Suivre La Chronique

Nanoperforations et acoustique

Sujets relatifs :

,
Nanoperforations et acoustique

© Jeroen van der Wielen

En réponse au besoin croissant des architectes en solutions de plafonds insonorisées, Hunter Douglas lance un assortiment innovant de systèmes de murs et de plafonds en bois à nanoperforations. Ces panneaux présentent l'apparence naturelle de placage en bois, apportent une plus-value esthétique et un nombre élevé de finitions possibles. Ils sont en outre écoresponsables, faciles à installer et à entretenir et protègent efficacement du feu.

Il est vrai que les techniques architecturales contemporaines privilégient souvent le béton, les espaces dégagés et les grandes baies vitrées, au détriment hélas des prestations acoustiques. Grâce à leurs perforations, les nouveaux panneaux de murs et de plafonds en placage en bois de Hunter Douglas garantissent une excellente atténuation des bruits, sans limiter la liberté créative de l'architecte. La grande différence entre les nanoperforations et les trous ou rainures pratiqués habituellement tient dans la taille des orifices. Ces derniers mesurent entre 5 et 10 mm et restent visibles à l'œil nu à une certaine distance, tandis que les nanoperforations présentent un diamètre réduit (0,5 mm) qui les rend quasi invisibles. Tout bénéfice pour l’esthétique.

Technique de découpe novatrice

Ces panneaux phoniques à nanoperforations se composent d'un Mdf anti-feu de 16 mm d'épaisseur, d'une fibre acoustique noire et d'une couche de finition de placage en bois (0,5 mm) de part et d'autre. Celle-ci est truffée de perforations microscopiques de 0,5 mm de diamètre réalisées à l'aide de nouvelles techniques de découpe. «On utilise d'habitude des aiguilles, mais leur effet est temporaire: le bois est enfoncé latéralement, mais reprend ensuite progressivement sa place. Et cela a lieu au détriment de l'acoustique. La technique utilisée ici, de chantournement, extrait réellement de petites particules de bois. Les perforations sont de bien meilleure qualité», explique Chris Wielenga, business manager Wood chez Hunter Douglas. La couche supérieure truffée de nanoperforations recouvre le panneau en Mdf qui est percé de trous plus grands (Ø 10 mm), ce qui augmente la capacité d'absorption des bruits.

Liberté de conception

Le nouvel assortiment de panneaux offre un choix entre 40 sortes de placages en bois. Le choix des finitions comprend une peinture UV ordinaire et plusieurs niveaux de brillant et de peinture à pigments (par exemple white wash). L'apparence des joints peut être masquée, semi-masquée ou apparente. Les panneaux se déclinent en plusieurs dimensions standard ou peuvent être commandés sur mesure.
Outre ces possibilités de finition, ils protègent bien du feu (B-s2, d0 selon la norme EN 13501-1) et peuvent être aisément recyclés et servir de matière première à la fabrication de nouveaux panneaux.


 

Nous vous recommandons

Le producteur de ciment Cemminerals revisite les codes

Le producteur de ciment Cemminerals revisite les codes

En ce mois de juin, la société familiale Cemminerals fait son entrée sur le marché belge en tant que producteur de ciment. «Nous voulons nous démarquer en termes de service et de disponibilité.[…]

19/06/2019 | MatériauxProduction
Une nouvelle génération d’enduits minces en finition d’appartements neufs

Une nouvelle génération d’enduits minces en finition d’appartements neufs

Isoproc ouvre un nouveau centre d’expérience à Achêne

Isoproc ouvre un nouveau centre d’expérience à Achêne

Vinyle fun

Vinyle fun

Plus d'articles