Suivre La Chronique

Restauration des toits des Musées du Cinquantenaire : un lifting qui avance 4 par 4 !

Sujets relatifs :

, ,
Restauration des toits des Musées du Cinquantenaire : un lifting qui avance 4 par 4 !

Quatre ans, quatre phases : les toits des Musées du Cinquantenaire s’offrent une nouvelle jeunesse. La première phase a commencé en octobre 2018. Selon les prévisions, les travaux prendront fin en 2021.
À monument exceptionnel, travaux exceptionnels. Ces travaux répartis sur 4 ans et 4 phases représentent un coût global de 21 millions d’euros. La Régie des Bâtiments participe à hauteur de 52,5%, le solde étant assumé par Beliris. La première phase des travaux est en cours et sera terminée en janvier 2020. 

1 terrain, 2 terrains…6 terrains de football !

Ces rénovations sont devenues une nécessité. En effet, les Musées du Parc du Cinquantenaire ont subi une infiltration d’eau due au mauvais état du toit. 
 
 
 
Avant de commencer les travaux, la Régie a fait mesurer les toits et exécuter une étude approfondie. La superficie totale des toits représente pas moins de 31.000 m², soit l’équivalent de six terrains de football. Il s’agit, de plus, d’une association de différents types de constructions et de recouvrements de toiture (verrières, etc).
 
Les bâtiments des Musées du Parc du Cinquantenaire étant classés, les toits doivent donc être réparés selon les techniques et les matériaux d’origine.

Rénovation et restauration divisées en 4 phases

En octobre 2018, la première phase a commencé. Elle concerne une partie des toits du Musée d’Art et d’Histoire :
 
- la toiture de la cour carrée ;
- la toiture autour du jardin du cloître ;
- la toiture du Narthex.
 
Pour les toits autour du jardin du cloître et de la cour carrée, l’ancien recouvrement en zinc a été démonté et un pare-vapeur, une sous-toiture et une isolation ont été placés. Les toits sont équipés d’un nouveau recouvrement en zinc installé selon les techniques d’origine. Les lanterneaux sont également remis à neuf.
 
 
La coupole de la bibliothèque, située à côté de l’entrée principale du Musée, a complètement été démontée. Les chevrons en bois sont rénovés, alors qu'une isolation et un nouveau recouvrement en plomb sont placés.
 
Une phase de test est également en cours pour les façades en verre du Hall de l’aviation du Musée de l’Armée. Les toits de ce Musée ayant déjà été rénovés il y a dix ans, seuls les verrières verticales, les lanterneaux et les coupoles seront remis à neuf.

Phases suivantes

La première phase se terminera en janvier 2020, alors que la deuxième phase commencera déjà fin 2019. Au cours de celle-ci, l’autre partie des toits du Musée d’Art et d’Histoire sera rénovée. 
 
 
Les toits de l’Autoworld (2020-2021), du Musée de l’Armée et le revêtement de toiture de l’arc de triomphe seront rénovés lors des deux dernières phases (2021-2022). 
 

Nous vous recommandons

Dubaï: l’aéroport al-Maktoum, le grain de sable qui fera redémarrer le secteur de la construction?

Dubaï: l’aéroport al-Maktoum, le grain de sable qui fera redémarrer le secteur de la construction?

L’offre immobilière excédentaire à Dubaï a entraîné des mesures strictes pour rééquilibrer l’offre et la demande. Le secteur de la construction craint donc un ralentissement de[…]

Un joint périphérique de haut niveau signé Dow et Swisspacer

Un joint périphérique de haut niveau signé Dow et Swisspacer

Gand attribue le marché d’un bureau communal

Gand attribue le marché d’un bureau communal

Prison de Namur: la Régie des Bâtiments opère une rénovation en profondeur

Prison de Namur: la Régie des Bâtiments opère une rénovation en profondeur

Plus d'articles