Suivre La Chronique

Tendances habitat 2019: durabilité et partage, le duo gagnant

Sujets relatifs :

, ,
Tendances habitat 2019: durabilité et partage, le duo gagnant

Le projet «Het Laere» à Roulers: les déchets ménagers des habitants sont incinérés par l’intercommunale des déchets en échange de chaleur. (© Matexi)

© STUDIOPOINTU

A l’occasion du début des vacances d’été, Matexi, l’un des plus importants promoteurs belges, dévoile les principales tendances résidentielles de 2019.

Les récents records de température enregistrés en Europe ont clarifié une chose: les conséquences du changement climatique se font de plus en plus ressentir. La prise de conscience fait son chemin chez les consommateurs et dans les entreprises, et la demande d’habitat et d’entrepreneuriat durables ne cesse de progresser. «Nous observons au quotidien que les Belges sont plus conscients de l’impact environnemental de leur habitation», explique Caroline Franz, Senior Project developer chez Matexi. «Nous essayons de répondre à cette demande de durabilité en proposant des solutions d’énergie verte collectives. C’est ainsi que les déchets ménagers des habitants de notre projet «Het Laere» à Roulers sont incinérés par l’intercommunale des déchets en échange de chaleur.»

Dans le projet «I-Dyle» à Genappe, les espaces verts collectifs recouvrent pas moins d’un tiers de la superficie du complexe. (© Matexi)
 

Le Belge à la recherche de lien social

Il y a d’abord eu le co-working, ensuite le co-housing, et voici que le co-living connaît lui aussi un succès grandissant. S’appuyant sur la philosophie «sharing is caring», les gens attachent de plus en plus d’importance aux communautés résidentielles proposant un partage de certains espaces. 61% des Belges indiquent en effet que le contact social est l’aspect le plus important dans le choix d’un quartier. «Les espaces verts collectifs, comme un jardin commun, un toit-terrasse ou un potager ne signifient pas seulement un air plus pur pour les habitants, mais ils rapprochent aussi les voisins. Exemple parmi d’autres: dans le projet «I-Dyle» à Genappe, les espaces verts collectifs, dont un grand verger et un potager communautaire, recouvrent pas moins d’un tiers de la superficie du complexe résidentiel.»

Living as a service

Il y a le travail, les enfants, les loisirs… et puis l’horrible lot des corvées quotidiennes dont il convient encore de s’acquitter. Ces activités glissent de plus en plus souvent vers l’espace public. «Le lavoir, le service de repassage et l’atelier de réparation de vélos, voilà autant d’espaces qui étaient encore privés jusqu’il y a peu, mais qui sont de plus en plus partagés de nos jours», constate Clotilde Fally, Senior Project developer chez Matexi. Mais le «living as a service» va au-delà de la simple offre de quelques services de base. «Dans le complexe résidentiel I-Dyle à Genappe, les jeunes ménages ne doivent plus se mettre en quête d’une crèche à l’autre bout de la ville; cette dernière est intégrée au projet immobilier proprement dit. C’est la garantie d’un gain de temps et de moins de stress pour les ménages.»

Le permanent appartient au passé

La construction flexible est également une manière de répondre aux changements rapides que nous observons aujourd’hui. «Les villes sont en constante évolution», poursuit Clotilde Fally. «Ce qui est aujourd’hui un appartement peut par exemple devenir demain un centre de soins. Il est donc important de concevoir les bâtiments de façon à ce qu’ils puissent s’adapter avec flexibilité aux situations changeantes et que les fonctions puissent évoluer, rapidement et librement, sans nécessiter des travaux de rénovation lourds.»
 

Nous vous recommandons

Ecole Klavertje Vier, projet pilote d’un nouveau programme de rénovation urbaine

Ecole Klavertje Vier, projet pilote d’un nouveau programme de rénovation urbaine

Le long de l'avenue Héliport à Bruxelles, en face des logements sociaux du Foyer Laekenois, se trouve l'école fondamentale néerlandophone Klavertje Vier ainsi qu’une crèche communale. Étant[…]

La Cité de l’Amitié veut renouer avec l’esprit des seventies

La Cité de l’Amitié veut renouer avec l’esprit des seventies

Cinq clés pour le renouveau du centre-ville de Bruxelles

Cinq clés pour le renouveau du centre-ville de Bruxelles

Slrb cherche équipe pluridisciplinaire pour opération de requalification urbaine

Slrb cherche équipe pluridisciplinaire pour opération de requalification urbaine

Plus d'articles