Suivre La Chronique

Mewa propose des lavettes réutilisables à l’épreuve du coronavirus

Sujets relatifs :

, ,
Mewa propose des lavettes réutilisables à l’épreuve du coronavirus

Les lavettes industrielles sont livrées directement sur le lieu d’utilisation.

© Mewa

Mewa, spécialiste de la gestion textile, propose aux professionnels un service de livraison de lavettes lavées à une température de 90°C. Ce lavage à haute température élimine tous les organismes dangereux pour la santé, y compris le COVID-19.

Les lavettes de Mewa sont livrées devant la porte des ateliers dans des conteneurs de sécurité hermétiques (SaCon). Les conteneurs sont ensuite récupérés, puis les lavettes sont lavées sur les sites de Mewa et, enfin, à nouveau livrées aux clients. « Sur nos lignes de lavage, les lavettes sont lavées à une température de 90°C pendant au moins 15 minutes. Ce processus élimine complètement tous les germes et les microorganismes. Nos lavettes peuvent ainsi être prises dans les conteneurs  SaCon et être utilisées sans aucun danger », explique Antoine Menheere, directeur de Mewa Belgique.
 
Les lavettes textiles continuent à être produites et peuvent de nouveau être utilisées après leur lavage. Aucun risque de pénuries d’approvisionnement donc. 
 

Nous vous recommandons

La construction pourrait connaître une relance spectaculaire en 2021

La construction pourrait connaître une relance spectaculaire en 2021

Une analyse conjoncturelle de la Confédération Construction montre que l’activité économique du secteur a baissé de 3,8% en 2020. Une relance de 5% serait possible cette année, à condition[…]

L’économie circulaire, créatrice d’emplois et résistante aux crises

L’économie circulaire, créatrice d’emplois et résistante aux crises

Deux nouvelles primes d’aide aux entreprises en Wallonie et à Bruxelles

Deux nouvelles primes d’aide aux entreprises en Wallonie et à Bruxelles

La construction est un des secteurs ayant le plus recruté durant la crise du coronavirus

La construction est un des secteurs ayant le plus recruté durant la crise du coronavirus

Plus d'articles