Suivre La Chronique

Politique des Grandes Villes: nouvel acte en Wallonie

Sujets relatifs :

,
Politique des Grandes Villes: nouvel acte en Wallonie

null

Dans le cadre de la Politique des Grandes Villes menée par le ministre wallon Paul Furlan, le Gouvernement wallon a approuvé le budget alloué à Charleroi, Liège, Mons, La Louvière et Seraing pour l'année 2015. Cette décision permet à la Région wallonne de poursuivre sa Politique des Grandes Villes qui est partiellement devenue une compétence régionale depuis le 1er janvier dernier, dans le cadre de la 6e réforme de l'Etat.

Pour mémoire, cette politique, initiée en 2009 par le Gouvernement fédéral, vise à renforcer la cohésion sociale des quartiers en difficulté, via des politiques de construction d'identité de quartier, de création de liens, de connexions et d'accessibilité; à contribuer à la réduction de l'empreinte écologique des villes et à soutenir le rayonnement et l'interconnexion des villes.

C'est donc dans ce cadre que le Gouvernement wallon a marqué son accord sur la répartition du montant global de 7.963.992,55 euros en subventions de fonctionnement et de personnel pour les 5 villes citées plus haut.

Ces moyens financiers leur permettront de poursuivre les actions initiées dans leur programme respectif (hors investissement). Les 176 membres du personnel liés à ce programme pourront ainsi continuer leur travail de terrain auprès des citoyens précarisés vivant dans les quartiers en difficulté ciblés. 

Chacune des Villes a évidemment développé des mesures spécifiques. Outre la coordination administrative et financière des programmes, il s'agit principalement des projets suivants:   

n Charleroi: la Maison pour associations (soutien pluridisciplinaire au monde associatif), l'Espace citoyen - Maison de Quartiers de la Porte Ouest, la Base de Loisirs, les gardiens de la paix, les balayeurs de rue et la participation citoyenne dans les quartiers. 

n La Louvière: 5 maisons de quartier et la Maison des Associations.

n Liège: projets de quartiers à Saint-Léonard, Sainte-Marguerite, Centre, Outremeuse, Burenville-Glain, Bressoux-Droixhe, Sainte-Walburge, Angleur-bas et Kinkempois-Vennes, soutien aux initiatives sociales, intergénérationelles et sportives.

n Mons: la Maison de la Convivialité, insertion socioprofessionnelle de personnes peu qualifiées par la Régie urbaine. Maison de la Vie associative et des Loisirs.

n Seraing: requalification urbaine de la vallée serésienne, création de 6 mairies de quartier, réinsertion professionnelle par le nettoiement.

Travaux de rénovations urbaines en vue

Dans la foulée et toujours sur proposition du ministre Furlan, le Gouvernement wallon a marqué son accord sur la reconnaissance de l'opération de rénovation urbaine du Quartier du Centre à Perwez et à Binche.

A Perwez, l'opération vise les objectifs suivants:

- créer une ambiance commerciale propre au c'ur de ville; 

- rénover le logement;

- positionner Perwez-Centre dans le réseau d'espaces ressources concurrentiels que constituent les villes proches;

- créer une politique d'ambiance urbaine, de l'image et de la communication;

- privilégier les PPP.

Plus concrètement, 5 fiches-actions ont été élaborées. 

1. Le développement du sentier Hacquart en vue de créer un nouveau quartier d'habitat en structurant ce grand îlot faiblement rentabilisé.

2. Le développement rue du Marché prolongé dans la même optique que ci-dessus et en créant aussi une nouvelle rue permettant de désengorger la rue de la Station, via la réorganisation de ce second grand îlot sous-utilisé.

3. Le développement d'un réseau vert avec l'exploitation des espaces verts et la création de réseaux de parcs et d'allées.

4. Le développement de la place de la Gare, actuellement non exploitée en tant que telle afin d'y créer le nouveau c'ur de développement de la ville.

5. Le développement de la véloroute et la création d'une traversée urbaine de Perwez.

A Binche, l'opération de rénovation urbaine du Quartier du Centre bénéficiera d'une subvention de 449.000 euros. Elle servira à

préserver la physionomie de ce quartier tout en recréant sa vocation de commerce, d'habitat, de loisirs et de services. 

Pour cette opération, la Ville a déjà obtenu 21 subventions pour un montant total de près de 4,5 millions d'euros, dont 900.000 euros de réaffectation. Les 449.000 euros qui viennent d'être octroyés par le Gouvernement wallon permettront quant à eux de poursuivre la construction du Centre de la Dentelle et de construire deux logements rue Saint-Moustier. 

Nous vous recommandons

Comment se porte le secteur de la rénovation?

Comment se porte le secteur de la rénovation?

Plus d’un Belge sur deux n'est pas persuadé qu'acheter et rénover un logement existant soit moins cher que de faire construire ou d’acheter une habitation clé sur porte. L'incertitude quant au[…]

Le SPW et la Sofico appliquent le principe de précaution

Le SPW et la Sofico appliquent le principe de précaution

La division «Isolation» tire Recticel vers le haut

La division «Isolation» tire Recticel vers le haut

Double lancement chez Faro

Double lancement chez Faro

Plus d'articles