Suivre La Chronique

Musée Wellington: Waterloo, morne plaine… mais plus pour longtemps

Musée Wellington: Waterloo, morne plaine… mais plus pour longtemps

Le Musée de Wellington accueille toujours ses visiteurs dans une scénographie vieillotte datant des années 1970. Il va faire l’objet d’un lifting complet. (© WBT-Bruno d’Alimonte)

© WBT - Bruno d'Alimonte

Le ministre wallon du Tourisme, René Collin, a entériné l’octroi d’un subside de 240.000 euros en faveur de l’asbl Les amis du Musée de Wellington à Waterloo pour lui permettre d’installer une nouvelle scénographie et d’assurer la rénovation ainsi que la mise en conformité du musée du même nom.

Le Musée de Wellington se trouve dans une ancienne auberge tricentenaire (sa construction remonte à 1705!). En 1815, cette vaste construction est choisie par le duc de Wellington, himself, pour y établir son quartier général. Souvenirs divers, armes, gravures… retracent les événements de l’époque et perpétuent le souvenir des nations et des combattants qui participèrent aux affrontements du 18 juin 1815.

Mais contrairement au mémorial 1815, au Panorama de la bataille, à la ferme de Hougoumont et au dernier quartier général de Napoléon, le Musée de Wellington accueille toujours ses visiteurs dans une scénographie vieillotte datant des années 1970. L’image du musée, qui accueille pourtant annuellement 50.000 visiteurs, se trouve dès lors en total décalage avec l’ensemble du site.

Depuis plusieurs années, le Musée de Wellington et la Commune de Waterloo ont entamé un projet de rénovation ambitieux, notamment par le rachat de l’immeuble n° 145, afin de recréer la totalité du Quartier Général. Un programme d’investissements estimé à 400.000 euros permettra de redonner un peu de lustre au bâtiment, de réduire le coût énergétique et de développer une nouvelle scénographie en utilisant les technologies actuelles.

«Le site de la Bataille de Waterloo n’est pas pour rien dans l’attractivité touristique du Brabant wallon», souligne René Collin. «Ce haut lieu historique et touristique est l’une des locomotives du secteur touristique de la province mais également de la Wallonie, aussi bien sur le plan national qu’international. Ce nouvel investissement régional devrait permettre au tourisme brabançon de continuer à se développer».

Nous vous recommandons

Elia renforce le réseau haute tension anversois

Elia renforce le réseau haute tension anversois

Elia, gestionnaire du réseau belge à haute tension, commence ce mois-ci la pose d’une double liaison câblée souterraine entre les postes à haute tension de Petrol et de Zurenborg le long du Singel à Anvers. La liaison comprend six[…]

Chantier E25-E411/A4 – Arlon – Sterpenich: topo et perspectives

Chantier E25-E411/A4 – Arlon – Sterpenich: topo et perspectives

Le plus long pont au monde se situe à…

Le plus long pont au monde se situe à…

Mobilité et sécurité: les deux piliers de la ville «intelligente» selon Axis

Mobilité et sécurité: les deux piliers de la ville «intelligente» selon Axis

Plus d'articles