Suivre La Chronique

Nouvelle avancée environnementale en Californie

Sujets relatifs :

,
Nouvelle avancée environnementale en Californie

Trump ou pas, la Californie garde le cap environnemental.

Le gouverneur de l'Etat de Californie, Jerry Brown, a ratifié une loi locale visant à garantir une électricité propre, autrement dit sans émission de gaz à effet de serre, d’ici 2045. Une ambition qui va totalement à contre-courant de la politique de l'administration fédérale et du climato-scepticisme du président Trump.

«Avec cette loi, la Californie est en bonne voie pour remplir les objectifs des accords de Paris, voire pour aller au-delà», selon Jerry Brown. Jusqu'à présent, seul l'Etat de Hawaï avait affiché une telle ambition environnementale. Pour rappel, l’Administration Trump s’est, elle, officiellement retirée de l'Accord de Paris, signé en 2016 par Barack Obama. Cet Accord, résultant de la COP 21 et ratifié par environ 200 pays, vise à limiter le réchauffement climatique à +2° par rapport à l'ère préindustrielle.

Quoi qu’il en soit, la loi votée par la Californie stipule que toute électricité passant par le réseau de l'Etat devra afficher un «bilan carbone neutre» en 2045. On procédera par étape. Ainsi, la moitié de la production électrique régionale devra provenir de sources d'énergies renouvelables (solaire, éolien ou géothermie) d'ici 2025, et cet objectif sera porté à 60% d'ici 2030. Quant au reste de la production énergétique, il pourra être assuré par d'autres sources, à condition qu’elles ne rejettent pas de gaz à effet de serre. Actuellement, le solaire et l'éolien fournissent 8% de la production électrique totale aux Etats-Unis, et près de 20% pour le seul Etat de Californie.

Parallèlement, cette loi devrait également stimuler l’économie et créer des dizaines de milliers d'emplois. D’ailleurs, il y aurait déjà dix fois plus d'emplois dans ce secteur pour la seule Californie que dans l'exploitation des mines de charbon pour l'ensemble des Etats-Unis.
La Californie, qui compte plus de 39 millions d'habitants et 5e puissance économique mondiale, est le fer de lance de la lutte contre le réchauffement climatique aux Etats-Unis. Selon l'Agence France Presse, le Golden State serait soutenu par une quinzaine d'autres Etats ainsi que par des collectivités américaines, parmi lesquelles les villes de Washington et New York. Et ce n’est pas l’occupant de la Maison Blanche qui la fera dévier de sa ligne…

Nous vous recommandons

Nemo Link, un chantier complexe et inédit

Nemo Link, un chantier complexe et inédit

Elia et National Grid ont inauguré la Nemo Link, la première interconnexion électrique sous-marine entre la Belgique et le Royaume-Uni. Sa mise en service marque une nouvelle étape dans l’intégration du système électrique européen,[…]

14/12/2018 | Elia
Les pouvoirs locaux encouragés à rouler plus «vert»

Les pouvoirs locaux encouragés à rouler plus «vert»

Belfius + la BEI = plus d’un milliard d’euros pour le développement des villes «intelligentes» en Belgique

Belfius + la BEI = plus d’un milliard d’euros pour le développement des villes «intelligentes» en Belgique

Le potentiel de la bioénergie suscite énormément d’intérêt au salon EnergyDecentral

Evénement

Le potentiel de la bioénergie suscite énormément d’intérêt au salon EnergyDecentral

Plus d'articles