Suivre La Chronique

Seules 4 entreprises de construction sur 10 encore en activité !

Sujets relatifs :

, ,
Seules 4 entreprises de construction sur 10 encore en activité !

En raison d'un manque de matériaux et des mesures de distanciation sociale, la construction menace de s'arrêter complètement. Moins de la moitié des entreprises qui ont travaillé la semaine du 16 au 20 mars prévoient pouvoir continuer à travailler cette semaine. C’est ce qu’il ressort d’une enquête de la Bouwunie réalisée auprès de 811 de ses membres.

Depuis le 23 mars, plusieurs entreprises ont dû cesser complètement de travailler. A cette heure, seules 4 entreprises de construction sur 10 sont toujours en activité. La majorité d'entre-elles fonctionnant en régime réduit
La semaine dernière, 85% des entreprises de construction travaillaient toujours, dont 42% à temps plein et 43% partiellement. Quatre entrepreneurs sur dix seulement indiquent qu'ils peuvent continuer à travailler cette semaine. Dans 59% des cas, le manque de matériel est la principale raison de la cessation des activités, pour 44% les mesures de distanciation sociale sont difficiles, voire impossible à respecter. Et dans une moindre mesure, il n'est pas possible de travailler en raison d'un manque de personnel ou de la fermeture des chantiers par l'entrepreneur principal
Selon l'enquête de la Bouwunie, 82% des entreprises de construction encore actives ont pris les mesures nécessaires pour continuer à travailler. elles ont adapté l'organisation du travail, entre autres pour assurer cette distance de sécurité, et ont pris des mesures supplémentaires telles que le fractionnement des équipes afin qu'elles puissent travailler suffisamment loin les unes des autres.

Appel aux autorités pour garantir l’approvisionnement en matériaux

Les entreprises dont le personnel doit cesser ses activités parce qu'il ne remplit pas ces conditions peuvent prétendre à un chômage temporaire (79% des employeurs ayant cessé partiellement ou complètement leurs activités l'ont déjà utilisé la semaine dernière, et 17% prévoient de le faire à partir de cette semaine). Les travailleurs indépendants qui ne sont plus en mesure ou autorisés à travailler peuvent, quant à eux, faire valoir leur droit-passerelle (70% d’entre eux ont déjà demandé à en bénéficier).
« Les mesures d'accompagnement sont une nécessité absolue pour ceux qui ne peuvent pas travailler, mais la construction ne doit en aucun cas s'arrêter complètement. » La Bouwunie, qui représente les intérêts de près de 8.000 PME et indépendants, demande donc explicitement que la fourniture de matériel ne soit pas interrompue. « Lorsque l'approvisionnement s'arrête, la construction s'arrête. Nous appelons tous les acteurs à ne pas laisser cela se produire. L'un des goulots d'étranglement est le transport vers et depuis le chantier naval. Afin de garantir la sécurité des transports, nous demandons une intervention financière pour la location de véhicules supplémentaires ou plus grands pour sécuriser les transports collectifs. C'est plus efficace que le transport individuel et la distance de sécurité de 1,5 mètre peut ainsi être garantie », souligne Jean-Pierre Waeytens, directeur général de Bouwunie. 
 

Nous vous recommandons

Le secteur de la construction belge ne bénéficiera pas du plan d’investissement européen

Le secteur de la construction belge ne bénéficiera pas du plan d’investissement européen

La Confédération Construction déplore l’absence d’un gouvernement fédéral de plein exercice, qui pourrait directement porter préjudice au secteur car rien n'a encore été[…]

18/09/2020 | Socio-EconomieEurope
Confédération Construction: les carnets de commande se vident et les plans de licenciement sont en hausse

Confédération Construction: les carnets de commande se vident et les plans de licenciement sont en hausse

Acerta lance une nouvelle «plateforme de partage» pour les travailleurs

Acerta lance une nouvelle «plateforme de partage» pour les travailleurs

Les propositions de Build Europe pour stimuler la construction dans une Europe post-Covid

Les propositions de Build Europe pour stimuler la construction dans une Europe post-Covid

Plus d'articles