Suivre La Chronique

Platooning et logistique, projet pilote concluant

Sujets relatifs :

,
Platooning et logistique, projet pilote concluant

Le premier essai en conditions réelles impliquant des pelotons de camions Man reliés électroniquement, autrement appelé le platooning, sur des autoroutes allemandes a été concluant.

Dans le cadre d’un projet de recherche parrainé par le ministère fédéral allemand des Transports et de l’Infrastructure numérique, des chauffeurs professionnels ont conduit deux véhicules Man reliés électroniquement sur l’autoroute entre les filiales de la société logistique DB Schenker à Nuremberg et Munich. Le test a duré 7 mois, a couvert quelque 35.000 km avec une distance de 15 à 21 m entre les camions. Les chauffeurs ont apprécié le confort de conduite et l'impression générale de sécurité et ont consommé de 3 à 4% de carburant en moins.

Hormis le ministère qui a injecté 1,86 million d’euros dans ce projet, les autres partenaires étaient DB Schenker, Man Truck & Bus et l’Université des sciences appliquées de Fresenius.

Un cadre réglementaire indispensable

D’après les estimations, le platooning est applicable à 40% des distances  parcourues par la route et peut
être largement utilisé dans la logistique. Avant d’en arriver là, des essais approfondis et la détermination d’un cadre réglementaire sont cependant nécessaires.

Le système de platooning installé à bord des camions Man utilisés dans cet essai a parfaitement fonctionné dans 98% des cas. L’intervention active du chauffeur n’était nécessaire que tous les 2.000 km, soit moins que ce qui était prévu.

Impact psychologique

De leur côté, les chercheurs de l’Université de Fresenius ont étudié l’impact psychologique et neurophysiologique de la technologie sur les chauffeurs. De sceptiques au départ, ils ont en fait eu un sentiment général de sécurité et de confiance. Aucun cas n’a été qualifié d’incontrôlable. Les chauffeurs ont certes jugé «désagréable», mais non «critique», le déboîtement ou le rabattement d’autres usagers de la route provenant de voies adjacentes ou à travers plusieurs voies. Face au temps de réponse rapide du système, ils ont même souhaité ramener la distance entre les camions de 10 à 15 mètres.

De plus, les tests de stress neurophysiologique des chauffeurs ne montrent aucune différence en matière de concentration ou de fatigue entre les expéditions en peloton et les expéditions classiques. Néanmoins, estiment les chercheurs, des études approfondies du platooning sur de plus longues périodes sont indispensables avant une application internationale.

De l’avis général, le platooning permettrait en tout cas d’utiliser les autoroutes de manière plus efficace, de réduire les embouteillages et d’améliorer la sécurité   routière. Une chose est sûre, la mobilité du futur sera placée sous le signe de l’automatisation et du réseau.
 

Nous vous recommandons

Thomas Hoogwerkers ouvre un département location et importe Palazzani

Thomas Hoogwerkers ouvre un département location et importe Palazzani

Si la Belgique ne compte pas énormément de producteurs d’équipements, certains d’entre eux sont néanmoins très spécialisés. C’est notamment le cas de Thomas Hoogwerkers à[…]

15/08/2019 | Matériel
Le Chauffe-eau thermodynamique Explorer V4 succède au «Maître-Achat» l’Explorer V3

Le Chauffe-eau thermodynamique Explorer V4 succède au «Maître-Achat» l’Explorer V3

Willy Naessens étoffe sa flotte

Willy Naessens étoffe sa flotte

La ceinture de sécurité a 60 ans

La ceinture de sécurité a 60 ans

Plus d'articles