Suivre La Chronique

Porte de Hal: premier tunnel connecté d’Europe

Porte de Hal: premier tunnel connecté d’Europe

© PHOTO © Christophe Vander Eecken / LAIF

Après deux ans de travaux et un investissement de 32 millions d’euros, le tunnel de la Porte de Hal à Bruxelles a été remis en service en janvier dernier après une rénovation complète et la mise en conformité avec les nouvelles normes de sécurité liées à la résistance au feu et la continuité de service. Le maître d’ouvrage, Bruxelles Mobilité, avait mandaté la société française Egis pour la réalisation du cahier des charges et le lancement du marché. Il a été remporté par le groupe Eiffage. Mais le projet reposait aussi sur l’expertise de Schneider Electric.

Il s’agissait de réaliser un tunnel intelligent, commandable à distance par PC Mobiris et assurant un haut niveau de sécurité pour les usagers. Diverses mesures sont également effectuées à tous niveaux pour augmenter sa fiabilité et son efficacité énergétique. Enfin, il contient aussi une dimension artistique avec la présence d’une fresque sur les parois et d’un éclairage architectural permettant une scénographie par des jeux de lumière.

Les partenaires

La société VSE, spécialiste de l’électromécanique d’infrastructures, était responsable de la totalité des travaux dans le tunnel. Elle était associée aux firmes du groupe Eiffage (Valens, Clemessy, Collignon et Eiffage Energie Systèmes) pour l’ensemble des spécificités techniques. Le projet comprenait en effet des travaux de génie civil (sol, plafonds, murs latéraux), la réalisation électrique (nouveaux postes MT et BT, signalisation, éclairage), le système de ventilation, les protections au feu ainsi que des aides à l’exploitation.

Le volet électrique

La société Collignon Eng, spécialisée dans les installations électriques, Hvac et industrielles, s’est occupée de l’installation électrique en plaçant de la redondance à tous les niveaux. L’ancien local technique a été complètement rénové et un deuxième local technique a été créé à l’autre extrémité du tunnel. Chacune de ces deux sous-stations est alimentée à partir de deux arrivées distinctes 11 kV de Sibelga et un couplage entre les sous-stations permet de fournir l’alimentation vers l’autre sous-station en cas de défaillance.
Quant à Schneider Electric, il a participé à ce projet notamment grâce à sa collaboration de longue date avec VSE et Collignon. C’est ainsi que Roger Missault, responsable stratégique en MT/BT, a pu assurer le suivi et l’interface par rapport aux spécialistes des différents produits chez Schneider Electric. De son côté, l’ingénieur Eric Castreman ayant des contacts réguliers avec Collignon, a pu les conseiller par rapport aux tableaux Okken débrochables. Ces interactions, parmi d’autres, sont une des clés du succès de ce type de gros projets car elles limitent les risques techniques et logistiques.
 

Nous vous recommandons

La Norvège aura le plus long tunnel routier du monde

La Norvège aura le plus long tunnel routier du monde

La Norvège est connue pour son littoral à couper le souffle, ses hautes montagnes et ses fjords profonds. Mais ce paysage spectaculaire présente aussi des inconvénients côté mobilité. Pour le[…]

Geldof et BAM Contractors construisent l'un des plus grands réservoirs de propane d’Europe

Geldof et BAM Contractors construisent l'un des plus grands réservoirs de propane d’Europe

Nouvelle fontaine à Anderlecht

Nouvelle fontaine à Anderlecht

Feu vert définitif pour la construction de la prison de Haren

Feu vert définitif pour la construction de la prison de Haren

Plus d'articles