Suivre La Chronique

Spie Belgium prend position dans l’éolien

Spie Belgium prend position dans l’éolien

Depuis la fin de 2015, Spie Belgium investit dans le secteur des énergies renouvelables. C’est ainsi qu’en une année, l’entreprise a décroché quatre missions dans ce domaine.

La première, réalisée pour le compte de Siemens Wind Power, a consisté en l’installation des câbles basse tension du parc éolien de Rieme et leur raccordement au niveau des éoliennes et des transformateurs. Ce contrat a été rapidement suivi par un deuxième pour Aspiravi, un spécialiste des énergies renouvelables en Belgique. Il s’agissait ici de raccorder six éoliennes au réseau d’Elia dans le parc d’Assenede. Cette mission a été réalisée entre février et mai derniers.

L’entreprise multi-techniques a ensuite enchaîné avec un contrat de câblage dans le parc éolien de Meer, également pour Siemens Wind Power. Enfin, elle a procédé à la rénovation complète du parc éolien de la centrale électrique d’Herdersbrug près de Bruges pour le compte de Wind4Flanders, Engie.

Un acteur à part entière des énergies renouvelables

Nul doute que le savoir-faire de Spie Belgium dans les techniques de câbles basse et haute tension lui permet de se poser en acteur à part entière des énergies renouvelables, tout en affirmant sa stratégie éco-responsable.

Par ailleurs, Spie Belgium a acquis la société Tevean. Cette dernière a été créée en 1950 et est établie à Zelzate en Flandre orientale. Elle est spécialisée dans l’ingénierie, la réalisation et la maintenance de systèmes électriques, de protection, de détection incendie et de gestion des bâtiments. Ses clients se recrutent dans la construction non résidentielle, la santé et l’industrie. Tevean emploie 50 personnes et réalise un chiffre d’affaires de quelque 9 millions d’euros. Elle renforcera la division «Building Systems» de Spie Belgium et sera principalement active dans les Régions bruxelloise et flamande.

Nous vous recommandons

L’école d’Administration publique proposera l’e-learning dès septembre 2018

L’école d’Administration publique proposera l’e-learning dès septembre 2018

Sur proposition de la ministre de la Fonction publique, Alda Greoli, le Gouvernement wallon met en place des modules de formation en e-learning. N’ayant pas pour vocation de remplacer les formations en présentiel, l’e-learning[…]

Soutien aux écoles qui économisent l'énergie

Soutien aux écoles qui économisent l'énergie

Les communes rurales peuvent aussi être «smart & sustainable»

Les communes rurales peuvent aussi être «smart & sustainable»

La Ville de Bruxelles et le Patrimoine Mondial de l’Unesco

La Ville de Bruxelles et le Patrimoine Mondial de l’Unesco

Plus d'articles