Suivre La Chronique

Namur monte à l’assaut de la Tour du Guetteur

Sujets relatifs :

Namur monte à l’assaut de la Tour du Guetteur

Lieu emblématique de Namur, la Tour du Guetteur est visible de toute la ville et de toutes les implantations administratives et politiques wallonnes.

© © TrekEarth

Le chantier de restauration de la Tour du Guetteur, sur les hauteurs de la Citadelle de Namur, va commencer. Il comprendra également l’aménagement des abords de cet édifice emblématique du patrimoine local, en lisière de la route Merveilleuse à la Citadelle.

Construite au XIXe siècle pour abriter le veilleur chargé de repérer l’apparition d’incendies en ville, la Tour du Guetteur domine le confluent et le Parlement wallon. Cette fonction a bien entendu disparu mais, de par sa localisation et sa visibilité, cette construction témoigne de la richesse historique de la Citadelle.

L’esplanade du guetteur a fait l’objet de fouilles en 1996-1997, révélant les fondations de plusieurs maisons de chanoines qui desservaient la collégiale Saint-Pierre au Château. Cet espace revêt aujourd’hui un enjeu touristique important, avec les points de vue remarquables qu’il ménage sur la ville, le confluent et les divers paysages qui l’entourent.

Malheureusement, la tour présente un état sanitaire pour le moins inquiétant: des fissures sont apparues dans les maçonneries et de nombreuses vitres sont brisées suite à des actes de vandalisme. Les murailles sur lesquelles a été construite la tour présentent, quant à elles, un état de conservation déplorable et des filets y ont été placés pour assurer la sécurité des visiteurs.

L’esplanade ne bénéficie pas, pour le moment, de réelle mise en valeur, une simple couche de dolomie a été installée et des plots de béton y empêchent le stationnement. Cette zone emblématique nécessite donc une restauration et un réaménagement de ses abords afin d’offrir un espace public à la hauteur de ses qualités patrimoniales exceptionnelles.

Ce sera donc bientôt chose faite.

Restauration à l’identique

Le projet de restauration de la Tour du Guetteur porte sur de nombreuses parties de l’édifice: les travaux comprendront la réfection des maçonneries et menuiseries endommagées, ainsi que celle des enduits intérieurs; la stabilisation des parements; la restauration des carrelages encore existants; les travaux d’étanchéité de la plate-forme; le remplacement des châssis et de la porte au plus proche de la situation d’origine sur la base de vues anciennes, etc. Par ailleurs, le mât du drapeau générant des contraintes sur les maçonneries, il est prévu de réaliser les renforts nécessaires.

Un autre volet des travaux se concentrera sur l’aménagement de l’esplanade, incluant du mobilier de repos, des cheminements piétons, un dispositif d’éloignement des véhicules ainsi qu’une zone d’interprétation permettant de comprendre l’organisation du château des comtes au Moyen-Age.

L’aménagement des abords bénéficie d’un subside du Commissariat général au Tourisme à hauteur de 57.000 euros. Quant au solde, il sera pris en charge par le Fonds Namur Capital, qui vise des projets contribuant à l’image de Namur comme capitale de la Wallonie. Le montant total des travaux est estimé à 250.000 euros (Ttc). Le chantier devrait se clôturer au printemps 2018.

Nous vous recommandons

«Le nouveau régime juridique des voiries communales» fait l’objet d’une 2e édition

«Le nouveau régime juridique des voiries communales» fait l’objet d’une 2e édition

Le décret du 6 février 2014, relatif à la voirie communale, a bouleversé tout l’édifice juridique élaboré pour les voiries publiques communales depuis 1841. Partant d’une simple[…]

6,5 millions d’euros pour redynamiser les villes wallonnes

6,5 millions d’euros pour redynamiser les villes wallonnes

L’Amicale Solvay assainie d’autorité

L’Amicale Solvay assainie d’autorité

Louvain-la-Neuve veut mettre plusieurs projets de développement entre parenthèses

Louvain-la-Neuve veut mettre plusieurs projets de développement entre parenthèses

Plus d'articles