Suivre La Chronique

Quatre PME sur dix souhaitent encore faire appel au chômage temporaire

Sujets relatifs :

, ,
Quatre PME sur dix souhaitent encore faire appel au chômage temporaire

L'enquête commandée par SD Worx révèle que la raison principale évoquée par les PME est la diminution de la charge de travail.

© Nicholas Lim

Et cette part grimpe à six PME sur dix dans le secteur de l’industrie et de la construction. La diminution du travail et la fermeture obligatoire en sont les principales raisons. 

Alors que 35% des entreprises de moins de 250 travailleurs désiraient faire appel à cette aide gouvernementale en septembre 2020, elles sont désormais 39,9% dans ce cas. Et l’augmentation la plus significative touche les PME actives dans l'industrie et la construction: en septembre, moins de quatre PME sur dix (38,0 %) pensaient devoir invoquer le chômage temporaire en octobre et novembre. En décembre, près de deux fois plus de PME (64,3 %) estimaient avoir besoin du chômage temporaire au premier trimestre.

Vassilios Skarlidis, Directeur Régional PME chez SD Worx, explique : «Plus de six PME sur dix de l'industrie et de la construction continueront à compter sur le chômage temporaire au début de 2021. Ce n'est pas la situation financière de fin 2020 qui prévaut. Un peu plus de la moitié (53,8 %) a enregistré un recul financier (contre 36,6 % stables, 9,7 % en progression). Nous constatons toutefois un lien évident avec le volume de travail attendu: dans les PME de l'industrie et de la construction, une plus grande part s'attend à une baisse (36,1 % au lieu de 26,5 % en moyenne) et une plus petite part des PME s'attend à un statu quo ou à une augmentation.»

La diminution du volume de travail (69,1 %) suivie de la fermeture obligatoire (37,8 %) sont les principales raisons pour lesquelles les PME auront recours au chômage temporaire au premier trimestre. Près d'un quart (23,8 %) des PME déclarent qu'elles recourront au chômage temporaire en raison de la quarantaine de collaborateurs. Seule une personne sur dix (10,8 %) pense au chômage temporaire pour cause de fermeture de l'école/de la crèche des enfants.

Ces chiffres proviennent de l’enquête trimestrielle sur l’emploi menée pour le compte du prestataire de services RH SD Worx auprès de 731 dirigeants d’entreprise et responsables du personnel concernant le premier trimestre 2021.
 

Nous vous recommandons

Crise des matériaux: les entreprises de construction contraintes à demander une avance

Crise des matériaux: les entreprises de construction contraintes à demander une avance

La Confédération Construction affirme que 54% des entrepreneurs et des installateurs demandent une avance sur paiement, contre 42% il y a un an. Si les entreprises de construction sont plus nombreuses à demander une avance,[…]

29/06/2022 | Socio-Economie
Les faillites explosent au mois de mai

Les faillites explosent au mois de mai

Un «plan chaleur» pour améliorer les conditions de travail sous des températures élevées

Un «plan chaleur» pour améliorer les conditions de travail sous des températures élevées

La moitié des Belges ne souhaitent pas construire ou rénover leur logement

Enquête

La moitié des Belges ne souhaitent pas construire ou rénover leur logement

Plus d'articles