Suivre La Chronique

Nouvelles décisions pour booster la zone de Liège Airport

Sujets relatifs :

,
Nouvelles décisions pour booster la  zone de Liège Airport

null

Deux décisions importantes ont été prises par la Région wallonne qui permettront à la fois de développer des terrains situés aux abords de l'aéroport de Liège et de consacrer ce dernier comme pôle européen de développement économique dédié à la logistique. La première porte sur la conclusion d'un partenariat entre la Sowaer (Société wallonne des aéroports) et Liege Airport et la seconde sur la création d'une nouvelle zone d'activités économiques de près de 100 ha. Détails.

Le partenariat entre la Sowaer et Liege Airport vise à commercialiser des parcs d'activités économiques. Parmi ses missions, la Sowaer, dont l'actionnaire unique est la Wallonie, est en effet chargée, depuis 2010, de développer les zones d'activités économiques consacrées au plan de secteur de 2003 et s'étendant sur près de 470 ha aux quatre coins de la plateforme aéroportuaire liégeoise.

'Estimés à 21 millions d'euros, les travaux d'équipement seront réalisés en plusieurs phases.'

Après avoir mené les diverses phases d'études, d'acquisition, d'autorisation et de travaux, les premières concrétisations de ce travail sont désormais visibles. Ainsi, près de 40 ha de terrains équipés ont été inaugurés au début de ce mois.

Pour rappel, le projet de création de nouvelles zones d'activités économiques est issu de la nécessité de reconvertir les biens acquis au fil du temps auprès des riverains de l'aéroport dans le cadre du plan d'exposition au bruit. Afin de développer des activités compatibles et complémentaires à l'exploitation de l'aéroport et d'en amplifier le rayonnement économique, le Gouvernement wallon a décidé, dès 2003, de consacrer quelque 470 ha à l'activité économique aux abords de la plateforme aéroportuaire. Les activités pressenties doivent donc présenter un lien direct avec l'activité aéroportuaire en fonction de leur proximité avec les pistes.

Master plan

Encadré par un master plan dont la programmation est prévue sur une période de 20 à 25 ans, le développement des nouvelles zones d'activités économiques permettra, selon les projections, de créer à terme environ 7.500 emplois directs et 2.000 emplois indirects. Ceux-ci devraient s'ajouter aux 2.778 emplois directs et 6.667 emplois indirects générés par l'aéroport liégeois.

Tandis que la première phase d'équipement financée par le Plan Marshall 2.vert vient d'être menée à son terme, il est devenu indispensable de créer une structure unique d'accueil des candidats investisseurs. C'est pourquoi, à l'initiative du ministre Maxime Prévot (en charge notamment des zones d'activités économiques), la Sowaer et Liege Airport ont décidé d'établir une stratégie commune de développement des nouveaux parcs. Elle passera notamment par un master plan pour la programmation de la mise en 'uvre des terrains; par des axes stratégiques liés aux zones à aménager et à commercialiser; un point de contact unique pour les entreprises, lequel sera chargé de les accompagner dans leurs recherches de financement et leurs démarches administratives; une participation à l'élaboration du parcellaire et des chartes urbanistiques; le suivi des projets d'équipements des terrains et la mise en réseau des entreprises actives autour de l'aéroport.

100 ha de nouvelles Zae

Dans la foulée, Maxime Prévot a approuvé la demande de reconnaissance économique et d'expropriation introduite par la Sowaer visant à créer un nouveau parc d'activités économiques au bout des pistes de l'aéroport de Liège-Bierset. Ce nouveau parc constitue la troisième phase de l'ambitieux programme de développement des 470 ha de zones d'activités économiques inscrites au plan de secteur depuis 2003 autour de l'aéroport.

Situé à l'ouest de l'aéroport, le nouveau parc sera aménagé entre le rond-point de la rue Saint-Exupéry, la rue de Bihet et la rue de la Boverie au sein des zones dénommées «Jolive», «Bihet, «Fontaine» et «Rouvroi».

S'étendant sur 97,5 ha, le site est affecté en zones d'activités économiques mixtes et industrielles au plan de secteur qui précise que les terrains sont destinés à des entreprises dont la localisation requiert la proximité de l'aéroport ou des activités qu'il génère.

Sont donc particulièrement visées les sociétés de transport aérien de marchandises et de services aéronautiques (handling, maintenance, catering, cleaning); de transport et logistique; de stockage, assemblage ou conditionnement de produits à haute valeur ajoutée ou nécessitant une logistique spécifique; les activités liées à un processus industriel ou artisanal dont les produits sont acheminés par avion.

L'aéroport de Liège et les terrains contigus ont pour vocation de devenir une des principales plateformes logistiques au sein de l'Euregio Mahl (Maastricht, Aix-la-Chapelle, Hasselt et Liège) qui compte quelque 4 millions d'habitants et ce, grâce à son accessibilité optimale aux infrastructures de communication et au développement des opérations de fret aéroportuaire.

Demandes internationales et de Pme locales

Le nouveau parc d'activités économiques a en outre l'avantage de proposer des parcelles de tailles variées allant de plusieurs hectares à quelques ares. L'opération permettra dès lors de répondre à la fois aux demandes internationales portant sur de vastes projets et aux demandes de Pme locales. Le découpage des parcelles sera défini en fonction des besoins des entreprises. Rencontrant l'objectif de redéploiement économique porté par le Plan Marshall 4.0, le projet répond également à une pénurie réelle de grands terrains à vocation logistique et, singulièrement, en Province de Liège.

Parallèlement, de nombreux terrains ont déjà été acquis par la Sowaer dans le cadre des mesures d'accompagnement des riverains de l'aéroport. La reconversion de ces terrains 'permet la création de nouvelles activités économiques complémentaires avec l'expansion aéroportuaire. En outre, des prescriptions urbanistiques sont d'application pour protéger les quartiers d'habitat situés à proximité: zones d'isolement, écrans paysagers, recul et gabarit des constructions, choix des matériaux,'

Quant aux aménagements du nouveau parc, ils porteront sur la création de voiries internes et de ronds-points, de pistes cyclables, de trottoirs et de plantations, sur la construction de deux bassins d'orage, des équipements en eau, gaz, électricité, fibres optiques et éclairage public ainsi que sur la réalisation de merlons et d'écrans paysagers pour protéger les habitations riveraines.

Estimés à 21 millions d'euros, les travaux d'équipement seront réalisés en plusieurs phases. Ils débuteront après l'acquisition des terrains et l'obtention des permis d'urbanisme. Selon les projections de la Sowaer, plus de 1.300 emplois directs pourraient être créés à terme sur le site.

Nous vous recommandons

Eternit devient Etex

Eternit devient Etex

Le fabricant belge de matériaux de construction Eternit change de nom et devient «Etex» afin de se positionner comme une seule et même entreprise à travers le monde. Le nom d'Eternit continuera toutefois[…]

18/06/2020 | EtexEternit
Cemminerals élargit sa gamme de produit

Cemminerals élargit sa gamme de produit

Pierres & Marbres de Wallonie: des mille et une façons de valoriser et pérenniser l’usage de la pierre naturelle

Pierres & Marbres de Wallonie: des mille et une façons de valoriser et pérenniser l’usage de la pierre naturelle

E. Victor-Meyer, des activités diversifiées mais un seul mot d’ordre: l’excellence

E. Victor-Meyer, des activités diversifiées mais un seul mot d’ordre: l’excellence

Plus d'articles