Suivre La Chronique

Savez-vous ce que sont les «Antennes Normes»'

Sujets relatifs :

Savez-vous ce que sont les «Antennes Normes»'

null

Beaucoup d'entreprises et bureaux d'étude ne songent pas encore aux nouvelles normes européennes, car l'utilisation des normes belges est encore, pour un temps, autorisée en co-existence avec les normes européennes. Mais il est temps que le secteur de la construction s'informe de l'obligation future d'utiliser les normes européennes à la place des normes nationales. Les «Antennes Normes» du CSTC interviennent dans ce cadre, afin de faciliter la compréhension et l'utilisation des normes européennes par les PME de la construction et aussi par les fabricants de produits et les bureaux d'études, sans oublier les maîtres d'ouvrage et architectes qui font inscrire ces normes dans leurs cahiers des charges.

Pour que les produits de construction puissent circuler librement au sein de l'Union européenne - en y ajoutant l'Islande, la Norvège et le Lichtenstein - ils doivent porter la marque CE. Pour recevoir ce marquage CE, les produits doivent satisfaire à une série de normes européennes. L'Union européenne (UE) a mandaté le Comité européen de normalisation (CEN) pour élaborer ces normes. Les produits de construction ne peuvent donc arborer la marque CE que s'ils ont satisfait à une évaluation technique européenne, basée sur un document rédigé par la European Organisation for Technical Assessments (EOTA).

Antennes Normes pour PME

La normalisation européenne, souhaitable en soi, ne portera ses fruits que si nos utilisateurs finaux (les PME belges) en sont informés et sont accompagnés à temps dans ce changement qui est en cours. Et c'est pourquoi une série d'«Antennes Normes» ont vu le jour, à l'initiative du CSTC et avec le soutien du SPF Economie, PME, Classes moyennes et Energie.

Les Antennes Normes (AN) veulent informer le secteur belge de la construction et ses PME au sujet des normes de produit, des normes de calcul, des normes d'essai, ' Celles qui existent déjà et celles qui sont en préparation et ce, tant au niveau national qu'européen, d'ores et déjà dans dix domaines:

1. Prévention au feu

2. Acoustique

3. Énergie et Climat intérieur

4. Béton, mortier et granulats

5. Eurocodes structuraux

6. H2O et toitures

7. Éléments de façade manuels et motorisés

8. Parachèvement

9. Tolérances et aspect

10. Détails constructifs

Les Antennes Normes 9 et 10 sont les dernières en date. Les AN informent sur les nouveaux documents normatifs et facilitent leur utilisation, entre autres en proposant des exemples de mise en application concrète de textes normatifs.

Informer d'abord

La Belgique doit informer son industrie de tout ce qui se décide en matière de normes. Les Antennes Normes explicitent le contenu technique des documents et répondent aux questions particulières qui se posent à propos, par exemple, d'un calcul d'acoustique, de résistance au feu, de passerelles en bois ou encore de méthodes de test de la transmission lumineuse et solaire d'un vitrage. L'AN publie des articles, participe à des conférences, organise des cours et met au point - et à jour - un site internet.

Le site internet des Antennes Normes

Le site www.normes.be (et ses dix parties distinctes) renseigne sur les normes actuelles en vigueur, celles qui se préparent, les statuts des divers documents et les lexiques. Il répond aux questions fréquentes, propose des ouvrages/articles de référence et, dans certains cas, des modules de calcul permettant d'appliquer les normes, pas à pas. Une mise à jour de l'information est réalisée régulièrement.

Soutenir les PME sur le plan technique

Un autre aspect de l'accompagnement des PME est de répondre à leurs questions techniques posées par e-mail, via le formulaire qu'elles trouvent sur www.normes.be et qu'elles renvoient complété. Un contact téléphonique direct avec l'AN est également possible.

Les PME et TPE de la construction sont souvent désemparées face à la complexité croissante des documents et à la quantité d'informations à digérer en vue du passage au marché unique. Elles ont très peu de moyens et de temps à y consacrer. D'où l'intérêt pour elles d'avoir à leur disposition des «Antennes Normes» susceptibles de leur apporter très rapidement les réponses qui leur sont nécessaires.

Participation aux comités techniques du CEN ou GT miroirs belges

Une dernière tâche des Antennes Normes du CSTC est de participer elles-mêmes à l'élaboration des normes (belges ou européennes) quand elles intéressent les PME du secteur de la construction.

Elles sont actives dans les commissions miroirs de normalisation belges, ce qui les met en position d'y défendre les intérêts des PME et, si besoin en est, d'y influencer dans un cadre scientifique objectif les comités normatifs européens et belges. Les AN ont à c'ur de rester pragmatiques en insistant sur la facilité d'utilisation des documents créés. Le CSTC est l'opérateur «construction» dans plusieurs commissions de normalisation NBN et y représente à ce titre la voix des PME du secteur.

