Suivre La Chronique

Plan Lumières 4.0: les autoroutes wallonnes entrent dans le futur

Sujets relatifs :

,
Plan Lumières 4.0: les autoroutes wallonnes entrent dans le futur

Les points lumineux seront équipés de différents systèmes de télégestion et de plusieurs types de capteurs.

Le ministre wallon de la Mobilité, Carlo Di Antonio, et la Sofico ont attribué le contrat de conception, modernisation, financement, gestion et maintenance des équipements d’éclairage public des grands axes (auto)routiers de la Région wallonne. C’est le consortium LuWa, composé de Citelum (mandataire), Luminus, Cfe et Dif qui remporte la mise.

Le «Plan Lumières 4.0» d’une durée de 20 ans revêt la forme d’un PPP prévoyant la mise en service progressive du nouvel éclairage à partir du 2e semestre 2019 et la rénovation des infrastructures du réseau en leds, soit environ 100.000 points lumineux durant les 4 premières années. Pour répondre à tous les cas d’usages possibles, les points lumineux seront équipés de différents systèmes de télégestion et de plusieurs types de capteurs. Le réseau entièrement connecté et intelligent permettra ainsi une modulation de l’intensité lumineuse selon le trafic et les différents usages ainsi qu’une prise en main à distance via le nouveau centre Perex à Daussoulx en cas de nécessité (conditions météorologiques, présence de chantiers, accidents,…).

Premières autoroutes connectées d’Europe

Une application IoT (Internet of Things), basée sur la plateforme de gestion de l’espace urbain Muse®, permettra à la Sofico d’implémenter de nouveaux services (vidéoprotection, signalisation lumineuse tricolore, bornes d’accès, panneaux à messages variables, etc....), de piloter leur fonctionnement et de mesurer la consommation énergétique de l’éclairage. Préfigurant le développement du véhicule autonome, le groupement LuWa déploiera également sur l’ensemble des autoroutes et échangeurs des Unités Bord de Route (UBR) intégrant en plus du capteur de trafic Bluetooth, la toute dernière technologie V2X (Vehicle-to-everything) destiné à la communication avec les véhicules connectés. Les autoroutes wallonnes deviennent ainsi les premières autoroutes connectées d’Europe, prêtes pour l’accueil des futurs véhicules autonomes.

Des niveaux d’éclairement hiérarchisés et modulés selon les axes routiers, la météo,…
 

Un éclairage multi-optimisé

Le plan de rénovation comprend le remplacement des lampes au sodium obsolètes ainsi que la modernisation des infrastructures d’éclairage, à savoir les transformateurs, cabines d’alimentation électrique, lignes de distribution et candélabres sur un périmètre de 2.700 km d’autoroutes et de routes nationales, dont 400 km d’échangeurs, ainsi que sur les parkings des aires autoroutières et de covoiturage. Le choix s’est résolument porté sur l’utilisation de matériels pérennes et durables du point de vue de leurs cycles de vie et de leur recyclage.

Le remplacement par des leds couplés à un système de variation d’intensité lumineuse permettra, à terme, de réaliser 76% d’économies d’énergie, soit d’éviter 166.000 tonnes d’émissions de CO2 et de réduire la pollution lumineuse. Ce nouvel éclairage qui intègre la préservation des zones naturelles et de la biodiversité participera à la mise en œuvre du Plan de transition écologique Wallonie#Demain porté par le ministre Di Antonio.

Les utilisateurs et la sécurité au cœur du projet

Les travaux, effectués majoritairement de nuit, minimiseront la gêne des conducteurs tout en assurant la sécurité des équipes d’intervention. A terme, l’objectif est d’atteindre un taux de disponibilité des équipements de plus de 99%.

De leur côté, les luminaires à leds haute performance choisis offriront un rendu des couleurs plus précis pour une visibilité, un confort et une sécurité des usagers nettement améliorés. Les niveaux d’éclairement seront hiérarchisés selon les différents types d’axes routiers et modulés en fonction des situations. Par exemple, les échangeurs qui s’illuminent à l’arrivée d’un véhicule, la lumière avertissant un conducteur à contre-sens, l’intensité lumineuse accentuée lors d’une mauvaise météo,…

Dimension sociale

Ce projet ambitieux comporte en outre un aspect social: 400 postes créés en Wallonie, 100.000 heures de formation organisées avec les Missions régionales pour l’Emploi, une partie du montant des Redevances de Disponibilité brutes reversée aux entreprises d’insertion et recrutement de personnel via des Entreprises de Travail adapté.

In fine, ce projet représente un budget notoire de 600 millions d’euros sur 20 ans, financé par la Sofico qui bénéficiera de l’assistance du SPW pour les missions techniques liées au projet.
Enfin, ce Plan Lumières 4.0 est une des étapes d’un plan ITS (système de transport intelligent) plus vaste actuellement mis en place par la Sofico pour développer les autoroutes intelligentes de demain.
 

Nous vous recommandons

Pefc Belgium appelle à participer à la révision de ses standards de gestion forestière durable

Pefc Belgium appelle à participer à la révision de ses standards de gestion forestière durable

Depuis la mise en place de la certification Pefc en Belgique en 2002, 300.000 hectares de forêts ont été certifiés par ce label, ce qui représente 54% des forêts wallonnes (et près de la[…]

20/06/2019 | EnvironnementMatériaux
Aide à 14 hôpitaux hennuyers pour gérer leurs déchets

Aide à 14 hôpitaux hennuyers pour gérer leurs déchets

 Défoncements de voiries: la Suisse s’inspire de bonnes pratiques wallonnes

Défoncements de voiries: la Suisse s’inspire de bonnes pratiques wallonnes

 2,34 milliards en cinq ans pour les infrastructures hospitalières wallonnes

2,34 milliards en cinq ans pour les infrastructures hospitalières wallonnes

Plus d'articles