Suivre La Chronique

NovaCity Sud: un nouveau quartier mixte durable à Anderlecht

Sujets relatifs :

,
NovaCity Sud: un nouveau quartier mixte durable à Anderlecht

Le périmètre de NovaCity, une parcelle d’environ 2 hectares, couvre l’îlot formé par la rue des Trèfles, la chaussée de Mons et la rue Chant d’Oiseaux à Anderlecht. Il est bordé par le chemin de fer au sud du site. (© Citydev.brussels)

citydev.brussels a attribué le marché de promotion NovaCity Sud à Kairos (ImmoBam). Le site se trouve dans la périphérie sud d’Anderlecht.  Les bureaux d’architectes Bogdan & Van Broeck et DDS+ ont proposé un projet qui favorise la cohabitation harmonieuse des fonctions économiques et d’habitation.

Petit rappel du contexte: le périmètre de NovaCity couvre l’îlot formé par la rue des Trèfles, la chaussée de Mons et la rue Chant d’Oiseaux à Anderlecht. Il est bordé par le chemin de fer au sud du site. Cette parcelle d’environ 2 hectares est reprise en zone de forte mixité au Pras (Plan Régional d’Affectation du Sol).

Le redéveloppement de cet îlot a fait l’objet d’un masterplan qui répartit le site en deux zones de chacune environ 1 hectare. En effet, le schéma de développement pour l’ensemble du site propose diverses affectations: un parc pour Pme, des logements acquisitifs à prix conventionné, des kots étudiants, des commerces et de l’équipement urbain. L’objectif du masterplan est de permettre à ces diverses affectations de cohabiter les unes avec les autres grâce à une implantation harmonieuse, le tout parfaitement intégré dans le contexte géographique et socio-économique existant, tout en s’affirmant comme nouvelle polarité de quartier.

Quand le nord et le sud cohabitent en toute harmonie

La zone nord est destinée principalement aux logements agrémentés de commerces aux rez-de-chaussée situés du côté de la chaussée de Mons. Cette zone nord est couverte par un permis de lotir (pour 4 îlots, pour les futures voiries et pour la place publique). Ces lots seront développés dans le cadre d’un prochain marché public de promotion de travaux. Par contre, la réalisation des futures voiries publiques passera à la vitesse supérieure et sera confiée au promoteur de la zone sud. En effet, ces zones de circulation sont nécessaires à la viabilisation du projet de la partie sud.

Le côté sud, justement, est affecté à un projet de mixité associant des logements à un parc pour petites et moyennes entreprises.

La construction des espaces Pme et de leurs fonctions accessoires, ainsi que l’aménagement de l’espace de manœuvre privé qui leur est attribué ont obtenu un financement Feder. Les Pme qui viendront s’installer dans ce nouvel espace émargeront principalement à la filière «construction durable et énergies renouvelables».

Compte tenu des échéances du planning des travaux générant l’octroi d’un subside Feder, et afin d’en envisager un développement plus rapide, la zone sud n’est pas comprise dans le projet du périmètre du permis de lotir de la zone nord, mais a fait l’objet d’une demande de permis d’urbanisme séparée.

Kairos remporte le marché pour la zone sud

Le programme propose 63 logements acquisitifs conventionnés. Tous les logements seront passifs et un minimum de 30% d’entre eux devront répondre aux normes du zéro énergie.

Outre ces logements, le projet accueillera environ 7.600 m² de surfaces dédiées à de l’activité économique (ateliers Pme de plain-pied d’une surface modulable de 150 à 500 m²) et à ses fonctions accessoires (bureaux situés en mezzanine, surplombant la zone de service et showrooms le long de la nouvelle voirie). Les bureaux en mezzanine feront office d’isolation visuelle et acoustique pour les logements. En toiture des ateliers viendront s’implanter des jardinets pour les appartements.

Enfin, le projet prévoit la création d’une nouvelle voirie et de places publiques permettant l’accès aux logements et aux showrooms ainsi que l’aménagement d’une zone de service menant aux activités économiques, côté chemin de fer.

Le programme favorise la mixité des fonctions avec des espaces pour Pme, des logements acquisitifs à prix conventionné, des kots étudiants et des commerces. (© Kairos)

 

Fidèle à la politique initiée à Bruxelles, le prescripteur public a mis l’accent sur le développement durable du projet dont les trois piliers (social, économique et environnemental) doivent tous être pris en compte. 

Le coût total du projet est estimé à 25 millions d’euros htva, dont 6 millions sont couverts par un subside pour la partie logements conventionnés.

Un projet exemplaire de mixité des fonctions

«Le projet développé par Kairos présente une identité et une unité architecturales très fortes, constituant à la fois un signal en entrée de ville et une  vitrine pour la mixité fonctionnelle. La superposition des fonctions et la densité ont très bien été étudiées. La conception des bâtiments permet de limiter considérablement les nuisances sonores, olfactives et visuelles vis-à-vis d’un site soumis à de nombreuses contraintes», se réjouit Benjamin Cadranel, administrateur général de Citydev.brussels.

 

Le projet prévoit la création d’une nouvelle voirie et de places publiques permettant l’accès aux logements et aux showrooms, ainsi que l’aménagement d’une zone de service menant aux activités économiques, côté chemin de fer. (© Kairos)

 

Par ailleurs, les espaces Pme offrent une grande fonctionnalité et flexibilité: la trame modulaire permet d’offrir des ateliers de 150 à 500 m² et de reconvertir les espaces d’activités économiques par après lorsque les besoins évolueront. La gestion des flux automobiles liés aux activités économiques est bien maitrisé de par la hiérarchisation de ces flux.

Les 63 logements acquisitifs conventionnés seront passifs et un minimum de 30% d’entre eux devront répondre aux normes du zéro énergie. (© Kairos)

Cerise sur le gâteau, le système de cogénération couvrira 100% des besoins en eau chaude des logements et les panneaux photovoltaïques couvriront 50% des besoins en électricité sur l’ensemble du projet.

Nous vous recommandons

FEBE Elements Awards 2018

Evénement

FEBE Elements Awards 2018

La Febe, Fédération de l’Industrie du Béton, a décerné le 29 novembre 2018 dans la Verluys Arena d’Ostende les FEBE Elements Awards pour la septième année consécutive. A[…]

15/12/2018 | Matériaux
Le Chat de Geluck et le cartoon auront leur musée à Bruxelles

Le Chat de Geluck et le cartoon auront leur musée à Bruxelles

L’AfricaMuseum, un modèle de rénovation patrimoniale

L’AfricaMuseum, un modèle de rénovation patrimoniale

Appel à projets: un garage 2.0 pour D’Ieteren

Appel à projets: un garage 2.0 pour D’Ieteren

Plus d'articles