Suivre La Chronique

Perte de productivité pour cause de chaleur estivale

Sujets relatifs :

Perte de productivité pour cause de chaleur estivale

© ©Grecaud Paul - stock.adobe.com

La chaleur et la sécheresse persistantes ont compliqué fortement la reprise des activités de bon nombre d’entreprises après le congé du bâtiment. Si certains chantiers sont obligés de s’interrompre, notamment en raison de troubles physiques parmi le personnel, les plus gros problèmes se situent au niveau du coulage du béton et du traitement des matériaux liés au ciment, car ils sèchent trop vite.

Une enquête effectuée par la Confédération Construction flamande (Vcb) auprès de plusieurs entreprises a montré que près de 70% ont accusé une perte de productivité d’au moins 10%, voire de plus de 30% pour certaines d’entre elles. Seules 9% n’ont pas souffert de la canicule.

La mesure la plus courante pour échapper à la chaleur consiste à entamer le travail plus tôt (vers 6 heures du matin) de manière à pouvoir terminer la journée avant les fortes chaleurs de l’après-midi. Pas moins de 7 entreprises de construction sur 10 ont adopté ce régime, un tiers ont introduit des pauses supplémentaires et plus d’un tiers ont travaillé autant que possible dans des zones ombragées. Enfin, elles ont été 72% à prévoir des réserves d’eau supplémentaires ainsi que de la crème solaire et des lunettes de soleil (27%) pour leurs ouvriers.
 

Nous vous recommandons

Comment se porte le secteur de la rénovation?

Comment se porte le secteur de la rénovation?

Plus d’un Belge sur deux n'est pas persuadé qu'acheter et rénover un logement existant soit moins cher que de faire construire ou d’acheter une habitation clé sur porte. L'incertitude quant au[…]

Le SPW et la Sofico appliquent le principe de précaution

Le SPW et la Sofico appliquent le principe de précaution

La division «Isolation» tire Recticel vers le haut

La division «Isolation» tire Recticel vers le haut

Double lancement chez Faro

Double lancement chez Faro

Plus d'articles