Suivre La Chronique

Nouvelle NIT 255: pour un bâti sans fuites d'air

Sujets relatifs :

Nouvelle NIT 255:  pour un bâti sans fuites d'air

null

Le Comité technique «hygrothermie» du CSTC vient de publier une Note d'Information Technique 255 traitant de l'étanchéité à l'air des bâtiments. La Note présente, sur 120 pages, les techniques les plus courantes applicables aujourd'hui dans la construction de bâtiments résidentiels et tertiaires de petite taille et, dans certains cas, en rénovation.

L'étanchéité à l'air d'un bâtiment dépend de sa conception, du choix et du positionnement des installations, du nombre des percements, des matériaux et des composants utilisés, de la réalisation des détails, ... Presque tous les corps de métiers se succédant sur un chantier peuvent influencer l'étanchéité à l'air dans un sens ou l'autre. La nouvelle NIT 255 s'intéresse donc aux phases d'exécution successives du bâtiment, seule approche susceptible de garantir un résultat.

Les détails constructifs y sont classés en fonction de l'importance des fuites d'air qui peuvent en résulter, certains étant à traiter plus prioritairement que d'autres. Un détail peut se voir proposer plusieurs solutions de traitement par la NIT. Et elles ne sont pas les seules : d'autres solutions peuvent encore être mises en 'uvre, pourvu qu'elles respectent les grands principes.

Une composante de la PEB

Régentée par une directive européenne, la performance énergétique d'un bâtiment (PEB) peut être largement compromise quand l'enveloppe bâtie n'est pas assez étanche à l'air, ce qui entraîne des pertes de chaleur vers l'extérieur. Un bâtiment étanche à l'air résiste au passage de l'air extérieur vers l'intérieur et empêche en même temps l'air intérieur de fuir vers l'extérieur (cfr. illustration).

La déperdition énergétique est à la fois celle de l'air chauffé pour rien - qui s'envole dans l'atmosphère - et celle de l'air froid qui entre et qu'il faut réchauffer.

Trois éléments forment un trio indissociable pour rendre un bâtiment à la fois confortable et peu dispendieux en énergie:

' l'étanchéité à l'air de l'enveloppe du bâtiment

' l'isolation thermique performante et bien mise en 'uvre

' la ventilation hygiénique contrôlée et bien entretenue.

Les fuites d'air réduisent l'isolation thermique et acoustique et pèsent sur la consommation énergétique. Une bonne étanchéité à l'air réduit les risques de pollution venant de l'extérieur, limite les risques de condensation et diminue les courants d'air; ce qui favorise le confort, tout en améliorant le fonctionnement des systèmes de ventilation et la sécurité incendie. Le dimensionnement du système de chauffage et de refroidissement en dépend aussi.

Comment détermine-t-on l'étanchéité à l'air'

La Note d'Information Technique 255 indique dans quelles conditions l'étanchéité à l'air doit être mesurée. La NIT explique aussi comment on peut évaluer, en laboratoire, la perméabilité à l'air de divers matériaux et composants du bâtiment.

Façons de l'exprimer et règles à appliquer

Unité de surface ou taux de renouvellement d'air' Il y a plusieurs façons d'exprimer une étanchéité à l'air. La NIT 255 en parle, tout en explicitant des notions telles que la différence de pression, le débit de fuite, la perméabilité à l'air, le taux de renouvellement de l'air et la relation qui existe entre ces deux dernières notions.

La NIT reprend la réglementation PEB en vigueur par défaut et l'exigence imposée à un bâtiment dit «passif». Une description de la performance actuelle de notre parc immobilier suit, accompagnée d'un tableau des principales fuites d'air possibles, liées à divers détails constructifs.

Les règles de l'art pour rendre un bâtiment étanche à l'air

L'étanchéité à l'air est une performance globale d'un bâtiment. Elle requiert une conception et une exécution de qualité. Mais, on l'a vu, elle a un caractère transversal: en d'autres termes, elle concerne tous les corps de métier! Par exemple, même après la mise en 'uvre des pare-air, l'étanchéité peut encore être compromise si les corps de métier qui suivent les endommagent en effectuant la partie du travail qui leur a été confiée ou si la coordination des travaux est telle que certaines interventions ne peuvent se faire sans endommager les pare-air.

