Suivre La Chronique

Pénurie d'inspecteurs pour les contrôles techniques

Mis à jour le à

Sujets relatifs :

, ,
Pénurie d'inspecteurs pour les contrôles techniques

«La sécurité dans le secteur du bâtiment se voit progressivement menacée par la pénurie d'inspecteurs chargés d'effectuer les contrôles obligatoires des machines, appareils de levage et de chargement et autres équipements. Actuellement, il est très difficile de combler les postes vacants». Ce cri d'alarme est lancé par Joris Breugelmans, directeur technique de l'organisme de contrôle agréé Btv Asbl, actif sur tout le territoire de la Belgique.

L'activité phare de Btv consiste à réaliser des contrôles techniques essentiellement destinés à renforcer la sécurité de l'utilisateur, ou en tout cas de limiter les risques. L'organisme de contrôle agréé vérifie ainsi la sécurité (professionnelle) des machines et équipements en effectuant des contrôles imposés par la loi et s'assure que les machines restent en bon état après un usage prolongé et que l'entretien se fasse correctement. Il emploie plus de 430 collaborateurs répartis sur 12 implantations dans toutes les provinces.

Les inspecteurs doivent disposer de vastes connaissances pour pouvoir exercer ce métier. C’est pourquoi ils suivent régulièrement des formations pour rester au fait des nouveaux développements et bénéficient de nombreux recyclages internes dans les domaines techniques et législatifs.

En plus des connaissances purement techniques, les inspecteurs doivent pouvoir rédiger, enregsitrer et traiter numériquement des rapports administratifs. Ils doivent en outre communiquer et s'entretenir quotidiennement avec différents interlocuteurs sur les chantiers, des exécutants aux conseillers en prévention en passant par le chef de chantier. Enfin, en tant qu'organisme de contrôle agréé, Btv doit également respecter une déontologie stricte, les constats réalisés sur chantier devant être traités dans la plus grande confidentialité.

Or, ce type de profils ne court pas les rues de nos jours, surtout dans une société hautement technologique où les techniciens qualifiés sont très recherchés sur le marché de l'emploi. Néanmoins, la prévention des accidents est un métier particulièrement pertinent. Ceux qui se sentent appelés à donner du sens à leur travail et à endosser des responsabilités sont dès lors plus que bienvenus. Inutile de détailler les conséquences pour un chantier qui ne disposerait pas de rapports d'inspection valables faute de personnel, conclut Joris Breugelmans. Il serait simplement à l’arrêt.

 

Nous vous recommandons

Accord sectoriel construction à Bruxelles

Accord sectoriel construction à Bruxelles

Les autorités bruxelloises et les secteurs stratégiques pour l’économie et l’emploi dans la capitale ont mené des négociations visant à aboutir à un accord sectoriel. Le 2e du genre[…]

22/10/2018 | Didier Gosuin
Les Red Bears sont prêts pour les Euroskills

Les Red Bears sont prêts pour les Euroskills

Mewa habille les peintres et plafonneurs

Mewa habille les peintres et plafonneurs

EuroSkills à Budapest, les Red Bears prêts à en démordre

EuroSkills à Budapest, les Red Bears prêts à en démordre

Plus d'articles