Suivre La Chronique

Pour des achats plus responsables de la part des communes

Pour des achats plus responsables de la part des communes

Valérie De Bue, ministre wallonne des Pouvoirs Locaux et du Logement, veut encourager villes et communes à favoriser les achats plus responsables dans le cadre des marchés publics. (© mr.be)

Valérie De Bue, Alda Greoli et Carlo Di Antonio, respectivement ministre des Pouvoirs Locaux, de la Fonction Publique et de la Transition Ecologique, ont proposé aux villes et communes l’adoption d’une charte les engageant à tendre vers des achats publics plus éthiques et plus respectueux de l’environnement.

Le secteur public, qui représente 7% du PIB de la Wallonie, doit pouvoir donner l’exemple en matière de conditions de travail, de gestion des déchets, de pollution…  C’est pourquoi, depuis quelques années maintenant, ce dernier intègre de plus en plus de critères sociaux et environnementaux dans ses conditions d’achats: en 2017-2018, 887 marchés publics sur 4.494 ont été considérés comme «responsables». Bien, mais peut mieux faire!

Dès lors, afin d’encourager villes et communes à continuer leurs démarches d’achats plus responsables sur les plans économique, social, éthique et environnemental, le Gouvernement wallon leur propose désormais d’adopter une charte particulière. Celle-ci pourra être signée par les bourgmestres qui le souhaitent, le 16 mai prochain. En contrepartie, le Gouvernement s’engage à soutenir, les autorités locales  notamment, à travers un service d’information et de support mis en place par le Service Public de Wallonie, à développer des outils et des clauses types à insérer dans les marchés ainsi qu’à récompenser les acheteurs publics en décernant le Prix wallon du marché public le plus responsable.

«A l’avenir, la consommation publique doit s’orienter de plus en plus vers une consommation durable. Des progrès ont déjà été engrangés, mais la marge de progression est encore grande et il faut saisir cette opportunité», a souligné Valérie De Bue, ministre wallonne des Pouvoirs Locaux et du Logement.

Cette politique d’achats plus éthiques répondra à différents objectifs:

  • sociaux: faire appel à des demandeurs d’emploi, des apprentis, des travailleurs handicapés,…
  • éthiques: respect des droits de l’homme dans les filières de production, lutte contre le dumping social,…
  • environnementaux: prise en compte du réchauffement climatique, gestion efficiente des ressources, réduction de la pollution, diminution des déchets,…
  • économiques: accès plus aisé des Pme aux marchés publics, économie d’énergie, moteur d’innovation…


En 2017, 226 marchés publics des villes et communes contenant des clauses sociales ont été recensés. Grace à cette nouvelle charte, le Gouvernement wallon souhaite généraliser le principe.
 

Nous vous recommandons

La suppression du woonbonus entraîne un rush sur l’immobilier en Région flamande

La suppression du woonbonus entraîne un rush sur l’immobilier en Région flamande

Le woonbonus sera supprimé le 1er janvier 2020 en Région flamande. Cela pousse donc les ménages à se ruer sur les biens immobiliers du nord du pays. Cet avantage fiscal a été supprimé le 1er[…]

11/10/2019 | FlandreImmo
Walterre suit les terres à la trace

Walterre suit les terres à la trace

Marchés publics, Pme et pouvoirs adjudicateurs: de la friture sur la ligne

Marchés publics, Pme et pouvoirs adjudicateurs: de la friture sur la ligne

Emprunts hypothécaires : le CERS réclame de la prudence aux banques belges

Emprunts hypothécaires : le CERS réclame de la prudence aux banques belges

Plus d'articles