Suivre La Chronique

Plus d’1 travailleur sur 10 dans la construction n'est pas Belge

Sujets relatifs :

Plus d’1 travailleur sur 10 dans la construction n'est pas Belge

© Adobe Stock

L’entreprise RH Acerta affirme qu’il y a 16,8% de la main d’œuvre du secteur de la construction qui est étrangère. Cela reste très relativement au-dessus de la moyenne nationale, qui est de 14,8%.

Acerta a réalisé une enquête auprès de 28.500 employeurs du secteur privé, dont environ 27.700 PME et un peu plus de 800 grandes entreprises. Il en ressort que, au cour des cinq dernières années, la part de non-Belges sur le marché de l’emploi belge a augmenté d’un peu plus d’un cinquième (+22,8%). Les 14,8% de non-Belges sont composés de 6,8 % de travailleurs originaires de l’UE et de 8,1 % de travailleurs hors Union européenne. Parmi les citoyens européens étrangers qui travaillent ici, la plupart viennent de France, des Pays-Bas, de Roumanie et de Pologne. Parmi les citoyens non européens, on rencontre surtout des travailleurs au passeport marocain ou turc. Les Ukrainiens, pourtant victimes de la guerre dans leur pays, ne représentent que 0,6% des travailleurs étrangers en Belgique.

Copyright: Acerta

La construction, dans la moyenne haute 

La hausse de la part des non-Belges sur le marché de l’emploi se produit dans presque tous les secteurs, mais la proportion varie selon les secteurs et la croissance n’est pas la même partout. Ainsi, le secteur de la construction a connu une croissance de 16,8% de main d’œuvre étrangère, ce qui le situe dans la moyenne haute. Des secteurs tels que le transport et la logistique (32 %), l’industrie alimentaire (25,4 %) et l’horeca (19,3 %) emploient beaucoup plus de non-Belges. En revanche, le commerce de détail (9,5 %), les soins de santé (8,3 %) et la chimie (5,8 %) comptent parmi les secteurs qui emploient nettement moins de non-Belges que la moyenne. 

Copyright: Acerta

Nous vous recommandons

La construction est de moins en moins attrayante pour les étudiants

La construction est de moins en moins attrayante pour les étudiants

Juste avant la rentrée des classes, la Bouwunie fait le point sur l'éducation à la construction. Au cours de l'année scolaire écoulée, le nombre d'élèves en troisième[…]

31/08/2022 | Emploi
L'enseignement supérieur de la construction est en déclin

L'enseignement supérieur de la construction est en déclin

Interreg propose une nouvelle formation pour accélérer la rénovation énergétique

Interreg propose une nouvelle formation pour accélérer la rénovation énergétique

Beaucoup plus de salariés et d'indépendants dans le secteur de la construction

Beaucoup plus de salariés et d'indépendants dans le secteur de la construction

Plus d'articles