Suivre La Chronique

Nouveau record du nombre de transactions immobilières en Belgique

Sujets relatifs :

,
Nouveau record du nombre de transactions immobilières en Belgique

L’attrait des Belges pour la brique ne diminue pas. Le deuxième trimestre 2019 a été le deuxième avec le plus de transactions immobilières enregistrées depuis l’existence du baromètre des notaires en 2007! (© Trevi Haute Senne)

Les Belges ont plus que jamais une brique dans le ventre. C’est ce que montre le baromètre immobilier du deuxième trimestre 2019 de la Fédération du Notariat.

L’attrait des Belges pour l’immobilier ne diminue pas. Le deuxième trimestre 2019 a été le deuxième trimestre avec le plus de transactions immobilières enregistrées depuis l’existence du baromètre en 2007. Par rapport au deuxième trimestre 2018, le nombre de transactions immobilières a fortement augmenté en Belgique: + 7,5%, ce qui représente 6.400 transactions supplémentaires.

Si l’on observe les six premiers mois de l’année 2019, il y a eu +7,7% de transactions supplémentaires comparé à la même période en 2018. Et cette tendance est commune aux 3 régions: +5,4% à Bruxelles, +7,2% en Wallonie et +8,3% en Flandre.

«Tout comme au premier trimestre, l’activité reste très soutenue: il s’agit de nouveau d’un record d’activité cette fois-ci pour la période du 2e trimestre de l’année. Cela signifie donc que les six premiers mois de l’année ont été les plus productifs en termes de transactions depuis la création de ce baromètre. Les taux d’intérêts hypothécaires extrêmement bas mais aussi la faiblesse des revenus alternatifs expliquent en grande partie cette intense activité», analyse le notaire Renaud Grégoire.

Record battu dans le Brabant wallon et en province de Liège

En Wallonie, les chiffres sont très différents en fonction des provinces. Comparé au même trimestre de l’an dernier, trois provinces wallonnes ont connu une augmentation des transactions lors du deuxième trimestre de cette année. La hausse la plus spectaculaire est à mettre au crédit du Brabant wallon (+16,8%), mais les provinces de Hainaut (+9,2%) et de Liège (+7%) ont également connu une hausse importante. «C’est bien simple, dans le Brabant wallon et en province de Liège, ce deuxième trimestre 2019 est celui pour lequel il y a eu le plus de transactions enregistrées depuis le début de nos observations. Un fait remarquable sachant que généralement il y a moins de transactions au deuxième trimestre que lors du premier trimestre d’une même année.»

A l’inverse, le nombre de transactions diminue légèrement en province de Luxembourg (-0,6%) et en province de Namur (-1,1%).

Pour des informations plus détaillées, lire La Chronique n° 32 à paraître le 9 août 2019.
 

Nous vous recommandons

On n’arrête plus l’immobilier belge !

On n’arrête plus l’immobilier belge !

Une étude commandée par Immoweb et réalisée par l’institut Listen auprès de 2000 Belges rapporte que l’année 2019 a battu des records en termes de transactions immobilières. Et[…]

23/01/2020 | Belgiqueimmoweb
L’immobilier commercial résiste et se stabilise

L’immobilier commercial résiste et se stabilise

Hyperactivité du marché de l’immobilier en 2019

Hyperactivité du marché de l’immobilier en 2019

La Tour des Finances vendue pour 1,2 milliard d’euros

La Tour des Finances vendue pour 1,2 milliard d’euros

Plus d'articles