Suivre La Chronique

Nouvelle NIT 280: la toiture plate

Sujets relatifs :

,
Nouvelle NIT 280: la toiture plate

Pose de bitume pour créer un toit plat sur support en tôles d'acier ondulées.

Le succès remporté par la Note d'information technique (NIT) 215 relative à la toiture plate et publiée en 2000, de même que les évolutions récentes dans plusieurs domaines y relatifs, ont amené le Comité technique «Étanchéité» du Centre Scientifique et Technique de la Construction (CSTC) à actualiser et à compléter ladite Note. La nouvelle Note d'Information Technique 280 vient donc remplacer la NIT 215.

Une toiture plate est rendue étanche par la pose d'une étanchéité, c'est-à-dire d'une membrane continue étanche à l'eau. L'étanchéité à la pluie d'une toiture à versants est, quant à elle, assurée par une couverture ou couche fragmentaire composée de matériaux discontinus (tuiles, ardoises, ...) qui se recouvrent partiellement et successivement quand on les pose. Les toitures plates et les toitures à versants ont donc un comportement hygrothermique tout à fait différent.

Une toiture plate n'est pas forcément horizontale...

La toiture plate a bien progressé

Depuis les années soixante, deux tendances se manifestent. Primo, on utilise des supports de toiture plus souples (légers) et fractionnés (préfabriqués) et secundo, l'isolation thermique des bâtiments s'est largement accrue depuis 1975. A l'origine, la flambée du prix du pétrole a fortement stimulé cette tendance, mais il y a ensuite eu des considérations écologiques et de confort qui ont abouti aux actuelles réglementations sur la performance énergétique des bâtiments (PEB). 
 
Ces deux tendances ont intensifié les interactions entre les divers éléments de la toiture et entraîné des sollicitations hygrothermiques accrues, notamment au niveau de l'étanchéité. Les compositions et les matériaux de toiture des années 60 n'étaient pas conçus dans cette optique et leurs longévité et étanchéité en ont souffert. Dès le début des années 80, des matériaux plus adaptés aux conditions nouvelles ont vu le jour: bitumes polymères à armature en polyester, membranes PVC plus épaisses et plastifiants améliorés, … Les techniques de fixation des recouvrements ont évolué et de nouvelles règles de bonne pratique (épaisseur minimale à respecter, attestation d'aptitude à l'emploi, …) ont permis d'accroître la longévité de l'étanchéité des toits plats avec des solutions économiques aux divers problèmes rencontrés.

Une nouvelle NIT s'imposait…

Les expériences très positives recueillies avec ces nouveaux matériaux étaient déjà consignées dans la NIT 215. Toutefois, depuis sa parution, on note trois évolutions majeures:
 
  • Les exigences auxquelles sont soumises les toitures plates ont fortement évolué en matière énergétique, acoustique, environnementale et en prévention de l'incendie.
  • On en demande toujours plus à la toiture plate: terrasse accessible aux piétons, jardin, parking pour voitures, espace pour la pose de systèmes de récupération de l'eau et de l'énergie solaire, …
  • Les matériaux et techniques de pose ont continué à s'améliorer avec, par exemple, l'acceptation sur le marché des étanchéités appliquées à l'état liquide.
La nouvelle NIT 280 reprend les connaissances acquises à ce jour en matière de toitures plates. La toiture devant toujours être considérée comme un tout, le document n'aborde pas seulement l'étanchéité proprement dite, mais l'ensemble de la composition de toiture, c'est-à-dire le support de toiture, la pente, l'écran pare-vapeur, l'isolation thermique, l'étanchéité et la couche de protection, ainsi que les couches de désolidarisation. Plusieurs chapitres sont également consacrés à la rénovation, à l'entretien de la toiture et à la pathologie.

Sujets non couverts

Le professionnel reste bien entendu libre - en assumant l'entière responsabilité de sa décision - de s'écarter des prescriptions de la NIT n° 280 et d'opter pour d'autres solutions. Certains sujets spécifiques sortent par ailleurs du cadre de ce document: les balcons, les toitures vertes et les toitures-parkings. Pour l'exécution de détails comme les rives de toiture, les joints de dilatation, les gouttières et les dispositifs d'évacuation d'eau, le lecteur est renvoyé vers la NIT 244 et les détails d'exécution proposés dans la base de données «Détails constructifs» en ligne sur le site internet du CSTC.
 
 

Références:

Compilation libre de la NIT n° 280 «La toiture plate» publiée sur le site du CSTC (www.cstc.be) et consultable via ce lien. Seul ce texte original peut être cité en référence.
 
Victor Vicour
 

Nous vous recommandons

Importance de la qualité de l'air intérieur, y compris dans les logements existants

Importance de la qualité de l'air intérieur, y compris dans les logements existants

La qualité de l'air intérieur est un sujet complexe qui ne se limite pas aux problèmes d'humidité et aux locaux de service d'une habitation. Dans les logements existants, on sous-estime encore souvent les[…]

27/09/2022 |
Nouvel outil de calcul pour la charge thermique, les radiateurs et le chauffage par le sol

Nouvel outil de calcul pour la charge thermique, les radiateurs et le chauffage par le sol

Chauffage par le sol… même à travers un sol en bois!

Chauffage par le sol… même à travers un sol en bois!

Comment empêcher ou retarder l'inondation d'un bâtiment?

Comment empêcher ou retarder l'inondation d'un bâtiment?

Plus d'articles