«Eye Precision» et «Smart Connect»

Ce sont les noms donnés aux deux dernières Antennes Normes créées, à savoir celles relatives, respectivement, aux tolérances et aux détails constructifs.

Les nouvelles réglementations et les attentes toujours plus importantes des maîtres d'ouvrage, tant sur le plan fonctionnel qu'esthétique, ont pour effet de multiplier le nombre d'exigences imposées aux bâtiments, également en ces matières.

L'Antenne Normes «Eye Precision» s'est donné pour tâche d'informer les professionnels du secteur sur l'évolution des normes relatives aux tolérances dans la construction et à l'aspect des ouvrages. Ces deux thèmes sont une source fréquente de litiges et de questions posées au CSTC. L'Antenne Normes «Eye Precision» va permettre de remplacer des discussions stériles et sans fin à ce sujet par des réponses précises, basées sur des normes.

Les discussions à ce sujet sont bien souvent stériles et se limitent à juger l'ouvrage final «acceptable» ou non, sans contrôle des différentes phases de réalisation des ouvrages ni référence normative. Pertes de temps et surcoûts à la clé'

Ce constat n'est heureusement pas une fatalité. Car même si beaucoup de professionnels les méconnaissent, des normes de référence existent pour dire si une exigence est fondée ou non. Ces documents permettent bien souvent de prédire les écarts dimensionnels finaux et donc d'adapter les dimensions des différents éléments en conséquence ou, au besoin, d'exiger des tolérances plus strictes.

En attendant le développement du site Internet «AN Tolérances et aspect», le site www.normes.be propose déjà, sous l'onglet «AN Tolérances et aspect», une longue liste de publications relatives aux tolérances et à l'aspect: une trentaine de Notes d'Information Technique du CSTC, 24 Dossiers du CSTC, 14 Infofiches et près d'une centaine de normes (européennes et belges).

L'Antenne Normes «Smart Connect» s'est notamment donné pour mission de créer un espace internet spécifique visant à aider le professionnel à mieux intégrer les critères des normes et réglementations au niveau des «détails constructifs». C'est un sujet fréquent de discussion en construction traditionnelle et plus encore lorsqu'il s'agit d'ouvrages préfabriqués ou adaptables et modulables. Deux types de construction qui se multiplient d'ailleurs'

Les entrepreneurs, architectes, bureaux d'études, fabricants,... doivent disposer de directives claires pour la conception et de recommandations pratiques pour la mise en 'uvre et l'entretien des détails constructifs. La nouvelle Antenne Normes «Détails constructifs» («Smart Connect») est là pour répondre objectivement à leurs questions.

On oublie souvent que les difficultés se concentrent au niveau des n'uds constructifs. C'est d'autant plus vrai que la course aux performances de toutes natures soumet les profes­sionnels du bâtiment à tant de nouvelles exigences' qui se contredisent parfois mutuellement! Or, ces exigences font l'objet de normes et/ou de réglementations.

A titre d'exemple, citons:

n la norme NBN EN 14383-3 relative à la sécurité des logements;

n la norme ISO 21542 relative à l'accessibilité des bâtiments;

n la norme NBN B 62-002 relative à l'isolation thermique des parois.

Les normes sont complexes à intégrer au niveau des raccords et points de passage d'un élément à l'autre du bâti. Or, c'est précisément à ces endroits que les difficultés se concentrent. Les entreprises qui participent à la réalisation des connexions et qui jouent un rôle d'assembleur doivent en être conscientes' comme les auteurs de projets d'ailleurs! Les connexions entre éléments constructifs sont d'autant plus importantes qu'elles permettent d'augmenter sérieusement la performance globale d'un bâtiment.

Nous vous recommandons

Van Marcke s’offre un nouveau centre de distribution totalement neutre en CO2

Van Marcke s’offre un nouveau centre de distribution totalement neutre en CO2

Cette année, Van Marcke célèbre son 90e anniversaire. En guise de cadeau, l’entreprise familiale s’est offert un nouveau centre de distribution européen: EDC (Excellent Distribution to Customers), un[…]

Besix en croissance continue

Entreprise

Besix en croissance continue

Dorénavant les installations de chauffage complexes sont très simples et parées pour l’avenir grâce à la Remeha Calenta Ace.

Publireportage

Dorénavant les installations de chauffage complexes sont très simples et parées pour l’avenir grâce à la Remeha Calenta Ace.

Un jardin de toiture avec Dreen® Ceramica sur l'hôtel de ville de Hasselt

Publireportage

Un jardin de toiture avec Dreen® Ceramica sur l'hôtel de ville de Hasselt

Plus d'articles