Suivre La Chronique

Quand les batteries de voitures électriques deviennent «durables»

Quand les batteries de voitures électriques deviennent «durables»

Pour stocker l’énergie, de nombreuses pistes sont étudiées. Parmi elles: le recours aux batteries usagées de voitures électriques.

© ReVolta

Stocker l’électricité grâce aux batteries usagées de voitures électriques. C’est sur cette base que la start-up belge ReVolta a élaboré un business model vertueux.

«On évoque souvent les avantages environnementaux des voitures électriques mais l'empreinte carbone de ces véhicules est particulièrement élevée en raison de la consommation d'énergie nécessaire à la fabrication de leurs batteries. En outre, la durée de vie moyenne de ces batteries est très réduite: au bout de 8 ans maximum, leur capacité n’est plus suffisante pour assurer assez d’autonomie à une voiture. En revanche, ces batteries restent parfaitement adaptées pour stocker l'excès d'énergie produite par le photovoltaïque ou alimenter l’installation électrique d’un bâtiment», explique Aimilios Orfanos, fondateur de la startup ReVolta.

Tout le monde y gagne

Installer une batterie électrique pour stocker l’énergie gratuite excédentaire produite par les panneaux photovoltaïques est une piste en plein développement. Un tel système est également utile en cas de panne de courant, la batterie domestique pouvant dès lors servir d’alimentation de secours, à l’instar d’un générateur. Les gestionnaires de réseaux sont également intéressés dans la mesure où le stockage d’énergie permet de réguler les pics de consommation et de production sur le réseau, ce qui leur facilité la vie.

Naissance de la «batterie durable»

Les clients cibles de ReVolta sont des gestionnaires de bâtiments du secteur tertiaire ainsi que les propriétaires d’immeubles à appartements. L’entreprise ne se contente pas de fournir la batterie, mais y associe de nombreux services grâce auxquels elle peut contrôler et optimiser à distance l'utilisation des batteries.
A long terme, l’objectif de ReVolta est de créer un cycle vertueux en réduisant l'empreinte environnementale des batteries. Tout en les (ré)utilisant pour faciliter l'intégration des énergies renouvelables dans le mix énergétique, «de manière financièrement viable et socialement responsable.»
 

Nous vous recommandons

Lhoist et Engie signent un contrat d’électricité verte certifiée grâce à la blockchain

Lhoist et Engie signent un contrat d’électricité verte certifiée grâce à la blockchain

Lhoist est une entreprise spécialisée dans la production de chaux et l’extraction de minéraux. Avec Engie, elle a conclu un contrat d’énergie renouvelable de 8,4 MW produite par des éoliennes en mer[…]

04/01/2020 | Engie Blockchain
Transition énergétique: Elia et 50Hertz publient leur étude conjointe

Transition énergétique: Elia et 50Hertz publient leur étude conjointe

Du gaz de mine à l’électricité verte: Luminus, partenaire énergétique de Gazonor Benelux

Du gaz de mine à l’électricité verte: Luminus, partenaire énergétique de Gazonor Benelux

Le “Model Predictive Control”, système de régulation prédictif de Kieback&Peter

Le “Model Predictive Control”, système de régulation prédictif de Kieback&Peter

Plus d'articles