Suivre La Chronique

Rénover et réaffecter plutôt que démolir et reconstruire

Sujets relatifs :

,
Rénover et réaffecter plutôt que démolir et reconstruire

A l’intérieur, deux ouvertures ont été aménagées dans la structure afin d’obtenir l’espace nécessaire à la création d’un patio et de la terrasse du loft avant. (© Laurent Brandajs & Architectslab)

La reconversion exemplaire des magasins Pyrex en des logements avec toits-terrasse fonctionnels constituait un défi plus important que de concevoir un nouveau bâtiment. Entretien avec un bureau d’architecte qui a fait de la réaffectation son credo philosophique.

«Pourquoi démolir lorsque l’on peut faire autrement?», s’interroge William Froidmont, co-fondateur du cabinet d’architecte Architectslab, en évoquant la reconversion des anciens entrepôts de Pyrex dans le quartier maritime de Bruxelles, à Molenbeek-Saint-Jean, où ils ont installé leur bureau.

Avec l’implantation d’un patio central avec terrasse et piscine extérieure, ce bâtiment industriel a acquis une atmosphère tout à la fois sereine, chaleureuse et classieuse. (© Laurent Brandajs & Architectslab)

Bien qu’originaires du Limbourg, William Froidmont et son associé Peter-Paul Piot étaient tombés amoureux de Bruxelles pendant leurs études. Le déménagement de leur bureau d’architecture, Architectslab, de Hasselt à Bruxelles n’était donc qu’une question de temps.

Au départ, l’idée était de trouver un bâtiment de 300 à 400 m² pour y établir un bureau et un logement. Au bout du compte, ils ont jeté leur dévolu sur un espace 10 fois plus important, soit quelque 4.000 m² dans le quartier du canal où ils désiraient s’installer. «On trouve des bâtiments industriels du début des années 1900 dans le quartier maritime, mais leur structure est rarement aussi saine. Ici, il ne nous a fallu enlever que quelques éléments pour arriver à cette structure contemporaine», se réjouit William Froidmont.

Afin d’épargner les éléments originaux, un système de tête en acier a été conçu puis placé sur les colonnes en bois pour recevoir une structure porteuse en métal pour le toit. (© Marie-Françoise Plissart & Architectslab)

Luxe, calme et volupté

Le bâtiment se trouve entre deux rues. La façade originale a été rénovée aussi bien à l’avant qu’à l’arrière de la parcelle pour retrouver son apparence originelle. En tout, le complexe compte trois bâtiments: une maison de maître où se trouvaient auparavant les bureaux de Pyrex, et deux structures en béton faisant office d’entrepôt.

Trois appartements ont été aménagés dans la maison de maître. L’un des deux entrepôts à l’arrière a été transformé en un ensemble de quatre lofts + un espace de bureaux et l’autre entrepôt comprend six autres lofts et un parking commun.

A l’intérieur, deux ouvertures ont été aménagées dans la structure afin d’obtenir l’espace nécessaire à la création d’un patio et de la terrasse du loft avant. Un patio central a également été aménagé dans la structure en béton à l’arrière.

Grâce à ces interventions, et en particulier au patio central avec terrasse et piscine extérieure, ce bâtiment industriel a acquis une atmosphère tout à la fois sereine, chaleureuse et classieuse.

Une membrane Derbigum® SP FR a servi de base pour les deux toits fonctionnels: la terrasse et le toit avec panneaux solaires.  (© Derbigum)

Le refus de démolir, un choix conscient

Dans les lofts, l’espace et l’esprit industriel ont été préservés autant que possible. Les poutres porteuses et les structures en béton ont été conservées, alors que certains planchers ont été remplacés par des poutrains et claveaux. «Nous avons sciemment choisi de récupérer le plus possible: ascenseurs originaux, sols en béton de granite, parquet, lambris, stucage, etc.» Ce choix offre le meilleur effet à l’étage supérieur des lofts de la partie centrale. Là, les colonnes, les poutres et le panneau de toiture sont en bois. Afin d’épargner ces éléments originaux, un système de tête en acier a été conçu puis placé sur les colonnes en bois pour recevoir une structure porteuse en métal entièrement nouvelle pour le toit.
Le potentiel du toit, quant à lui, a été optimisé au maximum. Ainsi, des panneaux solaires ont été installés sur la partie centrale de la toiture, alors que la partie arrière a été transformée en une terrasse commune avec barbecue.

Voir la Chronique n°43 du 26/10/18 pour la suite de l’article

Nous vous recommandons

Le HeartFelt® de Hunter Douglas comme habillage mural

Le HeartFelt® de Hunter Douglas comme habillage mural

Hunter Douglas a utilisé pour la première fois son système de plafonds modulaires en feutre HeartFelt® comme habillage mural, élargissant du même coup les applications des panneaux de plafonds. C’est[…]

21/01/2019 |
 Community Land Trust Bruxelles: appel à candidatures pour un nouveau projet

Community Land Trust Bruxelles: appel à candidatures pour un nouveau projet

 Le quartier Fontainas fait peau neuve à Saint-Gilles

Le quartier Fontainas fait peau neuve à Saint-Gilles

Porte sans pertes énergétiques

Porte sans pertes énergétiques

Plus d'articles