Suivre La Chronique

Permis de bâtir: hausse de 25% due à l’effet PEB en Flandre

Sujets relatifs :

,
Permis de bâtir: hausse de 25% due à l’effet PEB en Flandre

Il ressort des chiffres de Statbel que le nombre de nouveaux logements autorisés en Belgique a progressé de 25,7% au cours des 11 premiers mois de 2018 par rapport à la même période de 2017.

Toutefois, cette hausse est entièrement due à la Flandre. D'après la Confédération Construction, cette situation s’explique par deux facteurs spécifiques. Premièrement, le nouveau système statistique utilisé en Flandre depuis 2018 pour enregistrer le nombre de permis de bâtir est, a priori, plus complet, ce qui joue un rôle. Vient ensuite le fameux effet PEB 2018. En effet, la norme énergétique est passée de E50 à E40 en Flandre depuis le 1er janvier 2018. Et, tout comme en 2013 et en 2015, les Flamands se sont précipités pour introduire leur demande de permis de bâtir avant le 1er janvier 2018, afin d'éviter que celle-ci doive répondre aux nouvelles normes entrant en vigueur à cette date. Le temps nécessaire à traiter ces dossiers explique la forte augmentation temporaire du nombre de nouveaux logements autorisés en Flandre au cours des 11 premiers mois de 2018.

En Wallonie, le nombre de permis de bâtir a chuté de 7,8% au cours de la même période et à Bruxelles, le recul est encore plus prononcé avec 23,2%.

Nous vous recommandons

La Confédération Construction demande l'ouverture des showrooms pour 2 personnes sur rendez-vous

La Confédération Construction demande l'ouverture des showrooms pour 2 personnes sur rendez-vous

Le Comité de concertation a répondu à l’appel de la Confédération Construction les showrooms des constructeurs clé-sur-porte et de quelques entreprises de finition (peinture, électriciens,[…]

Un consortium comprenant DEME remporte le contrat de Port Hub de Ravenne

Un consortium comprenant DEME remporte le contrat de Port Hub de Ravenne

Le groupe Katoen Natie va transformer la Tour KBC en centre culturel

Le groupe Katoen Natie va transformer la Tour KBC en centre culturel

«Le temps où les entrepreneurs pouvaient vendre n'importe quoi, c’est fini»

«Le temps où les entrepreneurs pouvaient vendre n'importe quoi, c’est fini»

Plus d'articles