Suivre La Chronique

Schneider Electric forme aux métiers du futur

Sujets relatifs :

, ,
Schneider Electric forme aux métiers du futur

Schneider Electric s’emploie, entre autres, à former des talents aux métiers du futur. C’est dans cette optique que le groupe soutient TechnoCampus, un centre de référence en matière de formation et de sensibilisation aux métiers technologiques. Plus de 300 formations dispensées sur 6 sites sont ainsi proposées aux entreprises, aux demandeurs d’emploi, à l’enseignement et aux jeunes dès 10 ans. Le soutien de Schneider Electric concerne plus spécialement les métiers de l'électro-mécanique qui figure dans le top 5 des métiers en pénurie en Belgique.

Plus globalement, TechnoCampus est une initiative d’Agoria, des partenaires sociaux et du Forem, assortis d’une série de sponsors privés. Le secteur public prend essentiellement en charge les frais de fonctionnement et, grâce au Fonds de Formation de l’Industrie en Hainaut-Namur (Ffihn), gère le financement des équipements. En effet, TechnoCampus investit en permanence dans l’acquisition de nouveaux équipements techniques pour suivre les évolutions technologiques telles que l’usinage à grande vitesse, les nouvelles générations d’automatismes, les capteurs intelligents et la robotique.

Les missions et filières

On l’aura compris, vu son profil, TechnoCampus a pour mission principale la formation professionnelle à caractère technologique. Ces formations sont modulaires, tant au point de vue de la durée (de quelques jours à plusieurs mois) que du contenu et des ressources nécessaires. Elles se déclinent en quatre filières:
◊ développement des entreprises et des travailleurs;
◊ métiers qui s’adressent aux demandeurs d’emploi (réorientation);
◊ filière enseignement avec la mise à disposition d’équipements et compétences pour les enseignants et les élèves;
◊ actions vers les enfants de 10 à 12 ans (Technokids), les jeunes de 12 à 14 ans (Technoteens) afin de valoriser les métiers techniques.
Par ailleurs, TechnoCampus développe aussi des outils (e-learning), informe, sensibilise les entreprises et les aide à définir leurs besoins en matière de formation.

La collaboration entreTechnoCampus et Schneider Electric ne date pas d’hier. En effet, des armoires électriques standard de l’équipement regroupent le matériel de protection (disjoncteurs, relais de sécurité), les départs moteurs, les centrales de mesures et les automates programmables de la marque. De quoi permettre au centre de référence de rester en phase avec l’évolution technologique en utilisant des produits innovants.

Nous vous recommandons

Les menuisiers bûchent mais manquent de main-d’œuvre

Les menuisiers bûchent mais manquent de main-d’œuvre

Deux menuiseries sur cinq cherchent de la main-d’œuvre qui reste quasiment introuvable. C’est ce qui ressort de l’étude sectorielle de la Bouwunie Schrijnwerkers & Interieurbouwers (l’union[…]

20/11/2018 |
(Essais de) recrutements dans la construction

(Essais de) recrutements dans la construction

Accord sectoriel construction à Bruxelles

Accord sectoriel construction à Bruxelles

Les Red Bears sont prêts pour les Euroskills

Les Red Bears sont prêts pour les Euroskills

Plus d'articles