Suivre La Chronique

Succès pour les entrepôts le long des voies navigables

Succès pour les entrepôts le long des voies navigables

Le transport de fret sur les voies navigables belges atteint des records historiques. Pas étonnant au vu des bouchons endémiques qui paralysent nos routes. Au 2e trimestre 2018, plus de 52 millions de tonnes de marchandises ont ainsi été transportées sur les voies navigables belges, soit une hausse de plus de 5% en un an. Ce succès se fait également sentir dans l’immobilier logistique, de plus en plus de grandes entreprises étant à la recherche d’entrepôts situés près d’un cours d’eau. Telle est la conclusion d’une analyse du groupe immobilier Ceusters.

Selon les recherches de Ceusters basées sur les chiffres de Statbel, en 2017, les barges belges ont transporté pas moins de 36.808 conteneurs, soit 201.129 000 tonnes et plus de 11 milliards de km parcourus. Un record absolu pour notre pays. Et la tendance se poursuit.

Il est vrai que la Belgique a de solides atouts en matière de voies navigables qui totalisent 1.076 km dans notre pays. Quant aux voies de navigation intérieure reliant les principaux centres industriels européens, elles s’étendent sur 25.000 km. Ce mode de transport est également moins cher, plus économe en énergie, plus ponctuel et prévisible que le trafic routier. C’est donc sans aucun doute une des solutions aux problèmes de congestion croissante des routes.

Plus d’entrepôts le long des voies navigables

Par ailleurs, la Belgique totaliserait entre 10 et 12 millions d’entrepôts, dont la plupart sont situés dans et autour du port d’Anvers. Les experts notent toutefois un intérêt croissant des grands acteurs internationaux et des entreprises belges pour des implantations de leurs centres logistiques le long de la voie d’eau. Le Trilogiport à Liège ou le Bluegate à Anvers sont de bons exemples de grandes zones industrielles sur les rives de voies navigables à haut potentiel. L’année dernière, le take-up total a dépassé les 1,9 million de m2 sur le marché logistique et semi-industriel.

Autre exemple, le grand centre de distribution de Nike à Laakdal est presque exclusivement desservi par l’eau. En mai 2016, l’acteur mondial y a ouvert un nouveau complexe qui est utilisé à la fois pour l’e-commerce et pour les livraisons aux commerces de détail et de gros dans 38 pays d’Europe et d’Asie. Au total, près de 99% des conteneurs y empruntent la voie d’eau, ce qui équivaut à environ 14.000 camions de moins par an sur la route. Cette évolution est aussi étayée par le fait que la Belgique semble être un des pays européens où la croissance de l’e-commerce est la plus forte.

 

Nous vous recommandons

Green Inland Shipping: quand la navigation marchande devient écologique

Green Inland Shipping: quand la navigation marchande devient écologique

A l’occasion du Green Inland Shipping, cinq navires marchands dotés d’une motorisation respectueuse de l’environnement ont fait escale au quai de Heembeek à Bruxelles.  L’événement Green[…]

Immobilier logistique et semi-industriel: JLL dresse un bilan provisoire pour 2019

Immobilier logistique et semi-industriel: JLL dresse un bilan provisoire pour 2019

Etude pour la construction d’une deuxième voie sur le tracé du «Rhin d’acier»

Etude pour la construction d’une deuxième voie sur le tracé du «Rhin d’acier»

Le gouvernement fédéral lance l’Aviation Portal

Le gouvernement fédéral lance l’Aviation Portal

Plus d'articles