Suivre La Chronique

Pompe à chaleur: l’essayer c’est l’adopter

Sujets relatifs :

,
Pompe à chaleur: l’essayer c’est l’adopter

La vente de pompes à chaleur est en croissance. Surtout que, depuis début 2018, le calcul PEB applique les valeurs Ecodesign pour mieux tenir compte de la consommation des pompes à chaleur. (© De Dietrich)

Avec les premiers froids, le consortium InfoPompeaChaleur.be, une initiative de plusieurs producteurs et distributeurs de pompes à chaleur belges, ressort du bois.

Et ce groupement professionnel est plutôt de bonne humeur puisqu’il constate que la vente de leurs systèmes est en croissance. Surtout que, depuis début 2018, le calcul PEB (Performance Energétique et Climat Intérieur) applique les valeurs européennes Ecodesign pour mieux tenir compte de la consommation des pompes à chaleur (PAC). En effet, celles-ci assurent une forte baisse – et donc une amélioration – du niveau E. Il est vrai que le marché contribue également à cette baisse en proposant de meilleurs appareils et des installations plus performantes. En outre, la combinaison d’une pompe à chaleur avec des panneaux solaires photovoltaïques ou un collecteur solaire permet d’atteindre facilement les normes les plus sévères.

Niveau E à la baisse toute!

Toute nouvelle habitation doit répondre aux normes PEB. Le critère le plus connu est le niveau E qui traduit les performances énergétiques d’une habitation. Plus il est faible, moins l’habitation consomme d’énergie. Les installations de chauffage et production d’eau chaude ont une grande influence sur ces critères. «L’utilisation d’une pompe à chaleur fera baisser considérablement le niveau E de la maison. Et celui-ci baissera encore davantage si on opte pour une pompe à chaleur testée conformément à la directive européenne Ecodesign», rappelle InfoPompeaChaleur.be.


Mais le must consiste en une pompe à chaleur couplée à des panneaux photovoltaïques. Surtout que, à partir de 2021, les nouvelles habitations devront atteindre un niveau 30 ou inférieur. Les logements qui atteignent déjà ce niveau, bénéficient de primes et d’une réduction ou exonération du précompte immobilier. «Or si avec une pompe à chaleur on peut atteindre facilement E30, en la combinant avec des panneaux solaires photovoltaïques, il est possible de descendre jusqu’à E20, l’énergie produite par les panneaux solaires pouvant être utilisée pour l’actionnement de la PAC.»

Facture à la baisse toute!

La plupart des installations de pompes à chaleur conviennent également pour la production d’eau chaude sanitaire, ce qui permet d’obtenir d’excellents résultats dans le calcul PEB.
«En prévoyant un ballon tampon multi-énergie adapté, on peut combiner la pompe à chaleur avec des capteurs solaires thermiques (les mêmes que pour un chauffe-eau solaire) afin de réchauffer la maison et l’eau sanitaire. La pompe à chaleur et le capteur solaire thermique se chargent alors de réchauffer l’eau du ballon tampon, tandis que le circuit de chauffage (chauffage par le sol, ventilo-convecteurs,…) répartit dans les divers pièces la chaleur stockée dans le ballon tampon. Avec cette solution, il est possible d’exploiter au maximum l’énergie renouvelable et le niveau E d’une habitation baissera fortement.»
En ce qui concerne les installations qui utilisent la pompe à chaleur uniquement pour la production d’eau chaude pour la cuisine et les sanitaires, le chauffe-eau thermodynamique est la solution idéale. Il soutire la chaleur de l’air extérieur ou utilise la chaleur résiduelle de l’air chaud évacué par le système de ventilation, ce qui permet de chauffer de 200 à 260 litres d’eau en moyenne, idéal pour un ménage de quatre à cinq personnes.
«Le chauffe-eau thermodynamique consomme trois à quatre fois moins qu’un chauffe-eau électrique, ce qui permet de réaliser près de 70% d’économie sur la facture d’énergie.»

A installer dans les règles de l’art

Bref, pour l’organisation représentative des producteurs et distributeurs de pompes à chaleur, les PAC sont indéniablement la forme la plus efficace d’énergie renouvelable… à condition cependant de les dimensionner correctement et de les faire installer par un professionnel compétent, ce qui n’est pas le cas de tous les installateurs de chauffage.
Pour bénéficier des avantages fiscaux proposés par le gouvernement, il est d’ailleurs impératif que l’installateur dispose d’un certificat de compétence.

Nous vous recommandons

Smart building commun chez Besix et Proximus

Smart building commun chez Besix et Proximus

Besix et Proximus ont conçu et réalisé un bâtiment intelligent de nouvelle génération, qui peut être considéré comme une référence européenne en la matière.[…]

22/03/2019 | EnergieBesix
Une brique dans le ventre, d’accord, mais plus verte

Une brique dans le ventre, d’accord, mais plus verte

9.600 foyers britanniques alimentés en énergie par du biométhane provenant des déchets

9.600 foyers britanniques alimentés en énergie par du biométhane provenant des déchets

Nouvelles primes «Energie» et «Rénovation »

Nouvelles primes «Energie» et «Rénovation »

Plus d'articles