Un chapitre entier de la Note décrit les tâches qui s'imposent pour atteindre l'objectif. Mais quel objectif' Il faut, avant de commencer, se fixer un niveau d'ambition et déterminer le volume à rendre étanche. Il faut aussi positionner correctement les installations qu'on place, comme le pare-air, et marier cela avec les exigences de ventilation générales et particulières. Le garage, par exemple, peut être inclus dans le volume à rendre étanche à l'air ou, au contraire, ne pas en faire partie. La NIT vous aide à poser ce choix et explique aussi qu'une ventilation des gaines techniques peut avoir des implications négatives sur le plan de l'étanchéité à l'air du bâtiment. Les conduites de gaz et gaines d'ascenseur, de même que les locaux abritant le compteur à gaz ne doivent pas non plus échapper à l'attention, car ils participent autant à l'étanchéité - ou à la perméabilité - à l'air.

La NIT s'intéresse par ailleurs aux locaux comportant des appareils à combustion. Le chauffage (individualisé ou central) et les appareils producteurs d'eau chaude sanitaire sont, entre autres, à tenir à l''il. La bataille pour l'étanchéité à l'air se joue dans les détails! Aussi, la NIT se penche méticuleusement - exemples et schémas à l'appui - sur chacun d'eux: les tableaux électriques, les blochets pour prises et commutateurs, le passage des câbles, les conduits divers, de ventilation, de distribution d'eau chaude, de chauffage, les collecteurs, les installations solaires, les hottes de cuisine, ... Avec toujours cette règle d'or: limiter les percements, anticiper leur localisation et les traiter adéquatement. Les menuiseries, fenêtres et portes font l'objet d'un traitement spécial dans la Note qui souligne aussi l'intérêt - dans une optique de continuité - de bien coordonner les tâches consécutives.

Produits et matériaux amis de l'étanchéité à l'air

Les enduits, les pare-air souples et les panneaux à base de bois ou de dérivés du bois peuvent former une barrière au passage de l'air. Et quid de l'écran à l'air, du pare-vapeur, du frein-vapeur, du béton coulé in situ' Toutes les réponses sont dans la NIT' qui cite aussi quelques matériaux déconseillés et donne ses recommandations quant à la jonction («sec-sec», «sec-humide» ou «humide-humide») entre les pare-air, tout en décrivant les produits utilisables: joints de mastic, joints pré-comprimés en mousse, colles, bandes adhésives et mousses polyuréthanes.

Pour traiter les percements, il y a aussi des manchons, des fourreaux qu'on peut resserrer, des liquides pour étanchéifier, des bandes adhésives étirables (crinolines) et des éléments préfabriqués pour le passage des conduits de fumée. La NIT 255 décrit tout cela'

Ces «détails» constructifs' qui ont tant d'importance!

Un «détail» constructif et un «n'ud» constructif, ce n'est pas la même chose. La NIT vous l'explique, en disant quels détails constructifs sont à traiter en priorité, quelles solutions sont à privilégier, comment adapter les détails et opérer les jonctions à la façade et celles d'une toiture à versants. L'intégration des menuiseries au gros 'uvre et les jonctions d'une toiture plate sont autant de «détails» méritant un traitement spécifique.

Une petite quarantaine de ces «détails» sont ainsi décrits dans la NIT 255, avec chaque fois une illustration montrant précisément les règles de l'art.

Maintenir la performance

La Note s'achève sur une évaluation des performances d'étanchéité à l'air d'un bâtiment, par essai de pressurisation (méthode quantitative). En corollaire: les moyens de localiser les fuites d'air. Mais il faut aussi que l'occupant entretienne son bâtiment et s'abstienne d'y pratiquer des interventions qui viendraient percer cette belle étanchéité!

Pour terminer, en annexes, un historique de l'étanchéité à l'air, une check-list destinée au concepteur, une autre pour l'entrepreneur et un mot sur la question de la responsabilité contractuelle.

Références

Seule la NIT  255 originale peut être citée en référence (voir www.cstc.be). Ceci n'est qu'une présentation qui la résume à outrance.

Nous vous recommandons

Pour une réparation et une protection durables du béton

Pour une réparation et une protection durables du béton

De plus en plus de structures et de bâtiments en béton ont besoin de réparations, parfois urgentes. On peut donc s'attendre à ce que le nombre de chantiers de réparation du béton se multiplient. De plus, une étude européenne montre[…]

12/08/2019 | Matériaux
Filière bois: état des lieux

Filière bois: état des lieux

Carimat dépose le bilan

Carimat dépose le bilan

Just call me Derbigum

Just call me Derbigum

Plus d'articles