Suivre La Chronique

Près de la moitié des Ceo redoutent des cyberattaques imminentes

Près de la moitié des Ceo redoutent des cyberattaques imminentes

48% des Ceo des entreprises actives dans le secteur de l’énergie et des services publics considèrent que la question n’est plus de savoir «si» leur entreprise sera victime d’une cyberattaque, mais «quand» elle le sera.

Et ils sont nombreux à ne pas s’estimer suffisamment préparés pour faire face à une telle éventualité. C’est ce qui ressort de l’étude Global Ceo Outlook réalisée cette année par Kpmg, un réseau international de cabinets d’audit et de conseil, et présentée à l’occasion de la Global Power & Utilities Conférence qu’il organisait le 14 novembre dernier à Bruxelles.

 «Les possibilités offertes par les progrès de la technologie dans le secteur de l’énergie et des services publics ont également entraîné l’apparition de risques et de cybermenaces importants, ce qui préoccupe au plus haut point les dirigeants d’entreprises et les conseils d’administration», explique Regina Mayor, responsable mondiale du secteur de l’Energie et des Ressources naturelles chez Kpmg. Dans ce contexte, et alors que les niveaux de cyberdéfense et de préparation varient au sein du secteur, «les organisations doivent impérativement prendre les mesures nécessaires pour protéger leurs systèmes, sans quoi elles risquent de devenir la cible d’attaques potentiellement dévastatrices».

Les Ceo en sont visiblement bien conscients. Aussi, 59% d’entre eux ont désigné le spécialiste de la cybersécurité comme nouvelle fonction clé, devant le data scientist (57%) et le responsable de la transformation numérique (54%). C’est d’autant plus important dans des secteurs comme ceux de l’énergie et des services publics, résolument centrés sur le client dont il est impératif de protéger les données.

Tout n’est pas noir pour autant: l’étude révèle en effet que 58% des Ceo ont confiance en leur capacité à identifier les nouvelles menaces informatiques, 68% pensent être en mesure de gérer les parties prenantes externes en cas de cyberattaque, et 63% sont convaincus de pouvoir limiter les répercussions d’une telle attaque sur leurs opérations stratégiques.
 

Nous vous recommandons

Les Belges de plus en plus sensibles à la rénovation énergétique

Les Belges de plus en plus sensibles à la rénovation énergétique

Une enquête pour le compte d’ING révèle que le coût élevé de l'énergie inquiète de nombreux ménages et les incite à améliorer l'efficacité[…]

05/08/2022 | Immo
Une étape importante franchie dans la construction du parc éolien offshore Arcadis Ost 1

Une étape importante franchie dans la construction du parc éolien offshore Arcadis Ost 1

DEME signe un accord pour la construction d’une usine d’hydrogène vert à Oman

DEME signe un accord pour la construction d’une usine d’hydrogène vert à Oman

Un nouveau simulateur de grue pour Jan De Nul

Un nouveau simulateur de grue pour Jan De Nul

Plus d'articles