Suivre La Chronique

Quand le silence n'est pas d'or

Sujets relatifs :

Quand le silence n'est pas d'or

null

Le prestigieux prix d'architecture Mies van der Rohe 2015, le prix d'architecture contemporaine de l'UE, a été décerné au bureau d'architectes italo-espagnol Barozzi/Veiga basé à Barcelone pour la réalisation de la Philharmonie de Szczecin en Pologne. Le jury a estimé que cette nouvelle salle de concert stimule la vie urbaine contemporaine tout en renforçant l'identité historique de la ville par un monument moderne.

La nouvelle Philharmonie occupe le site de l'ancien «Konzerthaus», un bâtiment aux fonctions similaires, mais démoli durant la Seconde Guerre mondiale. Elle est donc nichée au c'ur de la ville historique de Szczecin et se présente comme un ensemble de toitures inclinées et de parois verticales de couleur blanche. Sa construction a débuté en 2011. Le complexe, d'une superficie de 12.734 m², dispose aussi d'un garage souterrain de 157 emplacements.

Plus précisément, le bâtiment de structure compacte est constitué de blocs de verre blanc aux toits pointus. Ces formes semblent répondre à l'environnement urbain, essentiellement constitué de bâtisses historiques aux toits obliques. La structure en béton de la Philharmonie, également peinte en blanc, est dominée par le verre translucide. Les plaques en aluminium blanc montées verticalement sur les surfaces vitrées font plus de 20 cm de large. Un système d'éclairage par leds a été installé entre ces plaques, conférant au bâtiment des allures de cristal étincelant dès la nuit tombante. L'éclairage spectaculaire permet plus de 20.000 combinaisons d'éclairage différentes. Les travaux de construction ont été achevés en 2014, une date symbolique puisqu'elle marquait le 130e anniversaire de l'inauguration du Konzerthaus initial. L'entrée principale de la Philharmonie mène le visiteur dans un lobby blanc aussi impressionnant que spacieux et construit suivant la suite de Fibonacci. D'une hauteur de 4 étages, c'est le plus grand espace ouvert de tout le complexe. Les principaux escaliers se trouvent en face de l'entrée. Derrière la cafétéria, située à droite, un escalier en colimaçon mène à l'entrée latérale des salles de concert du premier étage.

Austérité et luxuriance

Le nouveau bâtiment abrite deux salles de concert, l'une dorée, l'autre noire. La salle symphonique principale, d'une capacité de 953 spectateurs et de 180 m², est la quatrième plus grande salle musicale de Pologne. La scène peut accueillir un orchestre de 120 musiciens. L'intérieur est décoré à la feuille d'or tandis que les 3.000 m² de murs et plafonds sont habillés de panneaux triangulaires (14 x 14 cm) spécialement conçus pour procurer une expérience sonore hors du commun. Des rideaux spéciaux améliorent encore l'acoustique, tandis que les sièges ont été, eux aussi, étudiés pour ce projet en se repliant sans bruit. La lumière naturelle pénètre par des fenêtres de toit, faisant varier les teintes dorées en cours de journée.

'La Philharmonie présente un volume à la fois complexe et synthétique.'

Quant à la deuxième salle de concert, qui offre 192 places assises, elle héberge des concerts de musqiue de chambre et a été conçue comme une boîte noire. La lumière pénètre par une fenêtre aménagée dans la paroi arrière. Enfin, une autre salle multifonctionnelle, située à l'étage supérieur, juste en dessous des toits obliques, peut être utilisée pour des expositions temporaires, conférences et autres événements.

Le bâtiment abrite encore des salles de répétition, des chambres pour les artistes, des locaux de stockage et des bureaux. Les vestiaires sont équipés d'écrans pour permettre aux artistes de suivre ce qui se passe sur scène. Enfin, le bâtiment héberge encore une librairie, ainsi qu'une salle commune où les enfants peuvent suivre des ateliers pendant que leurs parents assistent à un concert.

Le bâtiment affice également de bonnes performances environnementales grâce à une façade double peau, une isolation acoustique et thermique hyper soignée, une ventilation naturelle évitant la surchauffe, des éclairages leds,'

Globalement, le bâtiment présente un volume à la fois complexe et synthétique. Cette contradiction apparente est aplanie par une circulation intérieure continue qui connecte toutes les fonctions au long d'une promenade qui se déploie au gré des étages. L'austérité extérieure et la sobriété des circulations intérieures forment un contraste marqué avec l'expressivité du hall central et la décoration à la feuille d'or de la grande salle de concert.

Les projets du Prix Mies van der Rohe 2015 sont exposés au Bozar à Bruxelles jusqu'au 1er novembre.

Nous vous recommandons

Beci lance le City Climate Challenge 303030

Beci lance le City Climate Challenge 303030

Beci est à la base de l’initiative City Climate Challenge 303030, visant à réduire les émissions de CO2 de 30% en 10 ans dans la Région de Bruxelles-Capitale. Via cette initiative, Beci veut mettre en[…]

16/10/2019 | BECIEmissions de CO2
L’Union Européenne veut accroître ses investissements verts

L’Union Européenne veut accroître ses investissements verts

Besix inaugure le Pont Princesse Héritière Mary au Danemark

Besix inaugure le Pont Princesse Héritière Mary au Danemark

Total lance la construction de sa 3e centrale solaire au Japon

Total lance la construction de sa 3e centrale solaire au Japon

Plus d'articles