Suivre La Chronique

Meubles belges: l'export porteur d'espoir

Meubles belges: l'export porteur d'espoir

null

Au 1er semestre, le chiffre d'affaires de l'industrie de l'ameublement en Belgique s'est élevé à 1.217,1 millions d'euros, en hausse annuelle de 1,5%, note Fedustria qui représente le secteur. L'augmentation de 4,2% du chiffre d'affaires observée en 2014 suit donc modestement son cours, du moins en prix courants. Etant donné que les prix à la production ont augmenté de 0,8%, l'augmentation réelle en termes de volume n'est en réalité que d'environ 0,7%.

Si l'activité a stagné au 1er trimestre 2015, elle s'est rétablie dans le courant du 2e trimestre. A l'inverse des années 2013 et 2014 qui avaient démarré sur les chapeaux de roue avant de ralentir.

Fedustria note aussi avec satisfaction qu'au cours de ce 1er semestre, les meubles d'habitation (chaises et sièges, meubles de salle à manger, de chambre à coucher, de jardin et terrasse), qui représentent 44,4% du total de l'industrie belge de l'ameublement, ont crû de 2,7%, après un recul de 1,5% en 2014 à la suite de la perte de confiance des consommateurs.

Les autres sous-secteurs enregistrent une tendance inverse. Après avoir enregistré d'importantes augmentations du chiffre d'affaires en 2014 dans le mobilier de bureau et de magasin (11,1%), les meubles de cuisine (7,8%) ainsi que les matelas et les sommiers (7,9%), la première moitié de 2015 a stagné, voire reculé. Ainsi, les meubles de bureau et de magasin ont progressé de 1,7%, les meubles de cuisine de 0,2% et les matelas et sommiers ont baissé de 0,9%.

Investissements en recul, taux d'utilisation des capacités en hausse

Quant aux investissements de l'industrie belge de l'ameublement au cours de ce 1er semestre, ils ont reculé de 3,3% sur un an à 40,7 millions d'euros. La tendance à la baisse observée ici depuis 2013 se poursuit. En 2015, cette baisse concerne exclusivement les fabricants de mobilier d'habitation et de meubles de cuisine.

'La part de marché de la Chine dans les importations de meubles en Belgique représente désormais 20,1%.'

Par contre, depuis 7 trimestres consécutifs, le taux d'utilisation de la capacité de production des industriels belges de l'ameublement dépasse les 75%. Au 2e trimestre 2015, ce taux a même dépassé les 80% pour la première fois depuis 2010.

En 2014, le secteur employait 11.331 personnes dans 861 entreprises, soit 2,8% (327 travailleurs) de moins qu'un an plus tôt.

Retour en 2015 avec les commandes enregistrées par le commerce belge de l'ameublement au cours de ces 8 premiers mois: elles affichent un léger mieux de 0,7%, mais répondent à un schéma assez volatil.

Commerce extérieur: retournement de situation'

Alors que les exportations belges de meubles avaient baissé de 1% en 2014 en raison des moins bons résultats enregistrés aux Pays-Bas, en Allemagne et en Espagne, les 6 premiers mois de 2015 semblent annoncer un renversement de tendance avec une croissance globale de 5,2% des exportations dues avant tout à la France (+3,4%) et l'Allemagne (+11,4%). Après des années de recul, l'Irlande aussi semble avoir rouvert son marché aux meubles belges. Par contre, nos producteurs ont perdu des parts de marché dans les pays scandinaves et baltes.

Avec 41,6%, la France reste notre principal marché d'exportation devant les Pays-Bas (26,4%) et l'Allemagne (9,6%).

Assez étonnamment, les exportations vers le marché non européen sont en hausse (22,3%) et s'annoncent prometteuses. On retrouve en tête les Etats-Unis (41,5%) et plusieurs marchés du Moyen-Orient. Les exportations vers l'Arabie Saoudite par exemple sont passées d'environ 0,5 million d'euros au 1er semestre de 2014 à 6 millions d'euros de janvier à juin 2015. Une situation qui s'explique à la fois par la baisse de l'euro par rapport au dollar qui rend nos collections plus concurrentielles sur les marchés éloignés et par les nombreuses initiatives du secteur (cellule de promotion des exportations de BelgoFurn) visant à exploiter au maximum ces opportunités via des voyages de prospection et des participations à des foires.

Les choses se présentent autrement du côté des importations: hausse de 3,5% l'an dernier, baisse de 4,9% au 1er semestre. Les baisses les plus spectaculaires concernent l'Allemagne (-20,4%), les Pays-Bas (-7,8%) et l'Italie (-18,6%). Au total, les importations en provenance de l'UE ont baissé de 14,2%.

La Chine sort néanmoins du lot et se pose en principal fournisseur étranger sur notre marché avec une croissance de 21,5% de ses exportations chez nous au 1er semestre. Elle relègue même l'Allemagne et les Pays-Bas aux 2e et 3e rangs. La part de marché de la Chine dans les importations de meubles en Belgique représente désormais 20,1%.

Et demain'

Compte tenu de tous ces éléments, comment se profile l'ensemble de 2015 pour l'ameublement belge' Le Bureau fédéral du Plan estime la croissance économique belge à 1,2% pour 2015 et à 1,3% en 2016. Parallèlement, l'économie de la zone euro, principal marché d'exportation du secteur belge de l'ameublement, se rétablit progressivement, mais les perspectives de croissance ont été revues à la baisse. Tout comme celles des autres économies dites développées en raison d'un ralentissement plus marqué que prévu de la croissance des économies émergentes. Les principales incertitudes du scénario international concernent l'économie chinoise et l'impact d'une première augmentation des taux d'intérêt par la banque centrale américaine qui pourrait encore avoir lieu cette année. La baisse de la valeur de l'euro face au dollar américain a toutefois donné un petit coup de pouce aux entreprises belges.

En outre, ces perspectives ne tiennent pas compte des effets des mesures budgétaires du Gouvernement. D'une part, la récente baisse de la confiance des consommateurs en Belgique et dans les pays voisins pourrait freiner l'activité au 2e semestre. D'autre part, la nette amélioration du taux d'utilisation de la capacité de production indique une augmentation de l'activité. Ces éléments associés aux bons résultats des exportations laissent à penser que 2015 devrait pouvoir se clôturer sur un bilan positif. Reste à savoir dans quelle mesure le consommateur investira dans l'achat de nouveaux meubles.

L'industrie belge de l'ameublement

861 entreprises'

11.331 travailleurs

2,3 milliards d'euros de chiffre d'affaires

57% du chiffre d'affaires exporté

47,2%: part du secteur dans le chiffre d'affaires total de l'industrie belge

Nous vous recommandons

Les faillites en diminution

Les faillites en diminution

Statbel, l’office belge de statistique recense 920 faillites ont été comptabilisées par les tribunaux de l’entreprise en octobre 2022. Il s’agit d’une diminution de 5,0% par rapport au mois de[…]

28/11/2022 |
Pour près de deux tiers des Belges, la guerre en Ukraine et les prix élevés de l’énergie devraient accélérer la transition écologique

Pour près de deux tiers des Belges, la guerre en Ukraine et les prix élevés de l’énergie devraient accélérer la transition écologique

Les patrons de PME très inquiets pour leur activité

Enquête

Les patrons de PME très inquiets pour leur activité

Le gouvernement fédéral finance un projet pour renforcer le bien-être des indépendants

Le gouvernement fédéral finance un projet pour renforcer le bien-être des indépendants

Plus d'articles