle capacité que lorsque les anciennes ont atteint un certain ratio.

Cap sur la durabilité

De plus, l’intensification très nette des mesures environnementales est également à l’ordre du jour. Les pollueurs sont lourdement sanctionnés par des amendes et des peines de prison. Des campagnes environnementales à grande échelle essaiment dans tout le pays pour éradiquer les entreprises polluantes et le Gouvernement a annoncé de nouvelles «purges» en 2019, ce qui met les industriels et leurs clients sous pression.

Nouvelle dynamique

En outre, s’il existe encore un fossé technologique entre les industriels chinois et étrangers, les premiers commencent à combler cet écart. Certains industriels comme le groupe d’Etat né de la fusion Simona/Lnbm ou Pengfei sont déjà à l’offensive dans le secteur et d’autres géants du même niveau technologique vont émerger dans le futur. La Chine a d’ailleurs précisé ses ambitions technologiques industrielles dans une feuille de route pour 2025 en y intégrant par exemple des usines intelligentes et une production intégrée.

Les atouts européens

Ceci dit, si la tendance générale est clairement au ralentissement dans le secteur chinois des matériaux de construction à partir de 2020, la montée en puissance des technologies et des normes environnementales devrait offrir des opportunités aux producteurs allemands, note la Vdma et, dans la foulée, aux Européens. Vu qu’ils ne sont pas encore dans le viseur des autorités chinoises, ils devraient avoir le temps de se préparer à ces changements.

Nous vous recommandons

FEBE Elements Awards 2018

Evénement

FEBE Elements Awards 2018

La Febe, Fédération de l’Industrie du Béton, a décerné le 29 novembre 2018 dans la Verluys Arena d’Ostende les FEBE Elements Awards pour la septième année consécutive. A[…]

15/12/2018 | Matériaux
Un composant qui protège le verre des différences de pression

Un composant qui protège le verre des différences de pression

Un sélecteur en ligne pour trouver le verre architectural le plus adapté à son projet

Un sélecteur en ligne pour trouver le verre architectural le plus adapté à son projet

Du neuf dans les Epis

Du neuf dans les Epis

Plus d'articles