Suivre La Chronique

Molenbeek, future «Place to be»!

Molenbeek, future «Place to be»!

Le projet Ekla de Re-Vive, une tour de logements et de kots pour étudiants, un commerce de proximité, une école, une crèche, des bureaux et un parc.

© citydev.brussels

En réponse à la formule lapidaire de Donald Trump à propos de Molenbeek («Molenbeek is a hellhole»), plusieurs grands acteurs du secteur immobilier, comme Re-Vive, Home Invest Belgium, Belgian Land et Inclusio, ont uni leurs forces et profité de la visite récente du président américain pour remettre les pendules à l’heure et annoncer leurs grands projets pour Molenbeek. Objectif: faire de cette commune bruxelloise un quartier clé de la capitale vu son potentiel.

Une stratégie à long terme car Molenbeek n’est pas non plus le pays du manège enchanté. Quoi qu’il en soit, ces grands acteurs immobiliers vont investir dans la construction de quelque 450 habitations, de nouvelles écoles, de crèches, de bureaux et de commerces sur ce petit territoire de 6 km2. Des guides locaux ont même été formés pour convaincre les acheteurs et investisseurs potentiels. Les géants immobiliers n’étant pas des philanthropes, on peut imaginer que leur démarche est bien réfléchie. En partenariat avec les autorités locales, mais aussi avec des organismes publics comme citydev.brussels et le centre de formation GO! ils s’attaquent à plusieurs grands projets de nouvelles constructions autour de la gare de l’Ouest, un quartier appelé à devenir un carrefour important à Bruxelles dans les prochaines années.

La conquête de l’Ouest

On le sait, l’axe du canal et les quartiers adjacents figurent parmi les priorités du plan de développement de la Région bruxelloise car il s’agit d’une des dernières zones où du foncier est encore disponible. Molenbeek en fait partie. L’ensemble de la zone est donc en plein renouveau depuis quelques années déjà, notamment avec la construction du musée Mima, de l’hôtel Meininger et de nombreux nouveaux projets d’appartements, dont certains menés par citydev.brussels. Les regards se tournent à présent vers le quartier de la gare de l’Ouest, pour lequel la barre a été placée particulièrement haut afin que Molenbeek devienne une des communes en vogue à Bruxelles en termes de logements, d’emplois et de commerces.

Mixité à tous points de vue

Une des initiatives majeures, actuellement en plein développement, est le projet Ekla, un gigantesque projet immobilier conçu par Piet Colruyt et Nicolas Bearelle du bureau gantois Re-Vive. Il prévoit un immeuble de 18 étages avec des logements pour 163 familles et 50 étudiants, mais également un supermarché de proximité de 850 m², une école maternelle et primaire d'une dizaine de classes, une crèche, des bureaux et un nouveau parc.

«Ce projet représente typiquement les missions de citydev.brussels. Il est synonyme de mixité à plus d'un titre en associant rénovation urbaine, développement d'équipements et partenariat public-privé. Avec le projet Ekla, une friche urbaine va pouvoir reprendre vie et accueillir des familles et des entreprises», confirme Benjamin Cadranel, Ceo de citydev.brussels.

Des centaines de logements

Belgian Land, un partenariat entre la Banque Degroof-Petercam et Cbre, est, lui aussi, un des acteurs majeurs du renouveau immobilier molenbeekois. Début 2018, il entamera la construction d’un important projet immobilier de 74 appartements, 6 maisons et 1 crèche.

Home Invest Belgium investit aussi délibérément à Molenbeek. La société immobilière est déjà propriétaire de deux maisons de repos et de deux immeubles de 28 et 33 appartements. Quant au projet Célidée, dont le chantier sera achevé fin de l'année, il prévoit la transformation d’un ancien site de bureaux en 96 appartements et une crèche, sur une superficie de quelque 9.000 m². Parmi les autres projets ambitieux et molenbeekois du groupe, on pointera la rénovation de la tour Brunfaut. Après obtention du permis, ce seront 93 appartements qui seront rénovés, ainsi que plusieurs espaces communs et des équipements collectifs. L'ensemble de ces biens resteront propriété de Home Inverst Belgium et seront mis sur le marché locatif. 

Pour sa part, Inclusio, un partenaire de Re-Vive, a également lancé une collaboration pour la création de 41 appartements modestes et sociaux ainsi que de 50 kots pour étudiants.

Enfin, last but not least, la Région bruxelloise a de grands projets pour la zone désaffectée de 13 ha située le long du chemin de fer à la hauteur de la gare de l’Ouest. A terme, un nouveau quartier mixte devrait voir le jour, avec des logements, des bureaux et plusieurs parcs d’une superficie totale de 5 ha.

Nous vous recommandons

Lochten 237: un projet en phase avec les aspirations urbaines actuelles

Lochten 237: un projet en phase avec les aspirations urbaines actuelles

Un nouveau projet résidentiel va voir le jour dans la commune bruxelloise de Schaerbeek. «Lochten 237» est le fruit d’une réhabilitation menée de main de maître en bouwteam par JCX Immo (maître[…]

L’objectif de rénovation 2050 nécessitera 162 milliards d’euros en Flandre

L’objectif de rénovation 2050 nécessitera 162 milliards d’euros en Flandre

5e appel à projets de citydev.brussels: un bon plan

5e appel à projets de citydev.brussels: un bon plan

Permis accordés pour 12 logements publics à Jumet

Permis accordés pour 12 logements publics à Jumet

Plus d'articles