Suivre La Chronique

Privé et public urbanisent le canal

Privé et public urbanisent le canal

null

Nous évoquions, la semaine passée, la profonde mutation qu'a entamée la zone du canal à Bruxelles avec, notamment, la transformation future du garage Citroën Yser en musée d'art moderne et contemporain. Ce n'est là qu'une facette d'un programme plus ambitieux d'urbanisation dans lequel le public et le privé 'uvrent de concert.

C'est ainsi que dans le cadre d'un appel à projets, citydev.brussels a attribué un marché de promotion à Atenor Group pour un projet de 16.251 m², dont 12.471 m² de logements conventionnés. Ce projet constitue la seconde phase du vaste programme City Docks à Anderlecht. Dans son contrat de gestion conclu avec le Gouvernement régional, citydev.brussels s'est en effet engagé à mettre sur le marché bruxellois pas moins de 1.000 logements d'ici 2019, ce qui représente une augmentation de 33% par rapport à son rythme actuel. C'est dans ce contexte que l'institution a lancé un appel à projets au début de cette année. L'idée est de s'adresser à des promoteurs qui désirent réaliser un projet de logements et qui, dans le cadre d'une collaboration avec citydev.brussels, produiraient des logements moyens conventionnés. Le promoteur développe et finance le projet. citydev.brussels, pour sa part, sélectionne le ou les projets en fonction de critères de qualité urbanistique et architecturale, de prix et de timing de réalisation. L'institution libère ensuite des subsides pour les logements conventionnés.

City Docks, un projet de quartier mixte et durable

Le conseil d'administration a donc attribué ce marché de promotion à «L'immobilière de la petite île», filiale à 100% d'Atenor Group, pour un projet situé rue du Développement et rue de la Petite Ile à Anderlecht. Il propose 99 logements conventionnés, 19 logements libres, environ 750 m² de commerces et 2.250 m² réservés à des activités productives. Le sous-sol accueille des parkings, des locaux techniques et des caves. Ce projet majoritairement résidentiel s'inscrira dans la deuxième phase de l'ensemble urbain City Docks. Pour rappel, un premier permis a été obtenu pour la construction d'un ensemble mixte de quelque 40.000 m² comportant une maison de repos, un immeuble de résidence-services, un immeuble d'appartements et un immeuble de service pour entreprises.

Le lieu d'implantation retenu est particulièrement stratégique car il se situe à proximité immédiate du bassin Biestebroeck, qui concentre de nombreux projets du Plan Canal du Gouvernement bruxellois. De plus, il est localisé en Zemu (zone d'entreprises en milieu urbain). City Docks se veut dès lors exemplaire en matière de mixité des fonctions (activités économiques et commerces aux rez-de-chaussée, logements aux étages) et de mixité sociale (logements conventionnés et libres).

'Ce ne sont pas moins de 86.000 m² que citydev.brussels va développer dans les 5 prochaines années.'

«Avec nos projets City Gate I, City Gate II et maintenant City Docks, ce ne sont pas moins de 86.000 m² que citydev.brussels va développer dans les 5 prochaines années. Et d'autres pourraient suivre prochainement», déclare Benjamin Cadranel', administrateur général de citydev.brussels.

Nous vous recommandons

Besix en croissance continue

Entreprise

Besix en croissance continue

2018 a été un (nouveau) grand cru pour Besix. Chiffre d’affaires consolidé de 2,54 milliards d’euros (+9%), résultat net consolidé de 95,3 millions d’euros et carnet de commandes record de 4,7[…]

Dorénavant les installations de chauffage complexes sont très simples et parées pour l’avenir grâce à la Remeha Calenta Ace.

Publireportage

Dorénavant les installations de chauffage complexes sont très simples et parées pour l’avenir grâce à la Remeha Calenta Ace.

Un jardin de toiture avec Dreen® Ceramica sur l'hôtel de ville de Hasselt

Publireportage

Un jardin de toiture avec Dreen® Ceramica sur l'hôtel de ville de Hasselt

Les nouvelles technologies peuvent encore améliorer l’efficacité du secteur de la construction

Publireportage

Les nouvelles technologies peuvent encore améliorer l’efficacité du secteur de la construction

Plus d'articles