Suivre La Chronique

Nouvelle écluse de Terneuse: on se bouscule au portillon

Nouvelle écluse de Terneuse:  on se bouscule au portillon

null

Entrepreneurs, fournisseurs et bureaux d'études belges et néerlandais sont nombreux à se réjouir de la construction de la nouvelle écluse de Terneuse aux Pays-Bas, à un jet de pierre de la frontière belge. Le coût de l'investissement est actuellement estimé à 920 millions d'euros. Bien que notre pays paie la plus grosse part de l'addition, les Pays-Bas sont bel et bien le maître d'ouvrage juridique et le projet sera mis en adjudication et attribué selon les règles néerlandaises.

Pas de quoi tempérer l'enthousiasme des entreprises flamandes, comme l'a démontré une journée d'information sur la nouvelle écluse organisée à Terneuse par Beluned et la Chambre de Commerce Néerlandaise pour la Belgique et le Luxembourg. Plus de 60 participants ont assisté à la présentation des plans et visité le complexe d'écluses actuel.

Si le chantier suscite un tel intérêt, c'est notamment parce que peu d'autres projets d'infrastructures de cette ampleur sont actuellement mis sur le marché: on parle ici d'un terrassement de 8 millions de m³, auquel s'ajoute l'aménagement de nombreux murs de quai, ponts, routes, ronds-points, pistes cyclables ainsi qu'un port de service, notamment complété d'un bâtiment de service et de locaux techniques. Les entrepreneurs et fournisseurs qui n'ont pas décroché ces marchés peuvent retenter leur chance dans le cadre de l'extension des ports de Flessingue, Terneuse et Gand, qui risque de succéder rapidement à l'ouverture de la nouvelle écluse. Les infrastructures ferroviaires nécessiteront, elles aussi, une revalorisation.

Design & build

«Les Pays-Bas attribuent ce marché selon la procédure du dialogue concurrentiel, le choix se précisant à la manière d'un «entonnoir». La mission n'est pas divisée en lots, mais proposée comme une formule globale. Il est possible qu'un contrat d'entretien de courte durée se greffe encore sur la mission de conception et de construction», indique Frederic Van Hoorebeke, contract manager.

'La nouvelle écluse de Terneuse consistera en un bac en béton de 427 m de long, 55 m de large et 16,44 m de profondeur.'

«La nouvelle écluse sera construite entre les écluses West et Oost, vieilles de près de 50 ans, sur le site d'une écluse encore plus ancienne, la Middensluis, qui n'est que rarement mise en service. Elle sera équipée de deux fois deux portes d'écluse, ce qui offrira des avantages en termes d'entretien», indique Harm Verbeek, manager environnemental auprès de la Commission néerlando-flamande de l'Escaut. Contrairement aux écluse Oost et Westsluis de 1968, cette nouvelle écluse ne pourra pas être réalisée dans un puits de fondation ouvert. Mais les conditions additionnelles ne s'arrêtent pas là. Durant la construction, le fonctionnement des écluses de Terneuse doit être garanti. Les travaux devront être effectués sur un site très restreint et dans un sol très spécifique, composé notamment d'argile de Boom.

La nouvelle écluse de Terneuse consistera en un bac de béton de 427 m de long, 55 m de large et 16,44 m de profondeur. A titre comparatif, l'Oostsluis mesure 280 m de long et 23 m de large, la Middensluis 140 m de long et 18 m de large et la Westsluis 290 m de long et 40 m de large. L'écluse du Deurganckdok, située à Kallo (Beveren) et remplie d'eau tout récemment, est un peu plus volumineuse: 500 m de long sur 68 m de large et 18 m de profondeur. Cette écluse anversoise a nécessité le terrassement de 9 millions de m³ et l'utilisation de 750.000 m³ de béton.

Calendrier

Le trajet préférentiel pour la nouvelle écluse de Terneuse a été indiqué, les subsides européens alloués et les expropriations entamées. La phase de sélection pour la désignation du concepteur et de l'entrepreneur s'étalera jusqu'en novembre de cette année. La première phase du dialogue débutera en janvier de l'année prochaine et durera jusqu'en avril 2016. La deuxième phase lui succédera jusqu'en octobre 2016. Les inscriptions définitives sont à envoyer d'ici novembre 2016. L'adjudication sera alors remise en février 2017, après quoi les travaux proprement dits pourront commencer. La nouvelle écluse sera opérationnelle d'ici 2021.

Une nouvelle écluse a généralement plus d'impact sur les activités portuaires qu'un bassin supplémentaire. A long terme et dans le sillage de ce nouvel ouvrage, le port de Gand pourra encore développer quelque 500 ha de terrains industriels liés à l'activité portuaire sur un marché à relativement forte densité de population. Les ports de Zélande aussi présentent, à l'horizon d'une trentaine d'années, un potentiel de développement de quelque 450 ha de terrains industriels dépendants des voies navigables.

Dans ce vaste ensemble, le tunnel de Zelzate est un défi pour de très nombreux acteurs. Situé sous le canal Gand-Terneuse, il n'est en réalité pas assez profond. Lorsqu'elles auront le feu vert pour naviguer de Terneuse à Gand, les plus grosses embarcations seront confrontées à une profondeur limitée à cause du tunnel et ne pourront donc pas utiliser leur pleine capacité. La nouvelle écluse commencera par résorber la congestion au passage de Terneuse. La largeur de passage de l'écluse revêt à cet égard une importance plus fondamentale que la profondeur. Mais il n'en faudra pas moins trouver une solution pour le tunnel de Zelzate, estiment les acteurs du projet.

Nous vous recommandons

Jan De Nul franchit de nouvelles étapes pour le parc éolien en mer de TPC à Taïwan

Jan De Nul franchit de nouvelles étapes pour le parc éolien en mer de TPC à Taïwan

Le groupe Jan De Nul a installé quatre câbles d’exportation entre le parc éolien en mer et le rivage. Il a également modernisé la sous-station pour pouvoir connecter le premier parc éolien[…]

MariMatic remporte la mise à Amsterdam avec son système de collecte automatique des déchets

MariMatic remporte la mise à Amsterdam avec son système de collecte automatique des déchets

Elia participe à la construction de la plateforme offshore Arcadis Ost 1

Elia participe à la construction de la plateforme offshore Arcadis Ost 1

«Auguste», nouveau projet immobilier vert dans le quartier Reyers

«Auguste», nouveau projet immobilier vert dans le quartier Reyers

Plus d'articles