Suivre La Chronique

Réseau de parkings de covoiturage étendu en Wallonie

Sujets relatifs :

,
Réseau de parkings de covoiturage étendu en Wallonie

null

Le ministre wallon de la Mobilité, Carlo Di Antonio, a signé deux nouvelles conventions de partenariat avec les communes d'Yvoir et de Ham-sur-Heure-Nalinnes dans le cadre de l'extension du réseau wallon des parkings de covoiturage «Comon» (voir également La Chronique n°38 en page 17). Pratiquement, 30 nouveaux emplacements seront mis à la disposition des covoitureurs à Ham-sur-Heure-Nalinnes (20 places) et Yvoir (Spontin) (10 places) sur les deux parkings nouvellement créés. Ils seront accessibles gratuitement, 7 jours sur 7.

On compte désormais 1.548 places de parking de ce type en Wallonie où seuls 4% des travailleurs pratiquent régulièrement le covoiturage pour leurs trajets domicile-travail. En Belgique, 3 voitures sur 4 ne comptent qu'une seule personne à bord en heure de pointe. Des études ont montré que 10% d'«autosolistes» en moins permettrait de diminuer les files de 40% et que 25% d'«autosolistes» en moins mettrait un terme aux bouchons.

Comme la plupart des géodonnées publiques wallonnes, la carte des parkings de covoiturage est désormais accessible sur le géoportail de la Wallonie à l'adresse http://geoportail.wallonie.be.

«Wallonie#Demain»sur les rails

Le même ministre, mais avec la casquette «Environnement» cette fois, lance un appel à projets en faveur du développement durable. Le but est de soutenir les Wallons dans la mise en œuvre d'un projet exemplatif, participatif, innovant et orienté vers une transition de nos modes de consommation et de production. Les porteurs des projets sélectionnés pourront bénéficier d'une bourse allant de 1.000 à 5.000 euros.

Pour participer à cet appel, les candidats doivent poster une présentation originale de leur projet sur la page Facebook «Wallonie #Demain» avant le 23 octobre prochain à minuit. En parallèle, ils devront introduire un formulaire de participation officielle pour être éligible via le lien http://www.wallonie.be/fr/developpement-durable-en-wallonie.

Comme on peut s'en douter, les projets devront s'inscrire prioritairement dans la stratégie wallonne de développement durable et porter, par exemple, sur la lutte contre le changement climatique, la mobilité, les déchets ou la protection de l'environnement et des ressources.

Les publics pouvant participer à cet appel sont les Asbl, les collectifs citoyens en association, les écoles, les mouvements de jeunesse, les clubs, les coopératives à responsabilité limitée à finalité sociale, les communes, les Cpas, les agences de développement local et les intercommunales.

L'évaluation et le choix des projets se basent sur un modèle participatif. C'est la raison pour laquelle il est demandé aux candidats de poster leur projet sur le réseau social. Tous les candidats devront également évaluer 10 autres projets que le leur sur cette page. Tous les Wallons sont invités à y liker le projet qu'ils estiment le plus innovant et durable jusqu'au 30 octobre.

Les critères d'évaluation du jury concerneront la popularité du projet, son originalité, son innovation, sa faisabilité, son impact sur l'environnement, sur le bien-être et la qualité de vie des citoyens ou encore la participation citoyenne. Le jury se composera de

candidats, du Département du Développement durable du Spw et d'un représentant du cabinet du ministre Di Antonio. Il déterminera les projets retenus en novembre prochain.

Déchets pointés

La Région wallonne mène une campagne inspirée du «Nudging», ce principe qui consiste à induire un comportement adéquat sans l'imposer plutôt que de le stigmatiser. Une première au sud du pays, mais une approche courante aux Pays-Bas, au Royaume-Uni ou au Danemark par exemple.

Elle consiste ici en l'installation de dizaines de flèches le long de voiries dans 4 villes wallonnes (Mons, Gembloux, Neufchâteau et Verviers). Ces flèches symbolisent la malpropreté le long des routes où 6.000 tonnes de déchets sont ramassées chaque année en Wallonie. Autrement dit, chaque flèche pointe un déchet. Les lieux où ces flèches ont été implantées n'ont pas été choisis au hasard, mais sont au contraire des axes routiers régulièrement souillés par des jets de déchets en provenance des véhicules qui les empruntent. Une attitude qui semble malheureusement se banaliser. D'où cette campagne de flèches visant à attirer l'attention des automobilistes, à les faire réfléchir et à adopter la bonne attitude.

«Les expériences étrangères témoignent du fait que faire usage de la technique du «Nudging» dans les politiques publiques les rend plus efficaces et plus proches des citoyens», selon Benjamin Bodson, chercheur et assistant à l'Ucl et Hec Paris.

Néanmoins, inciter les gens à se débarrasser proprement de leurs déchets dans les lieux publics doit aller de pair avec la mise en place d'équipements ad hoc. C'est pourquoi le ministre Di Antonio a prévu une enveloppe de 3 millions d'euros pour soutenir les communes dans l'achat de poubelles, de cendriers de rue et d'aspirateurs de déchets.

Cette mesure, comme les campagnes de sensibilisation, s'inscrit dans la mise en application de Be WAPP (plan pour une Wallonie plus propre). Une cellule Be WaPP est chargée de coordonner la lutte contre la malpropreté afin d'engranger des résultats tangibles à l'horizon 2022.

Nous vous recommandons

Vers la construction 4.0 : projet Build4Wal

Vers la construction 4.0 : projet Build4Wal

La numérisation est un levier économique essentiel pour accélérer et valoriser l’évolution industrielle en cours et les acteurs du terrain souhaitent utiliser les outils numériques plus largement.[…]

09/11/2020 | CSTC & NormesWallonie
La Wallonie se dote d’une stratégie en économie circulaire

La Wallonie se dote d’une stratégie en économie circulaire

1,2 milliard d’euros en quatre ans pour rénover les logements sociaux wallons

1,2 milliard d’euros en quatre ans pour rénover les logements sociaux wallons

La Sofico déclare un bénéfice net de 17,5 millions d’euros pour 2019

La Sofico déclare un bénéfice net de 17,5 millions d’euros pour 2019

Plus d'articles