Suivre La Chronique

Réformes des aides aux Pme bruxelloises: fin du cloisonnement

Sujets relatifs :

Réformes des aides aux Pme bruxelloises: fin du cloisonnement

Le ministre bruxellois de l’Economie et de l’Emploi, Didier Gosuin: de nouveaux secteurs économiques ont émergé et engendré de nouveaux besoins pour les entrepreneurs ainsi qu’une obsolescence de certaines aides.

© © Aurore DAL MAS

La Région bruxelloise réforme les aides aux entreprises. Il en résulte notamment une enveloppe de plus de 27,5 millions d’euros pour booster les Pme bruxelloises. Une nécessité puisqu’en 10 ans, de nouveaux secteurs économiques ont émergé et engendré de nouveaux besoins pour les entrepreneurs ainsi qu’une obsolescence de certaines aides

 

Inscrite dans la Stratégie 2025 pour Bruxelles et le Small Business Act, cette nouvelle réforme concerne donc les Pme qui constituent 98% du tissu économique bruxellois. D’une manière globale, le but est d’assurer une transversalité maximale. Les aides aux entreprises représentent 26 millions d’euros par an et vont d’interventions modestes de quelques milliers d’euros à des aides de plusieurs de centaines de milliers d’euros. Plus de 1.500 entreprises, le plus souvent des Pme, sont concernées chaque année par les 3.000 aides annuelles.

Simplification, recentrage, décloisonnement et transition

Le ministre bruxellois de l’Economie et de l’Emploi, Didier Gosuin,  identifie 4 principes forts de la réforme: simplification, recentrage, décloisonnement et transition. Simplifier la vie et les démarches des entrepreneurs en augmentant la lisibilité des dispositifs d’accompagnement des entreprises, d’abord. Moderniser, recentrer et renforcer les aides sur besoins des Tpe/Pme ensuite.

Décloisonner et créer des synergies entre politiques Economie-Emploi-Formation pour renforcer la cohérence des politiques régionales et, enfin, soutenir les nouveaux modèles économiques, comme l’économie circulaire ou l’entrepreneuriat social qui faisaient l’objet d’appels à projets spécifiques jusqu’à aujourd’hui.

A terme, cette réforme devrait permettre aux Pme bruxelloises de saisir des opportunités de développement, d’investir, de grandir, de tester des idées, de recruter, d’opérer des transitions et de former leur personnel et dirigeants. Une réforme qui affiche ses ambitions.

Marchés publics
Tous les marchés

Nous vous recommandons

Prime aux véhicules propres dans les marchés publics en Europe

Prime aux véhicules propres dans les marchés publics en Europe

Le Conseil de l’Europe a également adopté des objectifs contraignants relatifs à l'utilisation de véhicules à émission nulle et à faibles émissions dans le cadre des[…]

23/06/2019 | JuridiqueTransport
Un an de RGPD: bilan plutôt positif

Un an de RGPD: bilan plutôt positif

Le financement alternatif comme levier de rénovation

Le financement alternatif comme levier de rénovation

Couvrir les couvreurs contre les risques d’incendie

Couvrir les couvreurs contre les risques d’incendie

Plus d'articles