Suivre La Chronique

Moins de faillites, mais pas plus de raisons de se réjouir

Moins de faillites, mais pas plus de raisons de se réjouir

Dans son baromètre 2016, le bureau d'informations financières Graydon a relevé 10.066 faillites en 2016, soit 539 de moins (5,1 %) que l'année précédente. selon Mais selon l’Ucm, une analyse plus fine des données indique que la situation reste terriblement fragile.

«Si le nombre de faillites est à la baisse pour la troisième année consécutive, après le triste record établi en 2013 avec 12.306 faillites, on aurait bien tort de se réjouir», pondère l’Ucm.

Deux éléments incitent à la prudence :

Tout d'abord, la diminution observée en 2016 est due aux six premiers mois de l'année. En revanche, au second semestre, malgré un bon mois de décembre, la tendance est repartie nettement à la hausse puisque pendant cette période le nombre de faillites a augmenté de 4,9%.

Ensuite, si l'amélioration est très sensible en Wallonie (2.594 faillites, soit 420 de moins qu’en 2015) et  appréciable à Bruxelles (2.012, soit -160), en Flandre, par contre, on note une légère hausse des faillites (5.389, +26). Or, à en croire l’Ucm, il semble que l'évolution au nord du pays préfigure souvent ce qui va se passer au sud…

Il est par ailleurs significatif de constater que l'âge moyen des entreprises qui font faillite augmente. Ainsi, la proportion des entreprises de plus de vingt-cinq ans d'âge qui déposent le bilan a doublé, passant de 7% à un peu plus de 14%! Et ça c’est inquiétant.

Enfin, il faut rappeler qu'en 2008, avant la crise financière, le nombre de dépôts de bilan ne dépassait pas les 8.000 par an… Dès lors, les 10.066 faillites enregistrées en  2016 indique des difficultés économiques persistantes.

Une faillite sur cinq est à imputer au secteur Horeca.

Le point noir est incontestablement l'horeca, avec 1.988 faillites (+ 74) et ce, alors que pour tous les autres grands secteurs d’activités (construction, commerce, services aux entreprises…), la tendance est à la baisse.

C’est bien simple : une faillite sur cinq est à imputer au secteur Horeca !

Quant à la construction, si le nombre de faillites est en léger recul (-8,3%), le secteur ne doit toutefois qu’au marasme dans lequel baigne l’Horeca de ne pas retrouver son statut de leader en ce qui concerne le nombre de faillites…

Et bien entendu, qui dit «faillite» dit «drame social». A cet égard, 2016 a encore été dramatique à souhait, les 10.066 faillites entraînant la perte de 20.708 emplois salariés, soit une moyenne de deux emplois par dépôt de bilan.

Nous vous recommandons

L’école d’Administration publique proposera l’e-learning dès septembre 2018

L’école d’Administration publique proposera l’e-learning dès septembre 2018

Sur proposition de la ministre de la Fonction publique, Alda Greoli, le Gouvernement wallon met en place des modules de formation en e-learning. N’ayant pas pour vocation de remplacer les formations en présentiel, l’e-learning[…]

Soutien aux écoles qui économisent l'énergie

Soutien aux écoles qui économisent l'énergie

Les communes rurales peuvent aussi être «smart & sustainable»

Les communes rurales peuvent aussi être «smart & sustainable»

La Ville de Bruxelles et le Patrimoine Mondial de l’Unesco

La Ville de Bruxelles et le Patrimoine Mondial de l’Unesco

Plus d'articles