Suivre La Chronique

Revoir les règles pour les entrepreneurs actifs dans les infrastructures hospitalières

Sujets relatifs :

, ,
Revoir les règles pour les entrepreneurs actifs dans les infrastructures hospitalières

Les mesures prises par le gouvernement pour lutter contre le coronavirus, comme le télétravail et la distanciation sociale, sont difficiles à appliquer dans le secteur de la construction. La Confédération Construction a donc demandé aux pouvoirs publics de revoir les règles pour les entrepreneurs actifs dans les infrastructures hospitalières.

Contrairement à d'autres sous-secteurs de la construction (dont les ouvriers de la CP 124), les électriciens (CP 149.01) sont considérés comme faisant partie des services cruciaux et peuvent s'affranchir, dans une certaine mesure, des règles de distanciation sociale, pour autant qu'ils disposent des équipements de protection individuelle nécessaires (masques protecteurs, les gants, les combinaisons de protection, les gels désinfectants, etc.). 
Néanmoins, la Confédération Construction émet une réserve : les travaux urgents dans les hôpitaux ou les institutions de soins ne se limitent pas aux travaux d'électricité. « Songez par exemple à l'augmentation de la capacité d'un hôpital ou à la pose de portes ou de murs pour séparer les patients. De plus, la peinture, la finition, le HVAC, la plomberie, etc. sont également des travaux cruciaux ».

Les travaux urgents dans les hôpitaux ne se limitent pas aux travaux d'électricité

La Confédération Construction et ses trois organisations régionales (VCB, CBBC et CCW) prendront donc contact avec les pouvoirs publics dans les plus brefs délais pour s'attaquer à ce problème. « Un cadre approprié doit être mis en place, en concertation avec les pouvoirs publics et les maîtres d'ouvrage, pour garantir la sécurité des professionnels de la construction qui exécutent ces travaux essentiels. Les travaux urgents peuvent en effet être exécutés en toute sécurité si les règles de distanciation sociale sont respectées autant que possible et si des équipements de protection individuelle suffisants sont mis à la disposition des travailleurs de la construction. Ces travaux ne doivent donc plus être mis en suspens. »
 

Nous vous recommandons

Le coronavirus fait exploser la demande d’espace de stockage

Le coronavirus fait exploser la demande d’espace de stockage

La crise du coronavirus entraîne également son lot d’opportunités pour certains secteurs. C’est ainsi que, selon les estimations du courtier immobilier logistique Ceusters, 600.000 mètres carrés de[…]

15/01/2021 | Socio-EconomieEntrepôts
Plus de la moitié des entreprises de construction ont des carnets de commande moins remplis

Plus de la moitié des entreprises de construction ont des carnets de commande moins remplis

Quatre PME sur dix souhaitent encore faire appel au chômage temporaire

Quatre PME sur dix souhaitent encore faire appel au chômage temporaire

Immobilier belge en 2020: l’impact du coronavirus s’est fait ressentir

Immobilier belge en 2020: l’impact du coronavirus s’est fait ressentir

Plus d'articles