Suivre La Chronique

Statoil, Shell et Total signent un partenariat en vue d’un projet de stockage de CO2

Sujets relatifs :

, ,
Statoil, Shell et Total signent un partenariat en vue d’un projet de stockage de CO2

Pour atteindre l’objectif de la COP21. Il est indispensable de déployer massivement des projets de captage et stockage de carbone. Ce projet est une première mondiale.

© Styrk Fjaertoft Trondsen

Statoil, Shell et Total ont signé début octobre un accord de partenariat pour développer un projet de stockage de CO2 sur le plateau continental norvégien. Le projet s’inscrit dans le cadre des initiatives prises par les autorités norvégiennes pour développer à l’échelle industrielle le captage-stockage de C02 en Norvège.

En juin dernier, Gassnova, une entreprise d’Etat norvégienne spécialisée dans le captage-stockage du CO2, a attribué à Statoil le contrat portant sur la première phase du projet. Aujourd’hui, Norske Shell et Total E&P Norge rejoignent, en tant que partenaires à parts égales, le projet opéré par Statoil et auquel chaque entreprise contribuera avec ses ressources humaines, son expertise et ses moyens financiers.

La première phase de ce projet vise une capacité d'environ 1,5 million de tonnes par an. Il sera conçu pour accueillir des volumes supplémentaires de CO2 dans l’optique de stimuler le développement de nouveaux projets industriels de captage de CO2 en Norvège et en Europe, mais aussi ailleurs dans le monde. Ainsi, le projet sera potentiellement le premier site de stockage au monde à recevoir du CO2 de sources industrielles de plusieurs pays. 

Une première mondiale

Concrètement, ce projet prévoit le stockage du CO2 capté sur des sites industriels situés à l’Est de la Norvège. Le CO2 sera transporté à partir des points de captage par navire jusqu'à un terminal de réception sur la côte ouest de la Norvège. De là, il sera ensuite acheminé par pipeline jusqu’aux puits d'injection sous-marins situés à l’Est du gisement de Troll en Mer du Nord norvégienne. Trois sites sont susceptibles d’accueillir le terminal de réception et le choix définitif sera arrêté avant la fin de l'année.  

«Nous sommes convaincus que sans capter et stocker le CO2, on ne peut espérer atteindre l’objectif de la COP21. Il est indispensable de déployer massivement des projets de captage et stockage de carbone», a déclaré Irene Rummelhoff, vice-présidente exécutive de Statoil chargée des nouvelles solutions énergétiques.

Nous vous recommandons

Les Belges de plus en plus sensibles à la rénovation énergétique

Les Belges de plus en plus sensibles à la rénovation énergétique

Une enquête pour le compte d’ING révèle que le coût élevé de l'énergie inquiète de nombreux ménages et les incite à améliorer l'efficacité[…]

05/08/2022 | Immo
Une étape importante franchie dans la construction du parc éolien offshore Arcadis Ost 1

Une étape importante franchie dans la construction du parc éolien offshore Arcadis Ost 1

DEME signe un accord pour la construction d’une usine d’hydrogène vert à Oman

DEME signe un accord pour la construction d’une usine d’hydrogène vert à Oman

Un nouveau simulateur de grue pour Jan De Nul

Un nouveau simulateur de grue pour Jan De Nul

Plus d'articles