Suivre La Chronique

Rebond chez Besix Group

Rebond chez Besix Group

Le promoteur Emaar Properties a confié à Six Construct la construction du radier de ce qui devrait être le bâtiment le plus haut du monde, The Tower, situé dans le Creek Harbour de Dubaï.

Besix a bel et bien tourné la page de l’année 2015, difficile sur le plan financier en raison de l’impact défavorable des pertes opérationnelles en Arabie saoudite et en Egypte, et s’est à nouveau propulsé vers des sommets en 2016.

Son résultat net a ainsi atteint 120,8 millions d’euros contre… 3,8 millions en 2015. Cet envol est dû notamment aux résultats record enregistrés par les business units Contracting, Besix Red et Concessions & Assets et s’exprime également par une marge bénéficiaire de plus de 5%. Quant au chiffre d’affaires, il a atteint 2,4 milliards d’euros, en hausse de 9%.

Europe

En Europe, on peut pointer les bonnes performances en France, la finalisation du centre commercial Docks Bruxsel, le long du canal de Bruxelles, la livraison de l’immeuble Wilfried Martens au Parlement européen ainsi que du Cadiz Residence, un complexe multifonctionnel situé dans le quartier historique du port d’Anvers. Aux Pays-Bas, Besix a achevé les travaux de rénovation du Velsertunnel (à l’ouest d’Amsterdam) en six mois ainsi que ceux du hall de gare d’Ovt Utrecht, fruit d’une collaboration belgo-néerlandaise de six ans.

Moyen-Orient

Quant aux activités au Moyen-Orient, où Besix est largement ancré depuis de nombreuses années, elles ont a nouveau progressé tant en chiffre d’affaires qu’en rentabilité, les Emirats Arabes Unis ayant été le moteur principal de cette croissance avec plus de 20 projets en cours. En 2016, Six Construct a livré des projets majeurs tels que le siège social de l’Adnoc (Abu Dhabi National Oil Company), les travaux du canal de Dubaï et le parc d’attractions Legoland. Au Qatar, le groupe s’est concentré sur les projets en cours: Al Rayyan Road (qui vient d’être achevée), l’extension et la rénovation du stade Khalifa, l’élargissement de l’usine de traitement des eaux usées dans la zone industrielle au sud-ouest de Doha et l’aire de stationnement pour avions de Qatar Airways.

Les résultats ont également bénéficié de la décision de se retirer du terminal maritime de Jazan et du projet Sail Tower en Arabie saoudite.

Cap au nord

Depuis ce 3 avril, l’ancien Ceo d’Ing Belgique, Rik Vandenberghe, est le nouveau Ceo de Besix Group. Il succède à Johan Beerlandt qui est devenu président du conseil d’administration. Le premier reprend le flambeau au bon moment dans la mesure où son expérience en dehors du secteur de la construction va de pair avec la volonté du groupe d’explorer de nouveaux horizons, tant géographiques qu’en termes de marchés et de produits.

Mais 2016 a également été marquée par l’entrée de Besix sur le marché scandinave où il a remporté son premier contrat de génie civil au Danemark. Fjordverbindelsen Roskilde est un projet design & build pour la construction d’une nouvelle voie rapide double à quatre bandes de 8,2 km, non loin de Copenhague.

Marché domestique

Besix ne néglige pas le marché belge pour autant, comme en témoigne l’acquisition récente des filiales belges du groupe Heijmans, Heijmans Infra, Van den Berg et Heijmans Bouw. Une belle opération qui devrait faire coup triple: doper le chiffre d’affaires du groupe de 250 millions d’euros, renforcer ses positions en Flandre et diversifier son offre dans la construction routière, les travaux d’infrastructure complexes et la construction de réseaux câblés et de canalisations.

Prévisions

Les prévisions sur le marché européen sont favorables. En 2016 et début 2017, Besix a en effet remporté le contrat Dbfm pour le troisième sas de l’écluse Beatrix et l’élargissement du Lekkanaal à Nieuwegein (Pays-Bas), ainsi que pour des travaux sur l’autoroute A6 à hauteur d’Almere aux Pays-Bas, deux projets commandés par la Rijkswaterstaat (l’organisation nationale de l’eau aux Pays-Bas). Toujours outre-Moerdijk, Besix a décroché un contrat de design, construction et entretien pendant 15 ans de la Haute Ecole d’Utrecht tandis qu’en Belgique, il construira le nouveau siège social de Bnp Paribas à Bruxelles, en association momentanée.

Relance

Parallèlement, le développement au Moyen-Orient est relancé compte tenu des nombreux projets qui se sont ajoutés au carnet de commandes de Six Construct, notamment le Royal Atlantis Resort and Residences, un complexe de loisirs et résidentiel haut de gamme sur l’île Palm Jumeirah, dont les travaux ont commencé. D’autres projets devraient compléter la liste, étant donné que le promoteur de Dubaï Emaar Properties a confié à Six Construct la construction du radier de ce qui devrait être le bâtiment le plus haut du monde, The Tower, situé dans le Creek Harbour de Dubaï. En 2017, les activités reprendront à Bahreïn suite à la clôture du financement d’un nouveau terminal Gnl off-shore et à Oman à l’été 2017 pour un terminal de manutention de produits liquides ou gazeux en vrac à Duqm.

Nous vous recommandons

Vinci Construction renforce sa position en Australie

Vinci Construction renforce sa position en Australie

Le 23 octobre 2017, Vinci Construction a finalisé l’acquisition de la société australienne Seymour Whyte. Fondée en 1987, cette entreprise est un acteur reconnu en Australie dans les métiers du[…]

14/11/2017 |
Sept ponts rehaussés sur le canal Albert

Sept ponts rehaussés sur le canal Albert

Cure de jouvence pour le pont des Allemands à Visé

Cure de jouvence pour le pont des Allemands à Visé

Un pont ferroviaire de 360 tonnes au fil de l’eau

Un pont ferroviaire de 360 tonnes au fil de l’eau

Plus d'articles